Le fjord de Milford Sound et le majestueux Mitre Peak

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Suite à notre découverte du parc national de Fiordland à travers la randonnée du Mont Burns Tarns, on remonte au nord en direction du fjord de Milford Sound. Ce fjord a tout de l’image de carte postale avec ses montagnes abruptes cernées par les eaux et le spectaculaire Mitre Peak s’élevant dans le ciel à 1692 m au-dessus du niveau de la mer. C’est un des grands classiques des itinéraires touristiques en Nouvelle-Zélande, car il est facilement accessible en voiture et permet de faire une croisière au milieu du fjord.

La plupart des photos qui circulent sur cet endroit laissent rêveur, mais il y a peu de chance de découvrir l’endroit sous un beau ciel bleu lors de sa visite. En effet, il s’agit de l’une des régions les plus humides du monde. Imagine, en moyenne il tombe 7 mètres de pluie par an ! Pour randonner dans la région, il faut donc être prêt à affronter des conditions difficiles.

Voici un aperçu des paysages que nous avons traversés en vidéo :

Entre Te Anau et Milford Sound

La route en cul-de-sac de 120 km qui relie Te Anau à Milford Sound est déjà une partie intégrante du voyage. Il faut compter 2h30 de trajet sans arrêt. Mais c’est sans compter les multiples arrêts qu’il est possible de faire sur la route :

  • Lac Mirror : nous nous sommes arrêtés au bord de ce lac très tôt le matin pour éviter les cars de touristes et profiter du calme des lieux. La surface du lac est un véritable miroir des montagnes Earl.
  • Lake Gunn : une petite randonnée dans la forêt (30 min) permet de s’approcher de ce lac au pied des montagnes. La vue depuis le sentier est pas mal obstruée par la végétation. Il ne faut pas hésiter à aller sur les plages qui bordent le lac pour un panorama plus dégagé.
  • Homer tunnel : L’environnement de ce tunnel creusé dans la montagne pour atteindre le fjord de Milford Sound est impressionnant. On a vraiment l’impression de se retrouver au pied d’un immense mur de roches de plusieurs centaines de mètres de haut tant les montagnes sont abruptes. Il a fallu 18 ans pour construire ce tunnel en raison des conditions difficiles. À la sortir du tunnel, le paysage est encore plus grandiose. La route serpente au milieu de la forêt encastrée entre les montagnes à pic.
  • Le Chasm : Cette balade permet d’accéder à une série de gouffres creusés dans la roche par la rivière. Les lieux sont dans la forêt humide typique du fiordland et les formes créées par la force du courant sont étonnantes. Le lieu est très touristique et fréquenté mieux vaut donc y aller tôt le matin ou en fin de journée pour être un peu plus tranquille. Bonus : Au début du sentier se trouve une espèce de boîte aux lettres. Derrière cette boîte aux lettres se trouve un sentier discret non signalé qui mène à un magnifique bassin avec une eau couleur émeraude exceptionnelle. Par temps chaud et sans risque de pluie, la baignade est possible.

Le fjord de Milford Sound

Une fois au village de Milford Sound c’est un peu la déception. Le village ressemble plus à une usine à touristes qu’à un lieu paisible perdu au bout du monde. Il n’y a aucun centre d’information pour en apprendre davantage sur la formation du fjord, sa faune et sa flore, mais uniquement des guichets touristiques pour organiser des tours. Le vrai centre d’information est à Te Anau à 120 km de là.

Il est possible de s’isoler un peu sur la promenade en bord du fjord. Cela tombe bien, car c’est l’endroit idéal pour observer le fjord et le majestueux Mitre Peak. Enfin ça, c’est si tu es très chanceux, car pour notre part on a attendu 2 jours rien que pour apercevoir le Mitre Peak hors des nuages !

Alors cette célèbre croisière sur le fiord de Milford Sound ça donne quoi ?

