La beauté sauvage du Far North en Nouvelle-Zélande

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le Far North désigne la pointe la plus au nord de la Nouvelle-Zélande. Il comprend notamment l’Aupouri Peninsula, une péninsule longue de plus de 90 km qui s’enfonce dans la mer de Tasmanie et l’océan Pacifique. Cet endroit est réputé pour son isolement, ses dunes, ses plages sauvages et Cape Reinga. Plus au sud, on trouve également de jolies baies aux eaux turquoise entre Matauri Bay et Karikari Peninsula.

Matauri bay

Far north - Matauri bay

Quelques kilomètres au nord de la ville de Kerikeri, on décide de quitter la highway pour se rapprocher de la côte. Notre premier arrêt est Matauri Bay qui se trouve à la fin d’une route sans issue. Depuis les hauteurs, la plage a déjà de la gueule. On se décide donc à finir le chemin dans l’espoir de grimper la colline qui constitue l’un des bords de la plage.

À notre arrivée, on découvre un camping bondé (mais genre les tentes les unes contre les autres) et aucun chemin pour prendre un peu de hauteur. On décide donc de juste lézarder un moment sur la plage. Après nos 38 km de marche de ces 2 derniers jours (voir notre article sur le trek du Cape Brett), un peu de farniente ne fait pas de mal .

Te Ngaere

En poursuivant sur la route de Wainui, on passe devant les magnifiques plages de Te Ngaere. Ici, l’eau est vraiment turquoise. La verdure et les fleurs de saisons comme celles des arbres surnommés « Chrismas tree » (eh oui, on est en décembre mais c’est le printemps dans l’hémisphère sud) finissent le tableau. Qui pensait qu’il pouvait y avoir tant de belles plages en Nouvelle-Zélande ?

Mahinepua Peninsula

Durée : 1h30 aller-retour
Distance : 6 km
Difficulté : Facile

Notre dernier arrêt sur la Wainui road est la Mahinepua Peninsula. Après la farniente, on a quand même envie de se dégourdir un peu les jambes. La Mahinepua Peninsula nous paraît le lieu idéal, car la découverte de la péninsule ne peut se faire qu’à pied.

Nous sommes totalement séduits par les lieux encore une fois dignes d’une carte postale. Les collines en forme de chapeaux pointus plongent sur des baies désertes aux eaux devinez de quelle couleur… Turquoise bien sûr  !

Far north - Mahinepua Peninsula

Une randonnée de 1h30 au départ, nous prendra finalement bien 3 heures. Comme toujours, nous aimons nous immerger dans les lieux pour observer sa faune et sa flore, mais aussi tout simplement ressentir les éléments qui nous entourent : le vent, l’océan, les bruits, etc.

Cette contemplation nous apportera un joli cadeau. Depuis le haut d’une falaise, nous apercevons une raie qui nage dans cette eau transparente ! En Nouvelle-Zélande pas besoin de faire de plongée pour observer la faune marine .

Far north - Mahinepua Peninsula

Dommage que le camping à proximité de la première plage soit pris d’assaut par les Néo-Zélandais en vacances de Noël, car on aurait bien passé la nuit dans ce lieu qui nous aura véritablement envouté.

Whangaroa — St Paul’s Rock

Durée : 1h aller-retour
Distance : 1,4 km
Difficulté : Intermédiaire

Une quinzaine de kilomètres plus loin, Pierrick a repéré une randonnée qui mène au sommet d’une montagne. La fin de la randonnée demande un peu d’escalade, mais la vue au sommet vaut bien l’effort consenti. En effet, on surplombe le bras de mer qui rentre dans les terres et le port de Whangaroa entouré des péninsules vallonnées.

Far north - Whangaroa — St Paul’s Rock

Karikari Peninsula

Far north - Karikari PeninsulaLe lendemain, nous poursuivons notre route jusqu’à Karikari Peninsula. La particularité de cette péninsule c’est qu’elle forme quasiment un angle droit parfait. Du coup, elle offre des plages dans toutes les orientations possibles : nord, sud, est et ouest. On peut donc choisir sa plage pour voir le lever ou le coucher de soleil ! Ces plages sont considérées comme parmi les plus belles de Nouvelle-Zélande. Pour nous, on dira juste qu’elles ne sont pas plus moches que toutes les autres que nous avons vue  .

Comme tu commences sans doute à le deviner si tu suis nos aventures avec attention, notre séjour en Nouvelle-Zélande va être rythmé par la randonnée. Alors une nouvelle fois, on repère un sentier pour s’éloigner de la foule (les campings du coin sont complets avec les vacances de Noël).

Fig Tree track

Fig Tree track est une randonnée uniquement praticable à marée basse. En effet, la première section longe la plage qui est totalement submergée lors de la marée haute. Avant de se lancer dans l’aventure, il faut donc se renseigner sur les horaires de la marée. Après avoir longé la plage, le sentier s’enfonce progressivement dans la forêt. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le sentier semble peu emprunté ! On joue aux Indiana Jones à ne pas se perdre dans la jungle et à contourner les arbres tombés qui jalonnent le parcours. À la fin de la randonnée, les broussailles ont tellement repris leur droit, qu’il n’y a aucun point de vue digne de ce nom.

