Bay of islands, littéralement la baie des îles, se trouve à mi-chemin sur la côte ouest entre Auckland et le cap Reinga dans la région du Northland. C’est une partie du littoral connue pour ses plages à l’eau turquoise et ses dizaines d’îles sauvages. Il n’est donc pas étonnant que l’activité la plus populaire des environs soit les excursions en bateau pour se rendre sur ces îles ou pour observer la faune marine notamment les dauphins présents en nombre dans la baie. La baie des îles est également un lieu important dans l’histoire de la Nouvelle-Zélande. Les maoris ont habité la région très tôt après leur arrivée en Nouvelle-Zélande tandis que Russell a été la première colonie britannique permanente. Le village est donc souvent considéré comme le berceau de la colonisation européenne dans le pays. Surtout, c’est aussi dans cette région que le traité de Waitangi, mettant fin à la guerre entre les maoris et les britanniques, a été signé en 1840.

La région de Bay of islands est donc l’occasion de plonger dans l’histoire de la Nouvelle-Zélande tout en profitant d’une nature sauvage exceptionnelle. On a pour notre part choisi d’explorer l’endroit en sortant un peu des sentiers battus et des activités touristiques. Découvre notre sélection des activités à faire et des lieux à visiter dans les environs de la baie des îles.

SOMMAIRE – BAY OF ISLANDS – BAIE DES ILES

Carte Bay of islands, Northland, Nouvelle-Zélande

Carte de la région de Bay of islands dans Northland en Nouvelle-Zélande

ROUTE DE RUSSEL

Pour rejoindre la baie des îles depuis la région de Whangarei, on décide d’emprunter l’ancienne route de Russell (russell road). Cette route alternative est plus longue et sinueuse que la route principale (SH1). Mais, elle est autrement plus panoramique que la succession de terres agricoles et de pâturages que traversent la route principale dans la plaine. La bifurcation depuis la route départementale (SH1) se trouve quelques kilomètres avant le village de Whakapara. Il faut suivre le panneau qui indique la direction de Oakura.

Coordonnées GPS – Bifurcation Russell road depuis State Highway 1 : 35°32’40.9″S 174°16’43.3″E

MIMIWHANGATA COASTAL PARK

Lorsque la route rejoint la côte au niveau de Helena Bay, un détour de 8km sur une route non goudronnée permet de rejoindre le petit paradis du parc de Mimiwhangata Coastal Park. Ce parc permet d’explorer une magnifique partie du littoral fait d’une succession de baies et de plages de sable. Il existe plusieurs randonnées qui permettent de s’immerger dans ce décor de carte postale. La plus intéressante est la randonnée qui permet d’explorer le bout de la péninsule.

PENINSULA LOOP WALK

Départ / Arrivée : parking à la fin de la route d’accès au parc. Coordonnées GPS : 35°26’34.8″S 174°25’32.1″E

Durée : 1h-1h30 (boucle)

Distance : 4.5km (boucle)

Difficulté : Facile

La randonnée de Peninsula Loop walk permet d’explorer la pointe de la péninsule et offre un bon aperçu de tout ce que le parc peut offrir : plages de sable, littoral rocheux et collines verdoyantes. Le sentier suit la route de la ferme depuis le parking principal, puis fait une boucle qui contourne la colline. Il est possible de quitter la piste à de nombreux endroits pour se rapprocher de la côte ou des plages comme la magnifique baie de Kaituna à l’est.

Les deux autres randonnées permettent de prendre un peu de hauteur pour profiter de point de vue sur la péninsule et la côte : Tohumoana Lookout Track (4km – 1h) et Puriri Track (6km – 2-3h).

THE FARM

Sur la route de Russell, 17km après Helena bay, se trouve un endroit hors du temps : The Farm. Les propriétaires, Ellen et Micheal, ont fait de leur ferme une véritable maison pour tous les voyageurs qui ont la chance d’y séjourner. Leur hospitalité et celle de leurs enfants est indescriptible. Le hasard faisant bien les choses, nous avons campé sur leur terrain le soir de Noël.