La croisière sur le fjord du Milford Sound, c’est LE truc vendu sur toutes les brochures touristiques. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le choix ne manque pas ! Il y a plusieurs compagnies proposant chacune leurs croisières : s’approchant plus ou moins près des animaux, incluant ou non le repas, incluant ou non un accès à l’observation sous-marin, passer une nuit en mer ou non, etc. Au début difficile de s’y retrouver dans toutes ses offres. Surtout que les prix varient du simple au double.

On a opté pour la compagnie Jucy qui est la plus économique et pour laquelle nous avions une promotion (plus d’info dans les « Tips du voyageur » en fin d’article). On ne regrette pas notre choix ! Le trajet est identique à celui des autres compagnies : on va jusqu’à la mer de Tasman, on passe sous la cascade, etc. Les seules différences sont que le bateau a un confort plus basique (en même temps on n’a pas payé pour rester dans le bateau) et que la durée de la croisière est un peu plus courte, du coup on traîne moins à observer les otaries (mais on en a déjà vu plein ailleurs).

Au final, on a trouvé cette croisière sympa, mais cela ne mérite pas autant de matraquage publicitaire. Une fois sur l’eau, le fjord est bien moins étroit qu’on pourrait le penser. En cas de météo nuageuse comme lors de notre croisière, l’effet grandiose des montagnes tombant à pic dans la mer est un peu cassé par le fait que la partie supérieure des montagnes soit dans les nuages. On a par contre bien aimé les cascades qui parsemaient les versants des montagnes. On a même eu le droit à une douche gratuite sous l’une d’elle.

Notre avis

Finalement, nous sommes un peu déçus de cette icône touristique de Nouvelle-Zélande. Milford Sound est clairement victime de son succès. Le fjord attire énormément de touristes en grande partie pour la croisière. Bien que le DoC gère les lieux, c’est seulement des compagnies privées qui proposent les croisières, mettant la protection de l’environnement au second plan.

De même, on a été déçu que l’observatoire sous marin géré par le DoC soit uniquement accessible par les tours privés des compagnies de croisière. Avec le ticket d’entrée de l’observatoire et la croisière, il fallait compter au moins 130 $ par personne ! C’est trop cher ! Ainsi, on n’aura pas pu découvrir l’extraordinaire faune et flore du fjord (désigné comme un des plus beaux spots de plongée par le commandant Cousteau).

Tout cela fait que ça n’incite pas à flâner dans les lieux, mais à faire comme tout le monde : la croisière, une petite marche sur le boardwalk et partir. Pas trop le genre de tourisme dont on est fan.

Pour la croisière, on la recommanderait surtout si le temps est dégagé, car la vue depuis la terre ferme est pour nous la plus belle. Préfère les croisières tôt le matin ou tard le soir pour un peu plus de tranquillité. Comme c’est un certain budget, on laisse à chacun le soin de faire son choix.

Par contre, une chose est sûre, on déconseille fortement les tours en kayak. On s’était posé la question avant notre venue pour avoir une expérience plus nature des lieux. Mais après avoir étudié les itinéraires et les avoir observés, tu te retrouves à pagayer au milieu des gros bateaux à moteur qui font sans cesse des allers-retours. Vraiment pas top pour celui qui recherche une expérience plus paisible.

Pour découvrir le reste du parc national de Fiordland, le meilleur moyen est encore une fois de randonner. Malheureusement, la marchandisation de la nature a contaminé les randonnées des alentours. On en parle dans notre article sur les meilleures randonnées accessibles à petit budget dans le parc national de Fiordland.

Expérience :   
Donne ton avis sur cet article !
Le fjord de Milford Sound et le majestueux Mitre Peak
5 avec 1 vote

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant à tes amis sur tes réseaux sociaux !
2017-09-10T13:49:43+00:00 4 juillet 2017|

Laisser un commentaire

Ton avis nous intéresse !

Merci de prendre quelques instants pour nous laisser un commentaire.

 

Voici les liens pour nous suivre sur les réseaux sociaux :