Dix ans après la sortie de la trilogie du Seigneur des anneaux , Peter Jackson et ses équipes ont repris du service pour adapter cette fois le roman Le Hobbit, prélude du Seigneur des anneaux. C’est ainsi l’histoire de Bilbo, un hobbit sans histoire, dont le quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent un peu malgré lui dans un périlleux voyage. C’est alors le début d’une grande aventure et d’une fantastique quête au trésor semée d’embûches et d’épreuves, qui mènera Bilbo jusqu’à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug

Bien que la technologie ait fait un bon en avant depuis le tournage du Seigneur des anneaux et qu’une grande partie des scènes aient pu être tournées en studio, d’autres ont tout simplement bénéficié des paysages spectaculaires offerts par la Nouvelle-Zélande. Tout comme Bilbo, il est donc possible de se lancer dans une grande aventure à travers toute la Nouvelle-Zélande pour découvrir les différents lieux de tournage du Hobbit. La variété des paysages traversés, depuis le village des hobbits dans la campagne néo-zélandaise au coeur de l’île du Nord jusqu’au majestueux fjord de Milford Sound sur l’île du Sud, ne peut que séduire le plus exigent des voyageurs.

Lieu nº1 : Matamata – Hobbiton

Les fans de la trilogie du Hobbit peuvent démarrer leur voyage en Terre du Milieu de la même manière que Bilbo, à savoir dans le décor du village de Hobbiton. À quelques kilomètres au sud-ouest du village de Matamata dans la région du Waikato, la succession de collines verdoyantes a constitué le cadre idéal pour donner vie à la Comté et plus particulièrement au village des Hobbits.

Bien que déjà utilisés lors du tournage de la trilogie du Seigneur des anneaux, les lieux ne comportaient plus aucun décor à part quelques façades blanches marquant l’emplacement des anciennes maisons de Hobbit. Cela n’empêchait pas quelques curieux de s’introduire sur la propriété pour venir visiter les lieux. Flairant la bonne affaire, le propriétaire du terrain a donc cette fois demandé à l’équipe de tournage de construire des décors permanents.

Il est donc désormais possible de venir visiter le village des Hobbits tel qu’on peut le voir dans les films de Peter Jackson. En déambulant au milieu du village, on se rend vite compte que chaque maison de hobbit a été créée avec soin. L’endroit est entouré de jardins, de fleurs et de potagers qui sont entretenus chaque jour par une armada de jardiniers.

Scènes

Les décors ont été utilisés à deux reprises dans la trilogie du Hobbit. Premièrement, au début d’Un voyage inattendu, lorsqu’on retrouve avec plaisir Bilbo dans sa maison avant le départ pour une grande aventure.

0h10m07s – Le Hobbit – Un voyage inattendu

Puis, à la fin de La bataille des 5 armées, lorsque Bilbo rentre enfin chez lui et découvre qu’on est en train de vendre toutes ses affaires.

2h26m10s – Le Hobbit – La bataille des 5 armées

 Accès

Depuis le village de Matamata, il faut prendre la route de Hinuera (parallèle à la SH27) en direction de Tirau au sud de Matamata jusqu’à un embranchement en Y. À partir d’ici, prendre la route de Hopkins à gauche. Au bout, tourner à droite sur la route de Puketutu avant de prendre la première route à gauche (route de Buckland). Le centre d’accueil des visiteurs est 5km plus loin sur cette route.

Le site est sur la propriété privée d’une ferme. Il faut donc obligatoirement payer un tour organisé pour visiter les décors du village des Hobbits. Le départ de l’excursion se fait en bus depuis le centre d’accueil des visiteurs.

Prix : 84$ par adulte / 42$ pour enfant entre 9 et 16 ans.

 Coordonnées GPS

 Parking

Un parking permet de se garer à côté du centre d’accueil des visiteurs d’où les bus partent pour atteindre le village.

