Notre avis sur la Mongolie

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Après ce mois inoubliable de la capitale aux steppes mongoles, à dos de cheval ou de chameau, voici notre avis sur la Mongolie et ses différentes régions qui avait longtemps alimenté nos rêves.

En général…

Un contraste entre modernité et vie rudimentaire surprenant

Oulan BatorOn se rend vite compte que les conditions de vie sont encore rudimentaires dans les campagnes : l’eau est récupérée au puits, l’électricité est rare, les toilettes se résument à un trou dans le sol, etc. En plus de tout ça, il arrive que le climat soit tellement rude qu’une partie du bétail meurt pendant l’hiver. C’est pourquoi de plus en plus de familles nomades viennent s’installer sur Oulan-Bator, parfois dans des conditions aussi précaires, mais pour profiter d’un travail moins dur et d’une vie plus « confortable ».

Car dans la capitale, on trouve désormais quasiment tout le confort d’une vie moderne. Les immeubles poussent comme des champignons avec étrangement plus de centres commerciaux que de logements. La ville est en pleine expansion. Il est intéressant de constater que les Mongoles semblent passer d’un mode de vie nomade où ils peuvent s’installer où bon leur semble (pas de notion de propriété) à un mode de vie sédentaire avec l’achat de propriétés à des prix élevés pour le niveau de vie moyen.

Motard en MongolieCertains objets de modernité sont désormais entrés dans les mœurs. Ainsi, il est amusant de noter que la télévision est présente un peu partout dans les yourtes même dans des coins complètement isolés ! Une batterie de voiture fait alors office d’alimentation électrique. Les Mongoles ont également adopté la mobylette comme moyen de transport. Il arrive même de les voir transporter du bétail égaré en équilibre sur l’engin .

De même, alors que les coupures d’électricité sont encoure courantes dans certaines villes, il est étonnant de voir des antennes téléphoniques un peu partout dans les villages. Il existe même des forfaits de téléphone permettant un accès illimité à Facebook en 3G dans toutes les zones couvertes !

Des habitants encore authentiques

Excepté dans la zone touristique du parc national de Terelj tout près d’Oulan-Bator, où la logique financière prévaut chez certains propriétaires, les gens sont gentils et rendent facilement service. Les échanges sont authentiques dans la majorité du pays, que ce soit avec les citadins en ville ou les nomades en campagne. En dehors de la capitale, le passage de visiteurs intrigue, les sourires des habitants et les « hello » énoncés fièrement par les enfants sont monnaie courante.

La gestion des déchets

Bien qu’ils aient conscience de la beauté des paysages de leur pays, ils n’ont pas encore pris la mesure du problème causé par le traitement des déchets. On a observé des déchets jonchant le sol un peu partout, même au milieu des steppes. Il faut dire que le traitement des déchets consiste souvent à les déposer dans un trou à l’écart des yourtes et parfois les brûler.

Conseil

Si tu as l’opportunité de visiter ce beau pays, et si tu te préoccupes un minimum de l’environnement, on t’invite à minimiser les déchets que tu laisses dans les yourtes comme ils ne sont pas traités après.

Les enfants

On sent que l’accès à l’éducation a rapidement été une priorité pour les pouvoirs publics. Ainsi, il y a des écoles dans la plupart des villages et un système d’internats pour que les enfants des familles nomades puissent tout de même venir s’instruire. On a vu dans plusieurs villages des aires de jeux pour enfants flambantes neuves. À côté de cela, il n’y a pas assez place dans les écoles des grandes villes, bien que les heures de classe aient été divisées en trois sessions au cours d’une journée.

Dans Oulan-Bator, il y a malgré tout des enfants qui vivent dans la rue et dorment dans les égouts l’hiver pour se protéger du froid. Et, il n’est pas rare que les enfants travaillent tôt pour aider leurs parents ou pour subvenir à leurs propres besoins. On a eu l’opportunité de visiter un orphelinat. Cela nous a permis de mieux prendre la mesure des faibles moyens à leur disposition : les enfants avaient très peu de jouets et quasiment aucune installation de jeux adaptée. C’est un contraste saisissant par rapport à notre société où les enfants sont couverts de cadeaux plus que de raison. Autant te dire que dans ce contexte, l’accueil des enfants handicapés est précaire et peu adapté.

Un pays en développement

La Mongolie est un pays en développement, mais qui semble se faire de manière plus raisonnée que la plupart des pays dans cette situation. Très tôt les pouvoirs publics ont compris l’importance de l’éducation et en ont fait une priorité. Le réseau routier est progressivement amélioré. Une voie a déjà été goudronnée entre Oulan-Bator et Möron et une autre pousse vers le sud dans le but de faciliter le commerce avec la Chine.

Les dirigeants font tout de même attention à garder un certain contrôle. Par exemple, ils ont refusé qu’une ligne de chemin de fer commerciale entre la Russie et la Chine soit réalisée sur leurs terres. Malgré tout, la maitrise de leurs ressources naturelles reste difficile, la Chine détient notamment de nombreuses exploitations minières dans tout le pays.

La Chine ennemie publique numéro 1 ?

On a souvent à tort l’image d’un pays fermé sur lui-même, mais la Mongolie a eu une grande influence en Asie et même sur une partie de l’Europe au cours de son histoire. Ce n’est qu’au cours des derniers siècles que la Mongolie s’est retrouvée successivement sous l’emprise de la Russie ou de la Chine, avant d’obtenir son indépendance.

Actuellement, il y a encore une certaine méfiance envers les Chinois, contre qui les Mongoles se sont battus lors de la dernière guerre. Ils ont conscience de la puissance de la Chine et veillent à conserver leur indépendance. Un représentant chinois a dû présenter des excuses publiques après avoir déclaré que « La Mongolie, c’est la Chine » à la question « Pourquoi n’y a-t-il pas de quartiers chinois à Oulan-Bator? ». Ou encore Facebook a dû présenter des excuses lorsqu’une ville mongole a été localisée par erreur en Chine dans leur application.

Au contraire, ils montrent peu de ressentiments envers les Russes qui les ont pourtant mis sous domination après les avoir libérés des Chinois, détruit leurs temples et massacrés de nombreux moines. Cette impression se confirme quand les Mongoles te parlent des produits « Made in China » (dixit : « c’est de la merde ») et « Made in Russia » (dixit : « les vans russes, c’est du solide »).

Par région

La région du Nord et du lac Khövsgöl

Lac khovsgol en MongolieCe secteur est composé de lacs, de forêts et de montagnes relativement préservés du tourisme de masse. L’immensité des lieux, la rencontre des Mongoles et le partage de leur mode de vie nous ont séduits. Partir en expédition sur plusieurs jours avec des guides mongoles dans ces lieux est une expérience inoubliable et authentique! On te recommande tout particulièrement cette partie de la Mongolie.

Retrouve notre article sur notre expédition en cheval dans la région du lac Khövsgöl.

La région du Gobi

Les dunes de sable de Khongoryn Els en MongolieLa région étant principalement désertique, on y a trouvé un peu moins d’authenticité qu’ailleurs, car elle est tout simplement moins peuplée. Puis, c’est une de régions les plus touristiques, car de nombreux tours y sont organisés sur de courtes durées.

Cependant, on a pu y admirer de magnifiques paysages et cela reste l’un des derniers endroits sur terre où il est possible d’éprouver la solitude des grands espaces en étant coupé de tous les moyens de communication modernes.

Notre coup de coeur de la région de Gobi : les majestueuses dunes de Khongoryn Els.

Le parc national de Terelj

Parc national de TereljLe parc national de Terelj est une zone particulièrement touristique, notamment la vallée du Turtle Rock. Il faut donc savoir sortir des sentiers battus et s’éloigner de cette vallée pour vivre une toute autre expérience et rencontrer des locaux.

Comme elle est plus touristique, c’est aussi une des zones les plus faciles à découvrir par ses propres moyens. On te partage des astuces dans nos articles : comment aller au parc national de Terelj ? et où dormir au parc national de Terelj ?.

Pour t’inspirer, on te raconte notre découverte de ce parc en indépendant en sac à dos et à pied dans cet article.

Ce sont nos impressions en ayant parcouru une partie seulement de la Mongolie. Il est clair que ce pays a encore plus à offrir : la fête du Nadaam, le festival des aigles, la rencontre des éleveurs de rennes vivant dans les montagnes du Nord doivent être des expériences inoubliables. Bref, en une phrase, fais ta valise/sac à dos et viens découvrir ce magnifique pays !

Notre avis sur la Mongolie
4.5 avec 2 votes

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !
2017-08-31T17:32:32+00:0029 avril 2016|Mongolie, Rencontrer|4 Commentaires

4 Comments

  1. Voyage Vietnam 6 novembre 2017 à 10 h 50 min - Répondre

    Article tres interessant merci beaucoup !

    • Pierrick & Sandrine 6 novembre 2017 à 15 h 25 min - Répondre

      Merci du compliment.

  2. Clémentine 30 mars 2018 à 14 h 24 min - Répondre

    Super intéressant votre article, on a pas souvent l’occasion de lire le ressenti des voyageurs sur leurs aventures aussi explicitement finalement. La Mongolie semble en effet un pays magnifique!

    • Pierrick & Sandrine 1 avril 2018 à 20 h 22 min - Répondre

      Hello Clémentine, merci pour ton commentaire, ça fait plaisir ! C’est vrai que c’est ce qu’on essaye de faire : donner notre avis en toute honnêteté et que cela soit utile aux autres voyageurs pour savoir à quoi s’attendre. N’hésite pas si tu as des questions. Au plaisir, Pierrick et Sandrine

Laisser un commentaire