Bealey Valley dans le parc national Arthur’s Pass

Bealey Valley Track est décrite dans la brochure du DOC comme une randonnée d’une heure aller-retour menant à la rivière Bealey. Mais cette randonnée à un peu plus à offrir pour peu que l’on aime explorer en dehors des sentiers balisés. Au départ, le sentier enjambe la rivière Bealey qui plonge en cascade dans un gouffre de roches. Puis, le sentier déambule tranquillement au milieu de cette forêt et d’une clairière tout droit issue de l’imaginaire de la Terre du milieu.

Arthur's pass viaducSi tu cherches d’autres randonnées à faire dans le parc national d’Arthur’s pass, n’hésite pas à regarder cet article : Arthur’s pass : le paradis de la randonnée

La fin officielle du sentier débouche sur la rivière Bealey. À cet endroit, les roches forment des bassins avec une eau bleue transparente. Si l’eau n’était pas si froide, on se prendrait presque un bain ! En arrière-plan, nous avons une vue sur le sommet du mont Rolleston. C’est un endroit paisible propice pour faire une pause au soleil sur les rochers.

Après cette petite sieste, on décide de pousser un peu plus loin. Nous voilà donc à crapahuter sur les rochers de la rivière. Avant de s’apercevoir qu’un sentier discret longe la rivière dans la forêt. C’est quand même plus pratique ! Le sentier monte progressivement jusqu’à atteindre la limite de la végétation alpine (bush line). C’est cette zone qui est très propice aux avalanches l’hiver en raison de l’absence de végétation. Nous sommes en plein été, alors il n’y a pas vraiment de risque.

On remonte ainsi la rivière au milieu de cette clairière jusqu’au pied du mont Rolleston où des rochers empêchent d’aller plus loin. La montagne est jalonnée de cascades qui proviennent de la fonte du glacier qui se trouve à son sommet. Nous sommes parfaitement seuls dans les lieux, alors on profite des sons de la nature.

Alors que l’on admire le paysage, nous avons un invité surprise. Il s’agit d’un kea, le perroquet des montagnes néo-zélandaises. Un temps menacé d’extinction, il repeuple petit à petit les Alpes du Sud. Ces oiseaux sont réputés très malins et chapardeurs, il faut donc faire attention à ses affaires. Il n’hésite d’ailleurs pas à venir à quelques centimètres de nous pour voir s’il y a quelque chose d’intéressant à voler. En tout cas, on adore ce genre de rencontres imprévues en pleine nature.

Notre avis

La randonnée de Bealey Valley se révèle donc agréable pour peu que tu aimes l’exploration en dehors des sentiers balisés. La fin de la randonnée jusqu’au pied du mont Rolleston est clairement plus intéressante. Avec un peu de chance, tu auras peut-être l’occasion d’observer les keas dans leur milieu naturel.

Expérience :   
Bealey Valley dans le parc national Arthur’s Pass
5 avec 1 vote

Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !

Laisser un commentaire