Coordonnées GPS : -37.872298, 175.683231

 Activités à faire dans les environs

Pour les amateurs de Tolkien et de son univers, il est difficile de ne pas tomber sous le charme de l’endroit. On se prend au jeu de déambuler au milieu des maisonnettes semi-enterrées et des potagers des Hobbits. C’est sans conteste le meilleur site de tournage à voir tant il donne vie à l’univers de Tolkien, malgré le ticket d’entrée assez cher !

Nous avons toutefois deux regrets. Le premier concerne le fait que la visite est uniquement en groupe organisé. Il n’est donc pas possible de choisir son propre itinéraire et de prendre le temps qu’on désire pour découvrir le village. Le deuxième est qu’aucun intérieur de maison de Hobbit n’ait été aménagé. Toutes les scènes qu’on voit dans les films ont été tournées en studio à Wellington. Il aurait été tellement mémorable de pouvoir rentrer chez Bilbo et Frodon. Seule l’auberge du Dragon Vert sur les bords du lac a été aménagée fidèlement à l’univers de Tolkien. Même si aucune scène n’a été filmée à l’intérieur, il est amusant de se prendre l’espace d’un instant pour un Hobbit qui profite d’une bonne bière dans l’auberge du village.

En plus des visites la journée, il est également possible de participer à des banquets organisés certains soirs dans l’auberge du Dragon Vert. Avis au plus passionné, car il en coûte tout de même la somme de 195$ par adulte (152.5$ pour les enfants entre 9-16 ans).

Si tu veux plus de détails sur le village des Hobbits, n’hésite pas à jeter un coup d’œil à notre article sur le blog : Le village des hobbits.

Lieu nº2 : Rivière Pelorus – Rivière Forest

Le Marlborough est une région de la Nouvelle-Zélande située au coin nord-est de l’île du Sud. Elle est connue et réputée pour son climat méditerranéen, ses vignobles, ses moules vertes (Green-shell musselen anglais), sans oublier les incroyables paysages offerts par les Marlborough Sounds, ce vaste réseau de vallées submergées.

Scènes

Dans cette région a été tournée la scène où la Compagnie réussit à s’évader de la cité souterraine du roi des Elfes de la forêt Noire, Thranduil, en descendant la rivière Forest dans des tonneaux. Après avoir réussi à échapper aux orques, la Compagnie quitte alors la rivière et prend une courte pause sur la rive où elle fait la rencontre de Bard.

1h12m22s – Le Hobbit – La Désolation de Smaug

Accès

Le lieu du tournage se trouve à mi-chemin entre les villes de Nelson et Picton (54 km) sur la route nationale SH6. Après avoir suivi la rivière Pelorus (20 km) depuis son embouchure dans les environs de Havelock, la route finit par traverser la rivière. Le mieux est alors de se garer pour explorer l’endroit à pied. Pour cela, il faut emprunter le sentier en contrebas sur la gauche en direction du camping et continuer jusqu’à rejoindre le bord de la rivière.

Coordonnées GPS

Rivière Pelorus : -41.300794, 173.568979

Parking

Un grand parking est disponible sur la droite avant le pont dans la direction Picton – Nelson.

Coordonnées GPS : -41.298830, 173.572686

Activités à faire dans les environs

Difficile de ne pas s’émerveiller devant la transparence et le turquoise de l’eau lorsqu’on passe pour la première fois sur le pont. Il est facile de passer 1/2 journée dans les environs avec plusieurs courts sentiers de randonnée qui permettent de découvrir la rivière et sa forêt primaire. D’autant que si la météo est au beau fixe, il est difficile de résister à l’appel de la baignade. Des excursions en kayak sur la rivière sont même possibles. Attention toutefois en cas de mauvais temps, car le niveau de la rivière peut très vite monter.

Pour les gourmands, sur la route depuis Picton, un arrêt casse-croûte à Havelock s’impose pour goûter aux délicieuses moules vertes, véritable spécialité de la région. Pour les sportifs, quelques jours de randonnées sur le Queen Charlotte restent une expérience mémorable pour découvrir les Marlborough Sounds.