Ils proposent pleins d’activités comme des balades à cheval, des excursions à moto sur les terres de la ferme. Ils mettent également à disposition des kayaks, des planches de surf et propose même depuis notre visite des cours de yoga et des espaces de coworking. Si tu ne voyages pas en van, ils proposent des cabines avec chacune leur propre identité. Leur dernière création est même une cabane dans les arbres. Entouré d’autres voyageurs autour d’un bon repas, difficile de ne pas se sentir très vite comme à la maison ! Si tu voyages en Nouvelle-Zélande avec un PVT, cela peut être une excellente opportunité pour faire du woofing.

Coordonnées GPS – The Farm : 35°20’03.6″S 174°17’58.4″E

WHANGARURU NORTH HEAD

Quelques kilomètres après The Farm, la route de Russell se transforme en une route non goudronnée qui serpente dans la montagne à travers la forêt de Russell. L’intérêt de cette portion de la route est limité. D’autant plus que toutes les randonnées possibles sont désormais fermées en raison de la maladie mortelle qui touche les Kauris. On lui a préféré l’alternative de la route de Rawhiti qui elle reste goudronnée. 2-3km après cette bifurcation, une route sur la droite permet de rejoindre le village de Whangaruru North. À la pointe de la péninsule se trouve la réserve de Whangaruru North. Elle offre un sympathique spot de camping dans la baie de Puriri et une randonnée qui permet de profiter de ravissant panoramas sur la côte et des baies inaccessibles.

RANDONNÉE DE WHANGARURU NORTH HEAD

Départ / Arrivée : camping de Puriri bay. Coordonnées GPS : 35°21’51.3″S 174°21’38.2″E

Durée : 2-3h (boucle)

Distance : 6km (boucle)

Difficulté : Intermédiaire (il y a beaucoup d’escaliers)

Cette randonnée peut être commencée directement depuis le camping de Puriri bay. Le sentier monte dans la forêt jusqu’à la crête des montagnes avant de redescendre progressivement au niveau de baies inaccessibles à l’est et la baie d’Admirals à l’ouest.

Les forêts que traversent le sentier sont également une excellente opportunité pour tenter d’observer à la nuit tombée l’animal emblématique de la Nouvelle-Zélande : le Kiwi. Pour rappel, afin de ne pas effrayer l’animal, il est recommandé d’utiliser une lumière de couleur rouge. Sache, que cela reste un animal très difficile à observer dans son environnement naturel. De tout notre séjour en Nouvelle-Zélande (5 mois), nous n’avons pas eu la chance d’en voir un. Mais, qui n’essaye rien n’a rien alors bonne chance à toi!

Avant d’atteindre la baie des îles, la fin de la route de Rawhiti nous gratifie d’un dernier panorama exceptionnel sur la baie Elliot.

Coordonnées GPS – Elliot bay : 35°16’41.4″S 174°17’30.5″E

CAP BRETT

Si tu as parcouru quelques articles sur notre blog, tu t’es sans doute rendu compte qu’on était pas mal fan de la randonnée. On trouve que c’est un excellent moyen de prendre le temps et de sortir des sentiers battus. Pour notre exploration de la baie des îles, on ne déroge donc pas à cette règle. On prend la direction de Rawhiti pour se lancer sur le trek du cap Brett. Cette randonnée de deux jours mène au phare du cap Brett tout au bout de la péninsule. C’est le seul moyen d’accéder à l’endroit en dehors du bateau. Le sentier est long et pas mal éreintant avec une succession de montées et descentes. Mais, l’expérience de se retrouver au bout du monde est assez inoubliable. C’est clairement un de nos coups de coeur de la région de bay of islands.

TREK DU CAP BRETT

Départ / Arrivée : petit parking sur le bord de la route après le village de Rawhiti au niveau de la baie Hauai. Coordonnées GPS : 35°13’41.0″S 174°15’48.4″E

Durée : 2 jours (environ 7-8 h par jour de marche)

Distance : 32,6 km aller-retour

Difficulté : Intermédiaire – Difficile (Longueur et dénivelé en yoyo)

Prix : 40 $ par personne pour la randonnée (droit entrée) + 15 $ NZ par personne pour la nuit dans le refuge (en 2020).

Pour une description plus détaillée du sentier de ce trek, on t’invite à consulter notre article dédié au Trek du cap Brett.