On rebrousse donc chemin en faisant la boucle par le sommet des montagnes avec vue sur la plage. Au final, l’intérêt de cette randonnée est donc limité, sauf si vous recherchez de la tranquillité loin de la foule, un peu comme nous quoi  . Sur le chemin du retour, la plage déploie son charme sous la lumière de fin de journée. Nous croisons deux personnes qui pêchent tranquillement leur repas du soir. Ah, nous aussi nous aimerions savoir pêcher à ce moment-là…

Aupouri Peninsula

Après avoir passé la nuit au bord d’un lac réveillé au chant des oiseaux (une des choses qui me manque le plus dans la vie de tous les jours), nous prenons la direction de notre prochaine étape : l’Aupouri Peninsula. En chemin, des dunes blanches perceptibles à l’horizon nous font de l’œil. Après consultation du Lonely Planet, on apprend qu’elles sont seulement accessibles par l’intermédiaire de tours. On décide toutefois d’emprunter une route non goudronnée pour s’en approcher.

Dunes blanches de Kokota (the Sandspit)

Far north - Aupouri Peninsula

Ainsi, nous prenons la Paua road avant de bifurquer sur la Te Pua road jusqu`à arriver à un cul-de-sac. Nous nous garons devant un vieux hangar abandonné et le portail fermé d’un terrain vague faisant office de camping. Le calme des lieux crée une ambiance envoutante. Le sol est tapi de petites fleurs blanches qui s’agitent au gré du vent. Quelques jeunes Néo-Zélandais s’adonnent à la pêche sur un vieux ponton. Il n’y a rien à faire si ce n’est prendre le temps d’observer ce qui t’entoure.

Te Paki Sand Dunes

Ce coup-ci, on se dirige vers les dunes plus touristiques de Te Paki. Elles sont plus connues, car tu peux y descendre en sandboard (planche pour le sable). Nous on est des fous, on tente avec un carton ! Le problème est qu’on s’enfonce dans le sable, alors ça ne marche pas vraiment.

Notre deuxième tentative est avec la planche de notre table amovible du van. Bon, là encore, cela fonctionne moyennement. On se dit qu’on se rattrapera ailleurs avec une vraie planche. Après coup, on regrette, car c’est bien ces dunes-là qui s’y prêtent le mieux dans toute la Nouvelle-Zélande. À la place, nous avons exploré les lieux sous le soleil, car les dunes s’étalent tout de même sur plusieurs kilomètres. J’ai (Pierrick) toujours autant de facilité à m’émerveiller devant les formes créées par le sable !

Ninety Mile Beach

Cette plage longue de 60 km est un des attraits de la région. L’activité touristique favorite est de rouler sur la plage à pleine vitesse lors de la marée basse. Du coup, on peut même y voir des bus depuis le point d’accès le plus au sud. Cette activité n’est clairement pas compatible avec nos valeurs écologiques. Alors plutôt que d’assister à ce spectacle, nous décidons d’accéder à la plage par une piste moins connue. Nous garons notre van avant la plage pour éviter de nous embourber et de voir finir Gollum au fond de l’océan… 

Mais une famille de Néo-Zélandais à moins de retenue et se tente d’aller jusqu’à la plage. Résultat, ils se retrouvent embourbés dans le sable. Il faudra bien les bras de quelques-uns d’entre nous pour les aider à en sortir avec l’aide d’un autre véhicule. La conduite sur sable n’est pas facile (conseil pour ceux qui s’y tentent : dégonfler la pression de vos pneus pour éviter de vous embourber) ! En tout cas, cette plage est effectivement immense, on n’en voit pas le bout. Ce jour-là, il y a un vent à décorner un bœuf. On peut observer les grains de sable effleurés le sol au gré des bourrasques. Sinon, il faut bien dire que la plage n’a rien d’exceptionnel.

Cape Reinga

Le Cape Reinga est le point le plus au nord de la Nouvelle-Zélande et c’est là où l’océan Pacifique et la mer de Tasmanie se rejoignent. C’est impressionnant de voir les courants marins s’entrechoqués. De plus, c’est un lieu important aux yeux des Maoris. D’après leur croyance, c’est d’ici que les esprits des morts partent pour se rendre à leur île d’origine, Hawaï.

Au coucher du soleil, c’est magnifique avec le phare et les mouettes qui se teintent de tons rosés et violets. Une flûte en musique de fond lorsque l’on passe le pont d’entrée rajoute un côté mystique au lieu. C’est le genre de moment où tu prends pleinement conscience de la chance que tu as de vivre ce moment !

Notre avis

Le Far North est définitivement une belle région à découvrir. Finalement, nous avons trouvé les plages de la route de Wainui entre Matauri Bay et Karikari Peninsula plus belles que celles plus connues de la Bay of Islands. Pour Aupouri Peninsula, c’est un endroit vraiment sympa en raison de son isolement et des environnements sauvages qu’elle offre. C’est typiquement le genre d’endroit où il est agréable de retrouver une connexion avec la nature. Pour les plus actifs, on recommande surtout de descendre les dunes de Te Paki en sandboard, le coucher de soleil au Cape Reinga et les randonnées offertes dans les parages.

Pour en savoir plus sur ce qu’il y a à voir et à  faire d’autres dans la région, consulte notre article sur notre road-trip dans le Northland.

Expérience :   

Prix : Gratuit (sauf en cas de location de sandboard à Te Paki).

Donne ton avis sur cet article !
La beauté sauvage du Far North en Nouvelle-Zélande
5 avec 1 vote

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant à tes amis sur tes réseaux sociaux !
2017-08-31T21:13:11+00:00 17 janvier 2017|

Laisser un commentaire