Randonnée de Queen Charlotte

    • Départ/Arrivée : Anakiwa ou Ship cove
    • Durée : 3-4 jours
    • Distance : 70km (aller)
    • Difficulté : Intermédiaire

Pour les allergiques à la randonnée, il reste encore une possibilité pour découvrir les Marlborough Sounds. Pour cela, juste après le village de Rai valley sur la SH6 prendre à droite la route de Opurien direction du French Pass. La route est étroite et sinueuse et la fin est non surfacée alors il faut bien prévoir 1h30 pour parcourir les 55km jusqu’au French Pass. Mais, le panorama tout au long de la route et à l’arrivée est une bien belle récompense. En bonus, il n’est pas rare d’observer des dauphins dans les différentes baies en raison du courant des marées qui piège les petits poissons.

Si tu veux plus de détails, n’hésite pas à jeter un coup d’oeil à notre article intitulé : Marlborough Sounds : de l’isolé French Pass aux moules de Havelock.

Lieu nº3 : Lac Pukaki – Lac Long

En traversant les plaines du Mackenzie, la première chose qui surprend c’est la végétation ou plutôt devrait-on dire l’absence de végétation. Les forêts verdoyantes laissent place à de grandes étendues à la végétation basse et dorée. Il est incroyable de se dire que de l’autre côté de la chaîne de montagnes, sur la côte Ouest, une forêt dense et humide prospère. La différence de pluviométrie entre les deux côtés de la chaîne des Alpes du Sud est en grande partie responsable. De ce côté-ci, les hivers sont froids et neigeux et les étés chauds et secs.

Niché au pied des montagnes, se trouve l’immense lac de Pukaki. Impossible de passer à côté avec son eau turquoise. C’est comme si quelqu’un avait échappé un pot de peinture. La beauté des lieux est d’autant plus forte avec la silhouette du mont Cook à l’horizon.

Le parc national du mont Cook regroupe une bonne partie des sommets néo-zélandais au-delà de 3000m. Le plus haut est le célèbre mont Cook avec ses 3724m d’altitude. Cette topographie fait que les sommets du parc sont recouverts d’une importante couche de neige et de glace permanente qui redescend sous forme de langue de glacier dans les vallées à l’ouest (Glaciers de Fox, Franz Josef, Balfour, …) et à l’est (Glaciers de Tasman, Hooker, Josef, Balfour, …).

Le glacier de Tasman est le plus grand de Nouvelle-Zélande avec 27km de long et 3km de large. Mais, le changement climatique entraîne une fonte accélérée avec chaque année la perte de centaines de mètres de glace. Le signe le plus visible de ce changement est sans aucun doute, le lac Tasman au pied du glacier. Ce lac a commencé à se former au début des années 70 seulement et il fait maintenant plus de 7km de long ! Il n’est pas rare de voir flotter des icebergs à la surface du lac provenant de morceaux de glace qui se sont détachés du glacier.

Scènes

Le lac Pukaki a donné vie au lac Long dans la trilogie de Peter Jackson. Le lac est facilement reconnaissable dans la scène où les habitants de Lacville construisent un campement temporaire sur la rive du lac Long après la destruction de la ville par Smaug.

0h13m17s – Le Hobbit – La bataille des 5 armées

Les hauteurs du lac, toujours sur la rive Est, sont également visibles dans la scène où la Compagnie de Thorin, Gandalf et Bilbo tentent d’échapper aux orcs et ouargues qui les poursuivent depuis la forêt du Bosquet des Trolls. Ils finissent par trouver l’entrée de la cité des Elfes, Rivendell, dans un rocher.