Plus d’informations sur le trek du cap Brett

RÉSERVE DE WHANGAMUMU

Si tu n’as pas le courage, l’envie, la forme physique ou le temps de te lancer dans le trek du cap Brett, on te conseille tout de même de randonner dans les environs. Il existe une randonnée à la journée qui permet de profiter du magnifique littoral de la péninsule avec le sentier de Whangamumu. Tu peux aussi comme on l’a fait combiner Whangamumu track avec le trek du cap Brett.

RANDONNÉE DE WHANGAMUMU

Départ / Arrivée : petit parking sur le bord de la route en direction de Rawhiti. Coordonnées GPS : 35°15’24.6″S 174°16’02.7″E

Durée : 6-7h jusqu’à Te Toroa bay / 2-3h aller-retour jusqu’à Whangamumu harbour

Distance : 12 km aller-retour jusqu’à Te Toroa bay / 6km aller-retour jusqu’à Whangamumu harbour

Difficulté : Intermédiaire (dénivelé en yoyo)

Au départ, le sentier monte dans la forêt avant de redescendre progressivement jusqu’à la baie de Whangamumu Harbour. Dans cette baie, il est possible de voir les ruines d’une ancienne station baleinière. C’est un port qui servait à la grande époque de la chasse à la baleine. Le sentier remonte ensuite sur les hauteurs et offre de jolis points de vue sur la côte. Le dernier kilomètre redescend sur la plage de la magnifique baie de Te Toroa qu’on a eu la chance d’avoir rien que pour nous. Il faut revenir par le même chemin.

RUSSELL

Russell occupe une place à part dans l’histoire de la Nouvelle-Zélande. Il s’agit du premier village portuaire fondé par les Européens en 1841. Le village fut même pendant quelques mois entre 1840 et 1841 la capitale de la Nouvelle-Zélande avant que celle-ci ne soit transférée à Auckland puis à Wellington. Avant l’arrivée des Européens, l’endroit était déjà habité par les maoris. Russell était alors un petit baraquement sur la côte connu sous le nom de Kororareka. De nos jours, le charme de Russell est indéniable. On a particulièrement apprécié marcher sur le front de mer dans la baie de Kororareka avec sa succession de terrasses de cafés et de restaurants.

Coordonnées GPS – Front de mer de Russell : 35°15’41.7″S 174°07’17.3″E

Il est aussi possible de prendre un peu de hauteur au sommet de Flagstaff hill / Maiki hill pour avoir un point de vue sur la ville. On lui a toutefois préféré la balade de Tapeka Track (1km aller-retour / 15-20min) à la pointe de la péninsule pour son panorama à 360º sur la bay of islands. C’est pour nous un endroit idéal pour admirer le coucher ou le lever du soleil sur la baie des îles.

Coordonnées GPS – Flagstaff hill : 35°15’17.9″S 174°07’12.7″E

Coordonnées GPS – Tapeka track : 35°14’43.7″S 174°07’10.5″E

Russell est avec Paihia le lieu de départ de la majorité des excursions dans la baie des îles : plongée, kayak, bateau… Les activités populaires sont les croisières pour observer/nager avec les dauphins et les excursions jusqu’à l’île de Percy (Motukokako) au large du cap Brett avec son arche au milieu de laquelle les bateaux passent si les conditions le permettent.

Autant te dire tout de suite, on n’est pas vraiment fan de ces activités souvent très balisées et chères. La meilleure solution à nos yeux pour explorer les eaux de la baie est de louer un kayak. Cela combine plusieurs avantages : c’est souvent moins cher, cela donne une chance d’observer les dauphins dans leur milieu naturel sans une foule autour de soi et cela peut permettre de se rendre sur les îles de la baie si les conditions le permettent. Les espèces habituellement visibles dans la baie sont les dauphins tursiops (bottlenose dolphins) et les dauphins communs (common dolphins).

