Randonnée Avalanche peak : panorama à 360º sur les Alpes du Sud

La randonnée Avalanche Peak nous a été conseillée par un couple de Néo-Zélandais qu’on a rencontré à Lewis Pass. On n’a donc pas trop tergiversé avant de se lancer à l’assaut du sommet. Un conseil de locaux valant bien tous les guides du monde. Toutefois, il faut quand même être conscient que cette randonnée n’est pas accessible à tous. D’une part en raison de son dénivelé : 1050 m en seulement 3 km, on te laisse imaginer la pente à parcourir. Mais également en raison de la fin de la randonnée qui se trouve sur la crête étroite du sommet. Si tu as peur du vide, il faudra prendre ton courage à deux mains. Pourtant, sache que l’effort est récompensé par un panorama à 360º sur la chaîne de montagnes d’Arthur’s Pass et sur le glacier du mont Rolleston.

Arthur's pass viaducSi tu cherches d’autres randonnées à faire dans le parc national d’Arthur’s pass, n’hésite pas à regarder cet article : Arthur’s pass : le paradis de la randonnée

Avalanche Peak Route ou Scott Route ?

Pour monter au sommet d’Avalanche Peak, il y a deux chemins possibles. Il est donc possible de faire une boucle ou de monter et redescendre par le même côté. Avalanche Peak Route est la plus empruntée, car la plus directe, mais par ricochet la plus raide. Puis la Scott Route est 500 m plus longue, mais du coup avec une montée légèrement plus progressive. Mais ne pas s’y méprendre, le dénivelé reste le même ! C’est juste que dans un cas tu mets un peu plus de temps pour monter.

La Scott Route a pour nous le double avantage d’être moins fréquentée et aussi d’offrir un panorama plus intéressant, car le sentier est plus à découvert (tout le début d’Avalanche Peak Route est dans la forêt). On opte donc pour cette voie.

Le plus aléatoire plus planifier cette randonnée est la météo. En cas de vent fort ou de pluie, on ne te conseillerait pas de te lancer dans l’aventure. Car le terrain deviendrait alors dangereux et surtout la vue au sommet risque d’être complètement bouchée.

Montée jusqu’à la bushline

Le départ de la Scott Route est à la sortie du village d’Arthur’s Pass. Dès le début, comme on pouvait s’y attendre, le sentier grimpe au milieu de la forêt. Les lieux sont humides et il faut enjamber de petits cours d’eau à plusieurs reprises. Mais très vite, la végétation devient moins dense et moins haute, nous dévoilant la vallée sous nos pieds pour notre plus grand bonheur. On aperçoit notamment sur les versants d’en face la cascade de Devils Punchbowl.

Sur cette première section, on passe de 780 m d’altitude à 1300m. Il nous aura fallu pas loin de 1h30 pour faire ces 580 m de dénivelé.

Scott Route entre précipice et admiration

« Route » est normalement le terme utilisé en Nouvelle-Zélande pour indiquer qu’il n’y a pas de sentier balisé. Mais ici des piquets orange indiquent le chemin à suivre à intervalle régulier jusqu’à la base du sommet. Il n’y a donc pas vraiment de risque de se perdre.

Depuis la bushline, le sentier ne zigzague plus, mais monte à même la crête de la montagne. À gauche le versant de la montagne, mais à droite le précipice. Mais pas le temps de penser au vide, car le panorama détourne très vite notre attention. À gauche, le lit de la rivière s’écoule dans la vallée comme à l’étroit et coincée entre ces colosses de roches. Tandis qu’à gauche, le mont Rolleston en impose avec ses versants accidentés et creusés de sillons par l’érosion. Les neiges éternelles constituant le glacier sont encore visibles à son sommet.

Ascension finale

Comme si la nature voulait nous accorder le temps d’admirer le paysage, le sentier devient l’espace d’un instant moins abrupt. Le versant abrupt descendant jusque dans la vallée devient étonnamment plat et recouvert d’herbe jaunie. Cela nous donne l’occasion de reprendre un peu notre souffle. La fin de la randonnée étant la partie la plus délicate à négocier.

Ici, le sentier laisse place à de l’escalade au milieu des rochers pour atteindre la dernière crête rocheuse. Avec cette fois, le précipice à gauche et le précipice à droite ! C’est impressionnant et mieux vaut ne pas avoir la peur des hauteurs ! Aujourd’hui, il n’y a pas de vent, alors c’est assez serein que l’on navigue sur cette portion. C’est sûr qu’en cas de vent cela doit être une toute autre histoire !

Sommet de Avalanche Peak

En un peu moins de 3h de randonnée, nous sommes au sommet à 1833 m d’altitude. Le temps magnifique que nous avons la chance d’avoir nous offre un panorama à 360º de chaînes de montagnes à perte de vue avec au premier plan le mont Rolleston et son glacier ! Indescriptible… On comprend pourquoi, Avalanche Peak est souvent donnée comme l’une des plus belles vues du parc national d’Arthur’s Pass. La vue est impressionnante et le fait de l’admirer perché sur ce pic rocheux au-dessus du vide rajoute un effet grandiose. On se sent complètement à la merci des éléments.

Le seul bémol c’est que comme cette randonnée est touristique, on se retrouve une dizaine de personnes entassées sur une petite surface. L’étroitesse des lieux nous incite donc à investir un petit coin à l’écart avec une vue dégagée pour pique-niquer et mieux ressentir l’endroit. Inutile de vous dire que comme à notre habitude, nous serons restés pas loin de 1h30 au sommet. Quel bonheur d’avoir la chance de pouvoir admirer ces paysages !

La descente se fera sans encombre, mais n’espère pas mettre deux fois moins de temps que la montée, car le terrain interdit à courir. Nous faisons le choix de redescendre par le même chemin, la vue de l’autre route ne nous a pas vraiment séduits et surtout on adore notre solitude dans cette immensité  ! Et puis quoi de mieux que de finir par une bière fraîche après tous ces efforts !

Notre avis

Avalanche Peak est bien une des meilleures randonnées à la journée d’Arthur’s Pass et de toute la Nouvelle-Zélande ! Il ne faut pas avoir peur des hauteurs et de l’effort physique pour atteindre ce sommet. Mais le panorama spectaculaire à l’arrivée interdit de passer à côté de cette expérience. D’autant que le sentier est balisé. En contrepartie, elle est prisée des visiteurs, alors difficile de se retrouver seul au sommet.

Expérience :   
Randonnée Avalanche peak : panorama à 360º sur les Alpes du Sud
5 avec 1 vote

Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !

Laisser un commentaire