Randonner dans les environs du lac Tekapo et son ciel étoilé

Lac Tekapo depuis Peninsula Walkway

En route pour le mont Cook dans la région du Mackenzie, beaucoup de touristes marquent un simple arrêt aux abords du lac Tekapo. Pourtant, la beauté du coin nous incite à nous y attarder quelques jours pour randonner, mais aussi pour prendre le temps d’admirer son ciel étoilé. En effet, Tekapo fait partie de l’une des 5 réserves de ciel étoilé au monde ! Ce sont des réserves créées pour protéger de la pollution lumineuse de grands espaces. Voici un aperçu de ce que les environs du lac Tekapo ont à offrir.

Église de Good Shepherd

À la vue du nombre de touristes agglomérés autour, il semblerait que l’église de Good Shepherd soit THE arrêt touristique du lac. Il s’agit d’une toute petite bâtisse en pierre avec en toile de fond le lac de Tekapo. Si tu n’as pas le temps de randonner ou de camper dans les parages, c’est sans doute le point de vue le plus rapide et accessible. Perso, c’est plutôt le genre de lieu qu’on fuit.

Église de Good Shepherd au lac Tekapo

Randonnée du Mont John

Le mont John est la colline qui surplombe la ville et par la même occasion offre un panorama sur le lac. C’est au sommet de celle-ci qu’un observatoire a été construit pour admirer le ciel étoilé. Dans ce coin du Mackenzie, la pollution lumineuse est quasi nulle. Un sentier mène à son sommet en moins de 45 minutes. Depuis les hauteurs, le panorama est très joli. Le lac est d’un joli bleu ! La couleur du lac évolue d’ailleurs au fil des saisons comme c’est souvent le cas pour les lacs de glaciers.

Lac Tekapo depuis le mont John

La végétation locale

Ce qui est surprenant aussi, c’est le décor qui entoure le lac. Les alentours sont comme nus, sans le moindre arbre. Seules quelques poches de conifères sont présentes. S’agit-il du résultat d’une déforestation ou de la sécheresse de la région ? Sans doute un peu des deux. Auparavant, il y avait bien quelques forêts, mais ces dernières ont été brûlées par les Maoris pour la chasse ou la cueillette et détruites par les Européens pour exploiter le bois ou agrandir les zones agricoles. Maintenant, la végétation est basse et cela semble sec. Il faut dire que la chaîne de montagnes des Alpes du Sud arrête les nuages et la pluie se déverse majoritairement sur la côte ouest. Par ricochet, le temps à l’est est meilleur, mais bien plus sec. Par ailleurs, les conifères que l’on peut observer aujourd’hui ont été importés par les colons européens et constituent une espèce invasive qui tend à remplacer la végétation locale. Des programmes sont mis en œuvre pour tenter d’enrailler son expansion.

Lac Alexandrina depuis le mont John

Pour redescendre, on décide de faire le tour en longeant les berges du lac. Ce n’est pas tous les jours que l’on a un lac d’une telle beauté sous les yeux, alors on fait durer le plaisir.

Lac Tekapo

Randonnée de Peninsula walkway

Quelques kilomètres plus loin, toujours sur la rive gauche du lac, la petite randonnée de Peninsula walkway permet de s’approcher du rivage. D’ici, on aperçoit la petite île de Motuariki recouverte de conifères. À cet endroit, le lac est d’un bleu blanc opaque assez caractéristique des lacs de glaciers.

Le sentier ressemble parfois à un terrain miné, car des lapins ont envahi les lieux et ont creusé des terriers un peu partout. Il est aussi possible de descendre se promener sur une plage de galets bordée de falaises de grès que l’on ne voit nulle part ailleurs sur le lac.

Lac Tekapo depuis Peninsula Walkway

Camping au bord du lac

La magie d’un lieu tient aussi des endroits que l’on trouve pour y dormir. Et justement, en poursuivant la route de graviers sur la rive gauche du lac, on découvre par hasard un magnifique site de camping gratuit pour les véhicules certifiés self-contained. Le chemin qui y mène est dans un très mauvais état, mais le secteur en vaut la chandelle. Il nous amène au bord du lac, où la place pour s’installer ne manque pas. Parfait pour le trio : baignade, apéro et coucher de soleil !

On est aussi subjugué de voir les nuages envelopper progressivement le sommet des montagnes qui entourent le lac comme une couverture.

Enfin, pas besoin d’être au sommet du mont John pour admirer le magnifique ciel étoilé. Nous avons le droit à un véritable show nocturne !

Rive droite du lac Tekapo

Le lendemain matin, on profite au maximum de la quiétude de notre camping sauvage. On a le droit à un magnifique reflet sur le lac.

Lac Tekapo

On est intrigué par la rive droite du lac, alors on décide d’aller y faire un tour. C’est de ce côté que part le Richmond Trail, un sentier qui suit une ancienne terrasse de glaciers. Mais, pas vraiment persuadé que le point de vue soit meilleur au sommet, on passe notre chemin.

Lac Tekapo depuis rive Est

On suit la piste qui longe le lac sur plus de 30 km (Lilybank road). On ne croise pas âme qui vive. Il faut dire que de ce côté, il n’y a pas vraiment d’accès au bord du lac. Car des prés grillagés séparent la route du bord du lac et le camping sauvage est interdit tout du long comme le panneau au début de la route l’indique.

Tout au bout, on atteint le niveau de la rivière qui est à l’origine du lac. Malheureusement, on ne peut pas s’approcher de la rivière et des montagnes, car la piste devient une propriété privée. Dommage… C’est un peu décevant après tous ces kilomètres, on aurait bien aimé marcher dans la vallée.

Rive Est du lac Tekapo

À la fin de la route, un pont typique de la Nouvelle-Zélande.

Pour conclure, sauf à faire la randonnée du Richmond Trail, la rive droite du lac Tekapo n’est pas très intéressante. Excepté de profiter aussi de la vue sur le lac au début de la route.

Notre avis

Le lac Tekapo est bien l’un des plus beaux lacs de Nouvelle-Zélande. Il mérite un peu plus qu’un simple arrêt sur la route pour le mont Cook. En plus, il se prête bien à des activités gratuites, comme la randonnée et la baignade. Mais aussi pléthore d’activités payantes (spa, sports nautiques, etc.). On conseille d’y passer au moins une nuit pour profiter du magnifique ciel étoilé !

Sur la route, un détour par la vallée du mont Sunday alias Edoras en vaut aussi la peine, surtout si tu es fan des films du Seigneur des Anneaux !

Expérience :   
Randonner dans les environs du lac Tekapo et son ciel étoilé
4 avec 4 votes

Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !

Laisser un commentaire