1h21m39s – Le Hobbit – Un voyage inattendu

Accès

Pour rejoindre les deux lieux, il faut emprunter la route de Hayman sur la rive Est du lac Pukaki depuis la route nationale SH8 (bifurcation : -44.168457, 170.210304). Continuer environ 20km le long de cette route qui devient non surfacée au niveau de la centrale hydroélectrique (6-7km) pour atteindre le premier lieu de tournage sur la rive du lac Pukaki. Le deuxième lieu de tournage se trouve sur les hauteurs un peu plus loin en continuant la route (environ 10km). Malheureusement, aucun sentier balisé ne permet d’atteindre l’endroit.

Coordonnées GPS

Parking

Il est facile de se garer tout au long de la piste qui longe le lac. Attention toutefois de ne pas le faire n’importe où et ainsi endommager irrémédiablement la végétation.

Activités à faire dans les environs

Même s’il est possible d’explorer la rive est du lac Pukaki en voiture, la parcourir en vélo est sans doute une expérience bien plus amusante. La piste est d’ailleurs une portion du célèbre parcours à vélo surnommé Alps to Ocean de 320 km qui commence dans la vallée du mont Cook pour se rendre jusqu`à la ville de Oamaru sur la côte Est.

La route de la rive Ouest du lac permet de rejoindre le village du mont Cook/Aoraki, porte d’entrée du parc national du mont Cook/Aoraki. Un tour au centre d’information permet d’en apprendre plus sur l’histoire de l’ascension du mont Cook. Pour partir à la découverte de ce nouveau joyau de la Nouvelle-Zélande, il faut encore une fois enfiler ses chaussures de randonnée. Pour les plus pressés, la randonnée de la vallée de Hooker est sans doute le meilleur choix. Elle permet d’atteindre le lac du glacier Hooker avec en toile de fond le sommet enneigé du mont Cook, plus haut sommet de Nouvelle-Zélande qui culmine à 3724m. Cette randonnée est victime de son succès alors attends-toi à ne pas être seul !

Randonnée de la vallée de Hooker

    • Départ/Arrivée : Parking de White Horse Hill campground (-43.719337, 170.093258)
    • Durée : 3h
    • Distance : 10.4km (aller-retour)
    • Difficulté : Facile
    • Dénivelé : Non significatif

Pour les amateurs de panorama spectaculaire, la randonnée qui mène au refuge de Mueller est tout indiquée. Elle offre un panorama plongeant et impressionnant sur toute la vallée de Hooker et le mont Cook. Il ne faut par contre pas sous-estimer le dénivelé et la difficulté du terrain (surtout la dernière section).

Randonnée du refuge de Mueller

    • Départ/Arrivée : Parking de White Horse Hill campground (-43.719337, 170.093258)
    • Durée : 6-8h (2h30-3h jusqu’à Sealy Tarns)
    • Distance : 10.4km (aller-retour)
    • Difficulté : Intermédiaire – Difficile
    • Dénivelé : 1000m+ / 1000m-

La vallée du glacier Tasman est également accessible en voiture. Pour cela, il faut emprunter la première route à droite avant d’arriver au village du mont Cook. Une courte randonnée permet de jouir d’un panorama impressionnant sur le lac et l’immense glacier de Tasman. Un sentier caillouteux mène aux abords du lac Tasman créé par la fonte du glacier depuis les années 70. C’est d’ici que partent les excursions en bateau ou en kayak sur le lac pour naviguer au milieu des icebergs. Lorsqu’on les aperçoit passer à proximité de ces géants de glace, on prend d’ailleurs véritablement conscience de leur grandeur.

Randonnée de la vallée de Tasman

    • Départ/Arrivée : Parking à la fin de la route (-43.698145, 170.162925)
    • Durée : 1h
    • Distance : 3km (aller-retour)
    • Difficulté : Facile
    • Dénivelé : 75m+ / 75m-

Si tu veux plus de détails sur les environs et les randonnées, n’hésite pas à jeter un coup d’œil aux nombreux articles du blog :

Lieu nº4 : Vallée de Glenorchy – Maison de Beorn

La ville de Queenstown nichée au pied de la chaîne de montagnes des Remarkables sur la rive du lac Wakatipu est l’une des plus importantes destinations touristiques du pays. Elle est souvent surnommée la capitale de l’aventure en raison de la profusion d’activités et de sports d’extérieurs : ski, parapente, saut à l’élastique, rafting, randonnée, etc. De taille relativement modeste, la ville offre pourtant un dynamisme étonnant avec un choix impressionnant de bars et de restaurants. Il faut dire qu’en été la ville est littéralement prise d’assaut par les touristes au point que la ville connaît d’importants embouteillages!

