Ça y est, c’est décidé, tu veux visiter la Nouvelle-Zélande et tu te demandes quel moyen de transport est le plus adapté pour découvrir ce beau pays. Sache que la Nouvelle Zélande est un pays plus grand qu’on l’imagine de prime abord. Près de 2 150 km séparent le cap Reinga sur l’île du Nord à la ville d’Invercargill sur l’île du Sud. Comme il y a peu de transports en commun, la majorité des voyageurs décide de louer un véhicule pour profiter d’une plus grande liberté et découvrir l’incroyable nature de la Nouvelle-Zélande. Dans ce guide, on te donne toutes les informations dont tu as besoin pour déterminer quel type de location est la plus adaptée à ta façon de voyager entre la voiture, le minivan, le van ou le camping-car. Pour te faciliter la tâche, on te met également à disposition un comparateur de prix qui inclut la majorité des compagnies disponible en Nouvelle-Zélande.

LOUER OU ACHETER UN VEHICULE ?

Vous êtes plusieurs voyageurs à nous avoir sollicité, car vous hésitiez entre l’achat et la location d’un véhicule. Le processus pour acheter un véhicule en Nouvelle-Zélande est certainement parmi les plus simples et les plus rapides au monde. Cependant, d’autres facteurs sont à prendre en compte au moment de prendre cette décision. Comme le fait que cela peut facilement prendre 2-3 semaines au total pour trouver et revendre le véhicule. Cette durée peut d’ailleurs être plus ou moins longue en fonction de la saison. En haute saison (été), les vans partent comme des petits pains alors qu’en basse saison (hiver), il est plus difficile de le revendre.

L’achat est donc une solution qui nous semble envisageable seulement si tu restes un minimum de 3 mois dans le pays. Sinon on te recommande plutôt de louer un véhicule pour profiter pleinement du temps que tu as sur place. Ça serait tellement dommage d’être dans un des plus beaux pays du monde et de ne pas avoir le temps de correctement en profiter.

Avantages de la location

  • Possibilité de réserver le véhicule avant son arrivée en Nouvelle-Zélande
  • Pas de perte de temps et de stress à chercher et revendre le véhicule
  • Pas besoin de se préoccuper de l’entretien du véhicule

  • Pas d’hébergement à prévoir en attendant d’avoir un véhicule

Inconvénients de la location

  • Revient vite plus cher que l’achat d’un véhicule

  • Moins de flexibilité sur l’itinéraire car il faut rendre le véhicule à une date et un endroit précis

  • Accès interdit à certaines routes non goudronnées.

Avantages de l’achat

  • Revient vite moins cher que la location, on récupère une partie du prix à la revente.

  • Liberté totale de l’itinéraire et d’accès aux routes non goudronnées.

  • Aménager le véhicule à son goût pour en faire une partie intégrante de l’aventure.

Inconvénients de l’achat

  • Temps de recherche et revente du véhicule (2-3 semaines).

  • Prise en charge du coût de la maintenance du véhicule (possible de limiter les d’opérations coûteuses en faisant un check-up complet du véhicule avant l’achat).

  • Démarches administratives pour l’achat (bien que très simple en Nouvelle-Zélande).

  • Stress au moment de la revente avec le risque de devoir brader le véhicule.

Si tu décides de te lancer dans l’achat d’un véhicule, plutôt que de continuer la lecture de cet article, on t’invite à lire notre guide dédié sur le sujet :

Etapes pour acheter un van en Nouvelle-Zélande

QUEL TYPE DE VÉHICULE LOUER POUR UN ROAD-TRIP EN NOUVELLE-ZÉLANDE ?

