Randonnées au Lewis Pass : un avant goût des Alpes du Sud

On vous avait laissé sur la péninsule de Kaikoura avec nos problèmes de matériel. On pensait nous rendre directement à Chrischurch pour faire réparer le matériel mais les magasins en question sont fermés le weekend. Alors, on a deux jours devant nous pour explorer le Lewis Pass. Le Lewis Pass est le moins haut (907 m) des trois cols (les deux autres étant Arthur Pass et Haast Pass) qui relient la côte Est avec la côte Ouest.

Inland Kaikoura road

Plutôt que de poursuivre notre route par la Highway, nous empruntons la Inland Kaikoura road (également désignée par State Highway 70) qui nous semble plus intéressante. Cette route sinueuse se faufile entre les montagnes et les rivières. Les panoramas qui défilent sous nos yeux valent le détour. Comme ce pont, le Conway River Bridge, qui permet de traverser une large vallée creusée par la rivière.

De plus, la nature est généreuse aujourd’hui. Lors d’un arrêt photo, Pierrick aperçoit un pommier rempli de pommes juste à point. Ce serait dommage de les laisser pourrir sur l’arbre ? Alors, on les ramasse pour se faire de la compote, muhhh. Sans le savoir, on est en train de traverser une des routes considérées parmi les plus belles de Nouvelle-Zélande.

Hanmer Springs

En fin de journée, on bifurque pour atteindre le village de Hanmer Springs. La route traverse un dernier pont en bois un peu branquelant au dessus de la gorge (fréquent en Nouvelle-Zélande).

On s’arrête bivouaquer dans le village. Logé au pied des montagnes, Hanmer springs est LA station thermale de l’île du Sud avec une pléthore de spa. L’ambiance nous rappelle les villages de montagne de nos Alpes. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y a pas de problème pour trouver un restaurant ! La rue principale en est remplie. En hiver, la ville doit revêtir un charme encore plus prononcé avec la neige. Pour nous, pas de spa ni de restaurant, mais dîner à la belle étoile !

Lewis Tops Track

Le lendemain, on reprend la route direction le Lewis Pass. Cette route au milieu des vallées est agréable sans être extraordinaire. On décide donc de prendre de la hauteur avec la randonnée de Lewis Tops Track, la seule possible à la journée. Cette randonnée est décrite comme prenant 1h30 min de marche (aller) avec des vues spectaculaires sur les montagnes alentours. On part donc pour la matinée avec seulement quelques collations dans notre sac à dos.

On grimpe d’abord à travers la forêt pendant près d’une heure, avant de nous retrouver dans la zone alpine. Cette zone où la forêt disparaît subitement pour laisser place à une végétation plus près du sol. Le sentier s’arrête également au niveau de cette bush line, mais sans vraiment de point de vue.

En faites, on réalise que le temps indiqué sur la brochure correspond seulement au temps nécessaire pour atteindre la bush line. On verra plus tard que cela fonctionne souvent comme ça en Nouvelle-Zélande (après s’être fait avoir deux ou trois fois…). Le plus souvent, le sentier te permet d’accéder à la zone alpine. Après, c’est à toi de te repérer et de te frayer un chemin dans une nature vierge ! Mais, au final on adore, car on est libre de faire ce que l’on veut ! On décide donc de monter jusqu’au sommet.

Au sommet, on arrive à de petits lacs alpins au milieu des herbes hautes et jaunies, c’est magnifique. Le contraste de couleur entre le pan des montagnes recouvert de forêts vertes et le sommet tapi d’herbes jaunies est magnifique.

On poursuit notre chemin au milieu des lacs alpins jusqu’à la dernière colline qui plonge directement dans la vallée. On a alors un panorama à 360º sur les montagnes rocheuses, le plateau valonné et parsemé de lacs alpins, la vallée dans laquelle serpente la route et les pans de montagnes recouvertes de forêts.

On adore ce type de paysages et le fait de se retrouver seuls dans cet espace sauvage. C’est la première fois que l’on explore des montagnes isolées sans aucune construction à perte de vue. Cette randonnée marque le début de nos randonnées sur l’île du Sud…

Sur le chemin du retour, on s’arrête pour manger une collation. Alors que l’on est assis, je (Sandrine) sens une drôle de sensation pendant quelques instants. Un peu comme le tournis… Il est 13h. Nous apprendrons le soir même qu’à 13h, un tremblement de terre a fait des dégâts à Christchurch à 150 km d’ici. C’est ce que j’ai probablement ressenti.

En redescendant, on croise un couple de Néo-zélandais partis en trek sur plusieurs jours. Il y a beaucoup de refuges (hut) dans la région. On en profite pour récupérer des conseils sur les randonnées à faire. Ainsi se finit la randonnée. Sans encombre, ni d’autres rencontres. On était parti pour 2h30 de marche, mais finalement on a crapahuté sur la montagne près de 5h. Mais la randonnée en vaut le coup et surtout les lieux sont très peu fréquentés !

Alpine Nature Walk

De retour à la voiture, on en redemande encore. Alors, pour finir la journée, on explore le petit lac alpin qui se trouve à proximité.

Des explications disséminées le long de la balade Alpine Nature Walk permettent d’en apprendre davantage sur la végétation qui peuple le Lewis Pass.

Là-dessus, on a fait le tour de ce qui peut être fait à la journée à Lewis Pass, alors on repart sur Hanmer Springs pour la nuit.

Notre avis

Finalement, on a vraiment apprécié Lewis Pass. En particulier Lewis Tops Track qui est notre première randonnée dans les montagnes de l’île du Sud. Cette région est peu fréquentée et c’est donc agréable de profiter d’une nature sauvage sans la foule des lieux touristiques. Elle offre également de nombreux treks sur plusieurs jours avec la possibilité de camper ou dormir en refuge pour une prochaine visite !

Expérience :   
Randonnées au Lewis Pass : un avant goût des Alpes du Sud
5 avec 1 vote

Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !
2018-09-03T04:40:56+00:000 commentaire

Laisser un commentaire