Pour retrouver un peu de sérénité, il faut se diriger au nord du lac Wakatipu au coeur de la charmante vallée de Paradise. Sans conteste l’un des autres joyaux de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande. La vallée est la porte d’entrée sud du parc national du mont Aspiring. Elle est traversée par les rivières de Dart et Rees qui alimentent le lac Wakatipu. Pour atteindre cette vallée, la route longe le lac de Wakatipu offrant un panorama continu sur la chaîne des Remarkables et les environs. L’endroit avait d’ailleurs été utilisé pour plusieurs scènes de la trilogie du Seigneur des anneaux. Pour ceux qui envisagent la baignade, sachez que l’eau du lac est fraîche en toute saison avec une température autour de 10°C. Par contre, l’eau du lac est tellement propre que cela en fait l’un des lacs les plus purs du monde. C’est bien simple, il est mieux de boire l’eau du lac que d’acheter des bouteilles d’eau !

Scènes

La vallée de Paradise a donné vie à l’exceptionnel paysage entourant la maison de Beorn. Lors du tournage, deux décors avaient été construits. L’un représentait l’arrière de la maison et permettait d’avoir la vallée de Paradise en arrière-plan. L’autre, bâti quelques centaines de mètres plus loin, représentait le devant de la maison à l’orée de la forêt. C’est le côté par lequel la Compagnie se réfugie dans la maison de Beorn pour échapper à l’ours.

0h10m07s – Le Hobbit – La désolation de Smaug

0h15m55s – Le Hobbit – La désolation de Smaug

Accès

Le terrain, où les décors avaient été construits et les scènes filmées, se trouve sur la propriété privée de la ferme de Arcadia. Le lieu exact du tournage n’est donc pas accessible au public. Mais, il est tout de même possible de profiter du paysage des environs. La vallée de Paradise est facilement accessible en voiture depuis Queenstown par la route. Il faut compter environ une heure pour parcourir les 65km. Après le pont enjambant la rivière Rees, continuer tout droit sur la route non goudronnée pendant environ 10km pour atteindre la propriété.

Coordonnées GPS

Parking

Il est facile de trouver des endroits où se garer un peu partout dans la vallée.

Activités à faire dans les environs

Comme on l’explique dans l’introduction, la ville de Queenstown propose pléthore d’activités et de sports d’extérieurs. Cela va du vélo tout terrain au saut en parachute en passant par le rafting et le saut à l’élastique. Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Le moins cher, pour ne pas dire gratuit, reste bien sûr la randonnée. À ce sujet, la randonnée du mont Ben Lomond reste notre coup coeur avec une vue impressionnante à 360º sur les environs.

Randonnée du mont Ben Lomond

    • Départ/Arrivée : parking du téléphérique (Coordonnées GPS : -45.028873, 168.657135)
    • Durée : 6-7h
    • Distance : 13km (aller-retour)
    • Difficulté : Intermédiaire
    • Dénivelé : 1450m+ / 1450m-

La première partie de l’ascension se fait dans la forêt jusqu’à atteindre l’arrivée du téléphérique dans la zone alpine. Il est possible de raccourcir une bonne partie de cette ascension en empruntant le téléphérique moyennant quelques dollars. Pour plus de détails sur la randonnée, tu peux consulter notre article sur le blog : Ascension du mont Ben Lomond – vue grandiose des Alpes du Sud.