Maintenant que tu as opté pour la location d’un véhicule pour ton road-trip en Nouvelle-Zélande, il reste encore à choisir quel type de véhicule correspond le mieux à ta manière de voyager parmi la voiture, le minivan, le van ou le camping-car. Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question, car c’est avant tout un choix personnel qui va dépendre de 4 facteurs :

Le mode d’hébergement

L’équipement

La flexibilité / l’autonomie

Le budget

En fonction du mode d’hébergement

En Nouvelle-Zélande, il existe la plupart des modes d’hébergement qu’on peut trouver partout ailleurs dans le monde. Mais, il y a quand même quelques spécificités :

  • Les hôtels : on en trouve dans la plupart des zones touristiques. L’offre est cependant limitée en dehors des villes et des endroits très touristiques. Cela peut donc impliquer de devoir faire des kilomètres pour rejoindre son lieu d’hébergement et les points d’intérêt. De plus, en haute saison, il est quasiment obligatoire de réserver à l’avance, ce qui enlève toute flexibilité à son itinéraire.
  • Les campings privés : il existe des campings un peu partout en Nouvelle-Zélande avec un confort plus ou moins important : douche, cuisine, salle commune, etc. Compte au minimum 20$ NZ par personne par nuit.
  • Les campings du DOC : ces campings gérés par le Département de la Conservation sont à proximité des parcs nationaux ou régionaux. Cela peut aller du camping basique avec seulement des toilettes sèches à des campings plus “haut de gamme” avec douche. Il y a très rarement des salles communes pour s’abriter. Donc, comme tu peux t’en douter le confort est plus rudimentaire. Cela implique souvent de cuisiner dehors quelle que soit la météo (et elle est changeante en Nouvelle-Zélande). Compte au minimum 13$ NZ par personne par nuit.
  • Les refuges (hut) : il y a une multitude de refuges dispersés dans toute la Nouvelle-Zélande, accessibles uniquement à pied la plupart du temps. C’est une solution idéale pour les randonneurs. Le confort varie d’un refuge à l’autre. Mieux vaut se renseigner sur le site du DOC pour savoir ce qui est inclus ou non dans chaque refuge (eau, matelas, réchaud, toilettes, etc.).
  • Camping sauvage (Freedom camping) : le camping sauvage est autorisé en Nouvelle-Zélande uniquement pour les véhicules certifiés self-contained (voir ci-dessous pour plus d’informations). Il s’agit la plupart du temps d’une aire de stationnement sans commodités mais gratuite. Attention, ce n’est pas une liberté absolue, il y a des emplacements et des règlementations à respecter que tu trouveras sur l’application Campermate.

En résumé dans le tableau, tu trouveras les modes d’hébergement adaptés en fonction du type de véhicule que tu choisis :

Hébergement \ VéhiculeVoitureMinivan ou Van NON self-containedVan self-containedCamping-car
Hôtel
Aucun intérêtAucun intérêtAucun intérêt
Camping
Camping sauvage

Véhicule certifié “self-contained” rentable

  • Ton itinéraire t’écarte souvent des lieux touristiques.

  • Cela ne te gêne pas de faire des kilomètres pour faire du camping sauvage.

Véhicule certifié “self-contained” non rentable

  • Ton itinéraire t’emmène principalement sur les lieux touristiques.

  • Tu veux dormir en camping la majorité des nuits.

En dehors de la notion du coût, on trouve important également de réfléchir au type d’expérience qu’on recherche. Le camping sauvage est une expérience à elle seule et la beauté de la nature de la Nouvelle-Zélande la rend encore meilleure.

En fonction de la flexibilité / autonomie souhaitée

La flexibilité que tu souhaites avoir lors de ton séjour en Nouvelle-Zélande conditionne en grande partie le type de véhicule et le mode d’hébergement que tu dois choisir. Les contraintes sont en effet différentes si tu es du genre à suivre ton itinéraire quelles que soient les conditions ou si tu veux pouvoir adapter ton périple en fonction de la météo ou de tes envies. Si tu choisis de dormir à l’hôtel ou au camping alors sache qu’en haute saison la réservation est quasi-obligatoire si tu veux être sûr d’avoir de la place. Ce qui tu le conviendras n’autorise plus une très grande flexibilité une fois sur place.

L’autre facette est l’autonomie. Si tu veux avoir une plus grande autonomie pour pouvoir rester plusieurs jours dans des endroits plus reculés, il vaut mieux opter pour un van ou un camping-car plutôt qu’une voiture. La durée de l’autonomie dépend de plusieurs facteurs comme la taille des réservoirs d’eau propre et sale, la taille de la bouteille de gaz du réchaud, la présence d’une douche, la puissance de la batterie qui alimente l’habitacle, la présence d’un panneau solaire pour recharger les batteries, etc.