Pour revenir sur la route principale (SH1) depuis Russell, il y a deux solutions. La première est de prendre la route de Waikare qui contourne la baie des îles (37km – 45 min).  La seconde est de se rendre à Okiato pour prendre un ferry pour Opua (10km – 35min dont 10 minutes de traversée). Le ferry part toutes les 10 minutes de 6h40 à 21h50. Pour un véhicule de moins de 6m et 2 passagers incluant le conducteur, il faut compter environ 15$. Trouve plus de détails sur la traversée en ferry entre Opua et Okiato sur le site Internet de la compagnie Dolphin Cruises. La route qui contourne la baie traverse la majorité du temps la forêt et n’offre pas de point de vue ayant retenu notre attention. Sache aussi, que 15km de route ne sont pas goudronnés depuis la bifurcation avec la route de Russell. Cette portion de route est étroite et sinueuse, alors on roule difficilement au-dessus des 50km/h.

KAWAKAWA

Kawakawa est un village néo-zélandais tout ce qu’il y a de plus classique comme on peut en voir des centaines en Nouvelle-Zélande. On y fait juste un arrêt pour aller aux toilettes. Intéressant hein ? Plus sérieusement, les toilettes publiques de Kawakawa sont une œuvre d’art et une ode au recyclage ! La curiosité nous a donc incité à mêler l’utile à l’agréable. Attention quand même, ces toilettes sont à éviter en cas d’urgence, car il peut être nécessaire de faire la queue pour pouvoir se soulager .

Les toilettes de Kawakawa sont l’oeuvre de l’artiste et éco-architecte autrichien Friedensreich Hundertwasser qui vivait à côté du village jusqu’à sa mort en 2000. Le bâtiment offre des lignes ondulées et décorées de mosaïques en céramique qui nous rappellent les œuvres de l’espagnol Gaudí. On retrouve le côté écologique de l’architecte avec le toit végétal et l’utilisation de bouteilles en verre de couleur recyclées pour laisser entrer la lumière.

Coordonnées GPS – Toilettes de Kawakawa : 35°22’47.9″S 174°04’01.3″E

PAIHIA – WAITANGI TREATY GROUNDS

Paihia ne nous a clairement pas séduit. Beaucoup plus touristique et fréquentée que son voisin Russell, le village de Paihia est surtout le principal port de départ pour les expéditions dans la baie des îles. Le principal attrait touristique à proximité de Paihia est le site historique de Waitangi Treaty Grounds.

C’est sur ce site historique, le 6 février 1840 que les représentants de la couronne britannique et les chefs de la Confédération des Tribus unies de Nouvelle-Zélande ainsi que d’autres chefs tribaux maoris ont signé le célèbre Traité de Waitangi. Le traité fit formellement de la Nouvelle-Zélande une colonie britannique et peut être considéré comme l’acte de fondation de la Nouvelle-Zélande en tant que nation. Ce traité et l’interprétation qui peut en être faite dans sa version en maori est encore aujourd’hui l’objet de controverses.

Le musée du site permet de voir une copie du traité. Mais, l’endroit est bien trop avare en explications à nos yeux. Pour un site historique d’une telle importance on s’attendait à mieux. On a trouvé bien plus d’explications dans l’excellent musée Te papa de Wellington pourtant gratuit ! Au final l’intérêt de l’endroit est plutôt dans les sculptures qui ornent la marae et les canoés de guerre construit pour fêter le centenaire du traité. Un peu léger pour un prix d’entrée de 50$ par personne surtout qu’on peut en admirer ailleurs gratuitement en Nouvelle-Zélande. Au final, notre ressenti est donc un peu mitigé quand on fait le rapport prix/expérience. Depuis notre visite, le ticket d’entrée inclus désormais une visite guidée et un spectacle Maori de danses et chants traditionnels dont le célèbre Haka, la danse guerrière mondialement connue grâce à l’équipe de rugby nationale.

Prix d’entrée : 50$NZ par Adulte / Gratuit pour les enfants (moins de 18 ans)

Coordonnées GPS – Waitangi Treaty Grounds : 35°16’05.3″S 174°04’51.5″E

À proximité du site historique du traité de Waitangi, un sentier permet de longer la rivière Waitangi jusqu’à l’inattendue chute de Haruru (10km aller-retour / 2h30). Cette chute avec une forme en fer à cheval rappelle les chutes du Niagara en version miniature. L’intérêt du sentier en lui-même est qu’il permet de traverser à mi-chemin une étonnante zone de mangroves. Il est aussi possible de se rendre directement à la chute en voiture.