Difficile aussi de ne pas tomber sous le charme de la vallée de Glenorchy. Le village sur les bords du lac Wakatipu et en toile de fond les sommets enneigés en font un cadre idyllique et loin de l’agitation de Queenstown. Le début de la vallée est fait de pâturages, mais elle retrouve un aspect plus sauvage au fur et à mesure qu’on s’enfonce. Ce cadre enchanteur en fait d’ailleurs un paradis pour la randonnée. La plus connue est le trek du Routeburn, classée parmi les Great Walks de Nouvelle-Zélande.

Trek du Routeburn

    • Départ/Arrivée : Routeburn Shelter (-44.719248, 168.278780)
    • Durée : 2 à 3 jours
    • Distance : 33km au total (aller simple sans extension)
    • Difficulté : Intermédiaire
    • Dénivelé : 1232m+ / 1167m-

Pour les allergiques à la randonnée, il existe d’autres moyens pour explorer les environs comme un tour en bateau sur la rivière Dart avec la compagnie Dart River Adventures ou la randonnée à cheval avec la compagnie Dart Stables.

Lieu nº5 : Milford Sound – Survol des aigles & Carrock

Au risque de se répéter, le parc national de fiordland est un des autres joyaux de l’île du Sud. C’est le plus grand parc national néo-zélandais avec 12 500km². Pour bien comprendre ce que cela représente, il faut s’imaginer que c’est une superficie plus grande que toute la région d’île de France ! Son point d’orgue est sans conteste le fjord de Milfound Sound, sans doute la destination touristique la plus célèbre de Nouvelle-Zélande.

Ces paysages grandioses de fjords étroits se sont formés lors de la dernière période glaciaire avec le recul des glaciers. Il s’agit par ailleurs de l’une des régions du monde les plus humides avec de 8 à 9 mètres de pluie par an ! On comprend ainsi vite pourquoi une forêt luxuriante recouvre les lieux. Deux mondes se rencontrent dans les fjords, celui de l’eau douce et celui de l’eau de mer. En traversant les forêts, les rivières se chargent de feuilles en décomposition ce qui leurs donnent ce teint brunâtre. Puis, les rivières finissent par tomber en cascade de plusieurs centaines de mètres depuis les versants abrupts des fjords. Arrivée en bas, l’eau douce reste en surface et ne se mélange pas avec l’eau salée de la mer. Elle forme ainsi un courant sombre au-dessus de l’eau de mer. Cette zone de pénombre permet le développement d’une faune et d’une flore qui habituellement peuplent les grands fonds marins à plusieurs centaines de mètres sous la surface. Il n’est donc pas étonnant que le regretté commandant Cousteau considérât le Milford Sound comme l’un des meilleurs sites de plongée au monde !

Scènes

Dans Un voyage inattendu, à la fin du film, la Compagnie de Thorin, Gandalf et Bilbo sont sauvés de Azog et sa meute par les aigles. Après le lever du soleil, les aigles survolent une chute d’eau avant de plonger dans une vallée des monts Brumeux. Il s’agit dans la réalité de la chute de Sutherland, qui vidange le lac de Quill perché dans les hauteurs de la montagne. L’endroit a été filmé grâce à une caméra montée sur un hélicoptère.

02h45m55s – Le Hobbit – Un voyage inattendu

Les aigles déposent ensuite la Compagnie sur le promontoire rocheux de Carrock au milieu d’une vallée. L’endroit surnommé la colline de David (David’s Knoll en anglais) est dans la réalité une ancienne moraine qui s’est formée lors du retrait des glaciers à la fin de la dernière ère glacière. L’endroit se trouvant dans une vallée inaccessible du parc national de Fiordland, les images ont encore une fois été filmées en hélicoptère. Le promontoire rocheux comme on peut le voir dans le film a été rajouté par les équipes des effets spéciaux.