Enfin, un dernier élément qu’on oublie souvent ou qu’on sous-estime, c’est la mobilité du véhicule. C’est-à-dire sa facilité à pouvoir le conduire et le garer n’importe où. Avec une voiture, il y a rarement un problème. Alors, qu’avec un camping-car c’est parfois tout un défi !

VoitureVan NON self-containedVan self-containedCamping-car
FlexibilitéFaibleFaibleBonneBonne
AutonomieFaibleFaible à MoyenneMoyenne à GrandeGrande
MobilitéExcellenteExcellente à MoyenneBonne à MoyenneMoyenne à Mauvaise

En fonction de l’équipement / confort souhaité

Si tu fais le choix de louer une voiture et de faire du camping, le loueur ne te fournira aucun équipement. Il te faut donc prévoir d’apporter ton propre matériel ou l’acheter une fois sur place. Il existe d’ailleurs de nombreux groupes Facebook où des voyageurs vendent leurs équipements à prix réduit. C’est donc à la fois économique mais aussi écologique, car cela permet de réutiliser plutôt que d’acheter du neuf. Puis, rien n’empêche de faire l’inverse avant de partir pour récupérer une partie de l’argent.

Dans le cas de la location d’un van ou d’un camping-car, les équipements inclus peuvent varier d’une compagnie à une autre. Il n’est pas rare que les compagnies factures ces services supplémentaires à prix d’or. Il peut ainsi parfois être plus rentable d’utiliser la même astuce que celle décrite ci-dessus à savoir acheter du matériel d’occasion.

Dans tous les cas, le confort offert par le véhicule dépend aussi du nombre de voyageurs VS nombre de couchages. Il faut donc en premier lieu regarder le nombre de couchages nécessaires et déterminer le mode d’hébergement adéquat. En règle générale, plus le nombre de couchages du van ou camping-car est important, plus le prix de la location est cher.

Voici les différents équipements qu’on peut retrouver dans un van ou camping-car :

  • Équipement de cuisine : couverts, casseroles, assiettes, bols, verre,… tout le nécessaire pour cuisiner.
  • Réchaud : cela peut être un réchaud fixe ou portable en fonction des véhicules.
  • Evier : Obligatoirement présent dans les vans self-contained (parfois sous forme de bassine dans les vans les moins chers).
  • Frigo : Souvent présent dans les camping-cars et dans les vans “haut de gamme”. Cela permet de conserver de la nourriture et d’éviter de devoir aller au supermarché tous les 2-3 jours si tu veux manger des produits frais.
  • Toilettes :  Obligatoirement présents dans les vans et camping-cars self-contained. Le plus souvent, il s’agit de toilettes portables dans les vans contre des toilettes fixes dans les camping-cars. S’il n’y a pas de toilettes, alors il ne peut pas s’agir d’un véhicule self-contained. Qu’on te rassure, ce n’est pas parce que leur présence est obligatoire que cela t’oblige à t’en servir. Tu peux toujours te replier sur les WC publics.
  • Douche : Rarement présente, sauf dans les camping-cars. Il faut avoir conscience que la douche utilise beaucoup d’eau. Du coup, à moins de se ravitailler en eau tous les jours ou de dormir en camping, cela ne permet pas de se doucher tous les jours, mais plutôt tous les 3-4 jours.
  • Chauffage : Cela peut être utile si tu visites la Nouvelle-Zélande en hiver. Il est uniquement disponible dans certains vans “haut de gamme” ou les camping-cars.
  • Table et chaises de pique-nique : Souvent en option. À prévoir dans le cas d’un van sans espace intérieur où s’asseoir.
  • Draps : Quasiment toujours en option. Pour économiser, tu peux prévoir des sacs de couchage dans tes bagages.

Si ton idée est d’utiliser uniquement les aires de stationnement gratuites pour véhicules self-contained, alors tu n’auras pas accès à une douche sauf si celle-ci est inclus dans ton véhicule. Si c’est quelque chose d’important pour toi, il faut penser que tu devras aller tout de même en camping (compte plus de 20$ NZ par personne) ou dans les piscines municipales (compte au moins 4$ NZ) pour pouvoir prendre une douche. Pour conclure, il faut donc prendre le temps d’analyser chaque modèle pour choisir celui qui apporte le meilleur compromis à tes yeux.