Coordonnées GPS – Parking du départ de la randonnée vers le site historique de Waitangi : 35°16’00.8″S 174°04’45.2″E

Coordonnées GPS – Parking de la chute de Haruru : 35°16’39.6″S 174°03’06.6″E

Au sud de Paihia, il est aussi possible de prendre un peu de hauteur dans la forêt de Opua. La randonnée de Opua Forest Paihia lookout (3 km – 1h aller-retour) monte dans la forêt et offre à la fin un point de vue. Le panorama est cependant décevant, on peut tout juste apercevoir au loin la baie des îles à travers la végétation.

Coordonnées GPS – Départ du sentier Opua Forest Paihia lookout : 35°17’16.4″S 174°05’17.6″E

MATAURI BAY

Au nord de la baie des îles, un détour d’une quarantaine de kilomètres de la route principale (SH10) permet de faire une boucle sur une partie de la côte moins connue et touristique que la baie des îles. Pour autant, cette route panoramique offre une succession incroyable de plages et de baies. Le premier arrêt est Matauri Bay qui se trouve à la fin d’une route sans issue. Depuis les hauteurs de la route, le point de vue sur la baie avec en toile de fond les îles Cavalli est magnifique. On se décide à finir la route pour se promener sur la colline au nord de la plage.

Coordonnées GPS – Matauri bay : 35°01’52.0″S 173°54’45.0″E

À notre arrivée dans la baie, on découvre un camping bondé, les tentes sont les unes contre les autres. Il faut dire qu’on est en pleine période de congés des fêtes de fin d’année. Pour atteindre le sentier qui permet de gravir la colline bordant la plage, il faut traverser le camping. Au sommet se trouve le mémorial de Rainbow warrior.

Le Rainbow Warrior est un bateau de l’organisation écologiste Greenpeace saboté par les services secrets français le 10 juillet 1985. Le navire, à quai à Auckland en Nouvelle-Zélande, devait se rendre à l’atoll de Moruroa afin de protester contre les essais nucléaires français. L’opération de sabotage fut commanditée par le ministre de la Défense français. L’opération fit un mort dans l’équipage de Greenpeace. Cet acte, qui constituait une violation de la souveraineté de l’État néo-zélandais, fut à l’origine de fortes tensions entre les deux pays. Si tu veux plus de détails sur l’un des épisodes les plus sombres de l’histoire entre la Nouvelle-Zélande et la France, consulte la page bien documentée de l’affaire du Rainbow Warrior sur Wikipédia.

Coordonnées GPS – Mémorial du Rainbow warrior : 35°01’37.0″S 173°55’02.8″E

En dehors d’une autre plage au nord, il n’y a pas grand chose d’autre à faire dans les environs que de lézarder un moment sur la plage. Un peu de farniente cela fait pas de mal .

PLAGES DE TE NGAERE

De retour sur la route, on traverse le petit village côtier de Te ngaere qui nous offre une succession de plages paradisiaques. En ce début d’été, l’eau turquoise côtoie la végétation en fleur. C’est juste splendide ! On ne pensait clairement pas découvrir d’aussi belles plages en Nouvelle-Zélande et en plus, elles sont presque toujours désertes. Gros coup de coeur.

Coordonnées GPS – Te Ngaere : 35°01’18.4″S 173°52’03.9″E

Plage Te ngaere, Northland, Nouvelle-Zélande

PÉNINSULE DE MAHINEPUA

Les trésors de cette partie du littoral du Northland ne s’arrêtent pas là. Quelques kilomètres plus loin se trouve la péninsule de Mahinepua. Après la farniente sur les précédentes plages, on explore avec plaisir la péninsule grâce au sentier de randonnée.

RANDONNÉE DE LA PÉNINSULE DE MAHINEPUA

Départ / Arrivée : parking à la fin de la route d’accès à la péninsule. Coordonnées GPS : 34°59’57.0″S 173°50’36.5″E

Durée : 2h

Distance : 6 km aller-retour

Difficulté : Intermédiaire

Le sentier permet de parcourir la péninsule sur toute la longueur depuis les hauteurs et offre des panoramas exceptionnels sur la côte et les îles Cavalli au large. Il donne aussi accès à plusieurs baies isolées. On est totalement tombé sous le charme des lieux encore une fois dignes d’une carte postale. Les collines en forme de chapeaux pointus plongent sur des baies désertes à l’eau cristalline !

On a passé avec plaisir de nombreuses heures à déambuler sur la péninsule et à scruter l’océan. Cette contemplation nous a d’ailleurs apporté un joli cadeau. Depuis le haut d’une falaise, on a eu la chance d’observer une immense raie qui nageait dans la mer ! Comme quoi, en Nouvelle-Zélande, il n’y a pas besoin de faire de la plongée pour observer la faune marine.

WHANGAROA

On termine notre détour de la route principale (SH10) à Whangaroa. Ce petit village de pêcheurs en lui-même ne présente pas un grand intérêt. Mais, la courte randonnée de St-Paul’s rock a retenu notre attention. Elle permet de profiter d’un joli panorama à 360º sur le Whangaroa Harbour. Le sentier ne présente pas de difficulté particulière. Sauf à la fin, où il faut s’aider de ses mains pour grimper sur le sommet rocheux.

RANDONNÉE DE ST-PAUL’S ROCK

Départ / Arrivée : à la fin de la route de Old Hospital dans Whangaroa. Coordonnées GPS : 35°02’49.6″S 173°45’00.9″E

Durée : 30min

Distance : 1.2 km aller-retour

Difficulté : Facile (sauf la fin qui nécessite l’aide des mains pour monter sur le promontoire rocheux)

Whangaroa, Randonnée St-Paul's rock, Northland, Nouvelle-Zélande

TOTARA NORTH

Pour terminer l’exploration de la région de la baie des îles, on ne peut que t’inciter une dernière fois à quitter la route principale pour prendre la direction de Totara North de l’autre côté de la baie de Whangaroa. À la fin de la route de Campbell qui devient Wairakau à la dernière bifurcation, se trouve le départ de la randonnée de Wairakau Stream et Duke’s Nose (Kaiaraara Rocks).

RANDONNÉE DE WAIRAKAU STREAM – DUKES NOSE

Départ / Arrivée : à la fin de la route de Campbell / Wairakau dans le village de Totara North. Coordonnées GPS : 35°02’00.8″S 173°43’09.4″E

Durée : 3h

Distance : 10.6km aller-retour jusqu’à Dukes Nose

Difficulté : Intermédiaire (à la fin il faut s’aider d’une chaîne pour escalader le rocher final)

Au départ, on monte en suivant comme une ancienne route de gravier jusqu’à atteindre une sorte de col. Puis, le sentier prend la direction du ruisseau Wairakau qu’on suit jusqu’à une baie du Whangaroa habour. On longe alors ce bras jusqu’à atteindre le refuge de Lane Cove Hut. Le chemin se poursuit et monte progressivement pour atteindre Dukes Nose, un promontoire rocheux à la forme étonnante. Pour grimper sur le rocher, il faut alors s’aider de barres en métal et de chaînes. Mais, la vue spectaculaire sur Whangaroa Habour au sommet mérite bien ce dernier effort.

NOTRE AVIS SUR LA RÉGION DE BAY OF ISLANDS

On avait un peu peur d’être déçu par Bay of islands en raison de tout le marketing touristique qui est fait autour. La plupart des visiteurs se contentent cependant de suivre l’itinéraire : Paihia – Excursion pour observer ou nager avec les dauphins – Waitangi Treaty Grounds. Alors, en sortant des sentiers battus, on n’a jamais eu l’impression de foule, mis à part dans les campings bondés en cette période de vacances scolaires. On a découvert dans cette région ce qui est pour nous les plus belles plages de la Nouvelle-Zélande. Le cap Brett a aussi été l’occasion de notre premier trek. L’impression de bout du monde à la pointe de cette péninsule nous a enchanté malgré un sentier un peu monotone. La baie des îles nous a aussi donné l’opportunité de plonger dans l’histoire de la Nouvelle-Zélande et de son traité fondateur, mais le site historique nous a un peu déçu. Enfin, les quelques randonnées que nous avons eu la chance de faire dans la région nous ont toutes charmées par leur panorama exceptionnel et leur tranquillité. Dommage toutefois que les sites de camping gratuits officiels pour les véhicules autonomes soient si peu nombreux pour explorer la région.

Expérience :   

N’hésite pas à nous partager ton avis sur la baie des îles dans les commentaires.