02h46m09s – Le Hobbit – Un voyage inattendu

Accès

La chute de Sutherland est accessible par la randonnée de Milford (une des Great walk néo-zélandaise). Malheureusement, la randonnée est victime de son succès et nécessite d’être réservée de nombreux mois à l’avance. Par ailleurs, le département de la conservation (DOC) qui gère les lieux oblige de réserver les trois refuges qui se trouvent le long du trek (à la belle saison de fin octobre à fin avril). Il n’y a donc aucune flexibilité de faire le trek sur moins de jours.

Randonnée de Milford

    • Départ/Arrivée : sandfly point (-44.683577, 167.902470) ou Glade wharf (-44.932121, 167.929995)
    • Durée : 4 jours
    • Distance : 53.5km (aller simple)
    • Difficulté : Intermédiaire-Difficile (en raison de la météo)
    • Dénivelé : 1000m+ / 1200m-

Pour rejoindre le départ ou l’arrivée de la randonnée, il est nécessaire d’organiser/payer un transport pour traverser le lac Te Anau (depuis Te Anau Down) et le fjord de Milford Sound. Tout cela fait que ce n’est clairement pas la randonnée la plus économique du pays, mais c’est sans doute le prix à payer pour profiter de cet endroit difficile d’accès.

Le sentier est un aller simple avec certaines sections qui peuvent se révéler boueuses et glissantes. Le point culminant du trek est le col de Mackinnon Pass à 1154 mètres. Enfin, la météo peut se montrer très capricieuse et augmenter du même coup la difficulté du trek, et ce même à la belle saison. Il faut donc se préparer à affronter toutes les conditions possibles.

Pour David’s Knoll, le lieu est tellement isolé que le seul accès est par les airs avec un vol en hélicoptère. Plusieurs compagnies offrent des excursions au public depuis Te Anau. Glacier Southern Lakes Helicopters est celle qui a opéré pour le film. Dans tous les cas, c’est l’occasion de se rêver l’espace d’un instant comme un aigle survolant la Terre du Milieu et l’un des plus beaux endroits de Nouvelle-Zélande.

Coordonnées GPS

Parking

Le départ de la randonnée peut se faire depuis les deux extrémités :

  • Parking de l’embarcadère de Te Anau Down (Coordonnés GPS : -45.193564, 167.827309) avec un transport en bateau jusqu’à Glade Warf.
  • Parking de Milford Sound (Coordonnées GPS : -44.672655, 167.928009) avec un transport en bateau jusqu’à Sandfly point.

Activités à faire dans les environs

Le dicton qui veut que le trajet compte parfois autant que la destination finale prend ici tout son sens. La route pour Milford Sound offre une succession de paysages tous aussi magnifiques les uns que les autres.

Au départ, la route en bordure du lac traverse les plaines ondulées des environs de Te Anau. Puis, on entre dans la vallée de Eglinton. Le centre de la vallée est recouvert d’une végétation basse dorée alors qu’une forêt dense recouvre les versants des montagnes. Un premier arrêt au lac de Mirror (-45.028366, 168.010975) permet de profiter du reflet des montagnes sur ce petit lac en bord de route.

Au fur et à mesure qu’on s’enfonce dans la vallée, la végétation se fait de plus en plus dense de chaque côté de la route. Une vingtaine de kilomètres plus loin, la courte randonnée du lac Gunn (-44.894461, 168.082525) permet de se balader dans la forêt ancestrale de hêtres et de s’approcher du lac (Boucle de 1.4km – 30min). Ce qui surprend tout de suite, c’est la mousse omniprésente qui recouvre tout, même le tronc des arbres. Le panorama sur les montagnes entourant le lac Gunn mérite à lui seul qu’on effectue cette courte randonnée.

Après avoir longé le lac de Fergus, à droite de la route se trouve le départ pour l’une des randonnées les plus célèbres du parc national de Fiordland : le Routeburn.