En fonction du budget

Malheureusement, comme souvent l’argent reste le nerf de la guerre . Le budget peut énormément varier en fonction de sa manière de voyager. La voiture est définitivement le véhicule qui est le moins cher à la location. Mais attention, ce n’est pas forcément la solution la plus économique. Par exemple, si tu décides de louer une voiture et de dormir à l’hôtel, il n’est pas garanti que ton séjour te revienne moins cher qu’en louant un van self-contained qui autorise à dormir dans les aires de stationnement gratuites.

VoitureVan NON self-containedVan self-containedCamping-car
Prix location$$$$$$$$$$

Le budget dépend également des solutions que tu as pour manger. Si tu cuisines toi-même, cela reviendra toujours moins cher que de manger au restaurant. La location d’un minivan, van ou camping-car permet de réduire fortement ce poste de dépenses.

Cuisiner soi-mêmeRestaurant
Restauration10€ par jour par personne> 20€ par personne

Il faut également prendre en compte dans le budget que plus la distance est grande entre ton mode d’hébergement et les lieux d’intérêts, plus cela te coûtera cher en carburant. De même, plus le véhicule est gros, plus sa consommation en carburant est importante. Le carburant est un peu moins cher qu’en France mais reste un poste de dépense important à prévoir en Nouvelle-Zélande: l’essence est à 2,30 $ NZ le litre et le diesel à 1,65$ NZ le litre (en 2018). Sache que les campings du DOC plus rustiques sont bien souvent les plus proches des lieux d’intérêts.

VoitureVan NON self-containedVan self-containedCamping-car
Carburant$$$$$$$$

Pour finir, le mode d’hébergement a également un impact important sur le budget. Encore une fois, plus le confort sera grand, plus la facture sera salée  !

Camping sauvageCamping payant rustiqueCamping payant plus haut de gammeHotel
HébergementGratuit10-15$ NZ par personne20-30$NZ par personne> 90$

Pour choisir la solution la plus adaptée à son budget, il est donc nécessaire d’avoir une vue globale entre le mode d’hébergement, le type de véhicule et le mode de restauration que tu es prêt à t’offrir. En gardant à l’esprit que plus l’exigence de confort est grande, plus le budget à prévoir est important.

EST-IL  NÉCESSAIRE D’AVOIR UN 4 ROUES MOTRICES ?

En Nouvelle-Zélande, il existe quelques routes non goudronnées (non obligatoires) pour accéder à des endroits plus reculés. Elles sont la plupart du temps étroites et caillouteuses, mais en roulant avec précaution, un véhicule à 2 roues motrices est suffisant. Pour te dire, on en a emprunté un paquet avec notre van Gollum à 2 roues motrices (Nissan Homy). En 5 mois de voyage, nous avons seulement été contraints de faire demi-tour deux fois. Pour résumer, je dirais qu’avoir un véhicule à 4 roues motrices est loin d’être indispensable dans ce pays, surtout si tu restes seulement quelques semaines. Tu auras déjà bien assez à faire.

Attention, si tu prévois d’emprunter certaines routes non revêtues, les compagnies de location peuvent parfois refuser d’assurer le véhicule sur ce type de route. Il est donc important de lire les détails de ton contrat de location.

EN RÉSUMÉ – QUEL VEHICULE POUR QUEL MODE DE VOYAGE / BUDGET ?

Location van camping-car pour road trip en Nouvelle-Zélande

La voiture, c’est la solution parfaite si :

Tu dors en toile de tente dans les campings (ou à l’hôtel pour les plus fortunés).

Ton budget est limité.

 Tu es prêt à revoir ton confort pour voyager.

 Camping sauvage interdit.

Location van camping-car pour road trip en Nouvelle-Zélande

Le minivan ou le van NON self-contained, c’est la solution parfaite si :

Tu veux t’éviter de monter/démonter ta tente chaque jour.

Tu apprécies d’avoir un minimum de confort.

 Tu veux pouvoir cuisiner toi-même sans avoir à transporter tout ton matériel de camping.

 Camping sauvage interdit.

Location van camping-car pour road trip en Nouvelle-Zélande

Le van self-contained, c’est la solution parfaite si :

 Tu veux profiter du camping sauvage.

 Tu veux t’éloigner des sentiers touristiques et avoir un minimum d’autonomie.

 Tu apprécies d’avoir un minimum de confort.

 Tu veux pouvoir cuisiner toi-même sans avoir à transporter tout ton matériel de camping.

Location van camping-car pour road trip en Nouvelle-Zélande

Le camping-car, c’est la solution parfaite si :

Tu veux profiter du camping sauvage.

 Tu veux t’éloigner des sentiers touristiques et avoir un minimum d’autonomie.

 Tu veux voyager avec du confort : douche, toilette, etc.

 Tu voyages à plusieurs, alors il te faut de la place.

Tu veux pouvoir cuisiner toi-même.

COMPARER LES PRIX DE LOCATION DES VANS, MONOSPACES OU CAMPING-CARS

POURQUOI RÉSERVER AVEC MOTORHOME REPUBLIC ?

Ce comparateur est sans conteste la meilleure solution pour réserver sa location de minivan, van ou camping-car pour son voyage en Nouvelle-Zélande, car il permet :

  • Gain de temps : plus besoin de se rendre sur le site Internet pour comparer les 34 agences de location de Nouvelle-Zélande.

  • Trouve facilement la compagnie avec les meilleurs tarifs.

  • Aucuns frais de réservation.

  • Paiement sécurisé : 100% ligne.

  • Service d’assistance 24/7 et en français.

  • Modifie directement ta réservation depuis le site Internet.

Motorhome Republic - Location van camping-car Nouvelle-Zélande
Location van camping-car pour road trip en Nouvelle-Zélande

POURQUOI UTILISER LE COMPARATEUR SUR NOTRE BLOG PLUTÔT QUE CELUI DU SITE DE MOTORHOME REPUBLIC ?

Réserver via le comparateur du blog, c’est gagnant pour tous  !

Motorhome RepublicPour toi :

Tu profites du même service client et du professionnalisme de Motorhome Republic : l’une des plus importantes entreprises de location de minivans, vans et camping-cars.

Tu payes exactement le même prix.

Pour nous :

Tu contribues à la survie de ce blog ! Notre affiliation avec la compagnie nous permet de gagner une petite contribution pour chaque réservation effectuée et réalisée. Ce geste simple nous permet donc de continuer à te proposer toujours plus de bons plans et d’articles de qualité sur le blog. Nous sommes très loin de vivre de notre blog. Pour te dire, on arrive à peine à couvrir les frais d’hébergement et de maintenance. Nous ne faisons aucun voyage sponsorisé. Nous continuons de voyager comme n’importe qui et payons l’intégralité de nos séjours. Cela nous permet de ne pas dénaturer notre façon de voyager et d’éviter tout conflit d’intérêts.

Merci d’avance pour ton aide et n’hésite pas à nous contacter, on se fait toujours un plaisir d’aider les gens dans les préparatifs de leur voyage.

Avec toutes ces informations, on espère qu’il sera plus facile pour toi de faire un choix éclairé. Dans tous les cas, si tu fais le choix de te déplacer avec un véhicule, on t’encourage à faire du covoiturage, prendre des autostoppeurs et/ou à ne pas faire trop de kilomètres. Tu peux par exemple faire le choix de te concentrer essentiellement sur l’ile du Sud plutôt que d’aller partout en 3 semaines, surtout qu’on ne roule pas très vite sur les routes néo-zélandaises. Cela permet de limiter ton impact carbone et de découvrir ce pays au même rythme que les kiwis . D’ailleurs, on te conseille de laisser ton véhicule dès que tu en as l’occasion pour arpenter les sentiers. La randonnée est une belle manière de vraiment partir à la découverte de la Nouvelle-Zélande. On n’aurait jamais eu un tel coup de cœur pour ce pays si on n’avait pas pris le temps de s’imprégner de sa beauté hors des sentiers touristiques.