Trek du Routeburn

    • Départ/Arrivée : parking de Divide (-44.825116, 168.117413).
    • Durée : 2-4 jours
    • Distance : 33km (aller simple)
    • Difficulté : Intermédiaire
    • Dénivelé : 1285m+ / 1351m-

Ce trek permet de rejoindre la vallée de Glenorchy. Si tu n’as pas le temps ou la possibilité d’organiser un transport, il est tout de même possible de faire la première partie de la randonnée jusqu’à Key Summit (7km A/R – 2h) qui offre déjà une vue spectaculaire sur les environs au bord d’un petit lac alpin.

En continuant la route, on arrive à la bifurcation pour la vallée de Hollyford. En explorant cette vallée, c’est encore une fois l’opportunité de se lancer sur certains sentiers de randonnée :

Randonnée du lac Marian

    • Départ/Arrivée : parking sur le bord de la route (-44.807998, 168.103034)
    • Durée : 2h30 – 3h
    • Distance : 6km (aller-retour)
    • Difficulté : Intermédiaire
    • Dénivelé : 390m+ / 390m-

Cette randonnée assez courte mène au superbe lac Alpin de Marian. Ce lac à la couleur de l’eau inoubliable est encaissé au creux des montagnes.

À la fin de la route de la vallée de Hollyford, une courte randonnée permet de s’approcher des chutes de Humboldt (1.2km – 30min aller-retour) ou de se lancer sur le trek de Hollyford.

Trek de Hollyford

    • Départ/Arrivée : parking à la fin de la route (-44.692759, 168.126125)
    • Durée : 4-5 jours
    • Distance : 56km (aller simple)
    • Difficulté : Intermédiaire
    • Dénivelé : 675m+ / 735m-

Le trek de Hollyford est un aller simple depuis la vallée de Hollyford jusqu’à la mer de Tasman. Avec un dénivelé assez faible, la difficulté de la randonnée provient surtout de sa longueur et des conditions météo imprévisibles.

De retour sur la route en direction de Milford Sound, celle-ci se met à grimper en direction du col de Homer. Les montagnes se font de plus imposantes et abruptes. Au point que le tunnel au col traverse littéralement un mur de roche. Il aura fallu presque 20 ans pour construire ce tunnel.

La route débouche dans la vallée de Cleddau avant de redescendre rapidement jusqu’au niveau de la mer et du fjord. En chemin, ne manques pas la petite balade du Chasm – 20 minutes (-44.721274, 167.950824). Elle permet d’observer les roches sculptées par la force du courant de la rivière Cleddau au coeur de la forêt humide.

Lorsqu’on arrive dans le fjord de Milford Sound, difficile de ne pas être subjugué devant tant de beauté de la nature. Les montagnes s’enfoncent abruptement dans les eaux profondes du fjord. Au milieu, trône l’iconique Mitre peak avec sa forme de pyramide et ses 1692m. On comprend pourquoi il s’agit de la montagne la plus photographiée de Nouvelle-Zélande. La croisière dans le fjord est la conclusion parfaite de ce merveilleux voyage.

Lieu nº6 à 26

Ebook - Lieux de tournage du Hobbit

Veux-tu découvrir d’autres lieux de tournage du Hobbit en Nouvelle-Zélande ?

On a fait un guide numérique (ebook) spécialement pour toi ! Cela te sera utile si tu veux…

  • Découvrir des lieux hors des sentiers battus que tu ne trouveras nulle part ailleurs.
  • Organiser un itinéraire alliant lieux de tournage et exploration de la nature néo-zélandaise avec la randonnée.
  • Gagner du temps sur place en ayant déjà pleins d’informations pratiques avant de partir : carte, accès, parking et coordonnées GPS cliquables pour les marquer sur Google maps.
  • Avoir un avis et des conseils sur chaque lieu de tournage et les environs.
  • Retrouver facilement à quelle minute du film tu peux voir le lieu de tournage.
Télécharger Ebook

Prix de lancement – 9,99€ au lieu de 12,99€ jusqu’au DIMANCHE 9 JUIN MINUIT seulement !
Les lieux de tournage du Hobbit en Nouvelle-Zélande – Terre du Milieu
5 avec 1 vote[s]

Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !