Informations sur la randonnée du mont Roys (Roys peak)

Durée : 4-5h aller-retour
Distance : 16km aller-retour
Difficulté : Intermédiaire (1300m+)
Départ : parking sur le bord de la route en direction du parc national du mont Aspiring depuis Wanaka. Coordonnées GPS : 44°30’37.0″S 168°44’36.4″E

À savoir : la randonnée est un peu victime de son succès et très fréquenté. Mieux vaut donc prévoir de démarrer tôt ou tard pour trouver une place sur le parking et surtout profiter d’une plus grande tranquillité des lieux.

Le Roys Peak offre un des panoramas les plus connus de la région de Wanaka sur le lac du même nom et les Alpes du Sud. Attirés par les jolies photographies de ce point de vue, on se laisse tenter par l’expérience malgré son côté très touristique. Le départ de la randonnée se trouve sur la route en direction du parc national du mont Aspiring à l’ouest de Wanaka.

Un départ matinal

Pour éviter les foules et mieux profiter des lieux, on démarre la randonnée au petit matin. Le sentier qui ressemble plus à une large piste pour 4×4 monte progressivement en zigzagant. Le dénivelé jusqu’au sommet est de 1300m, mais étant donné le bon état du sentier et la relative monotonie qui s’installe, on avance à grande enjambée surtout que pour une fois on n’a rien sur le dos. Petit à petit, on commence à dominer le lac et on aperçoit la ville de Wanaka à droite.

Au bout de 2h de marche, on arrive à un point de vue depuis une sorte de crête. Le panorama est encore différent de tout ce que l’on a pu voir jusqu’à maintenant avec des montagnes cisselés et recouverte d’herbe jaunie, le lac et les pâturages verdoyants dans la plaine.

Un panorama au sommet dans les nuages

On se rend compte que des nuages bas sont en train de s’agglutiner au sommet de la montagne. Du coup, on s’empresse de finir la montée jusqu’au sommet du Roys Peak à 1578m d’altitude. Au sommet, nous sommes seuls mais on aperçoit déjà sur le sentier en contrebas une foule de gens en train de monter.

Malheureusement pour nous, le brouillard est à son paroxysme. Du coup, on ne voit rien du panorama promis à part un voile blanc. Tout juste apercevons-nous le bord du lac. Armé de patience, on décide d’attendre sur place que le temps veuille bien se lever. Mais la température “freeze” les 0ºC. Autant dire qu’on supporte bien les polaires et le bonnet. Enfin, moi car Pierrick a oublié la sienne dans le van. Au profit d’une éclairie on aperçoit rapidement le panorama, mais je ne sais si c’est qu’on devient difficile mais on n’est pas particulièrement séduit. On décide donc de redescendre au point de vue au niveau de la crête.

Le panorama depuis la crête

En descendant, on passe en dessous du gros des nuages. De retour à la crête, la vue est plus dégagée. Du coup, on peut enfin profiter du beau bleu du lac Wanaka et des montagnes alentours.

Par contre, il y a désormais du monde. Les personnes se sont assises tout le long de la crête étroite. On ne peut pas se croiser, alors on s’avance chacun à son tour. Difficile dans ce contexte de vraiment profiter des lieux et même de faire une photo correcte. Mais Pierrick se faufile un peu plus bas et réussit quelques clichés.

Sur le chemin du retour, on croise encore beaucoup de monde. Clairement, ce sont des personnes qui ne sont pas habituées à marcher. Certains n’ont pas de chaussures adaptées, d’autres paraissent exténués alors qu’ils viennent à peine de démarrer. C’est finalement toujours la même chose qu’on observe sur les lieux touristiques depuis quelques mois. Beaucoup de gens suivent à la lettre les TOP des guides. Alors si une randonnée se retrouve dans le guide et bien on randonne même si on déteste ça, car quoi qu’il se passe il faut faire le TOP… Après la mondialisation de la bouffe et des vêtements, voici la mondialisation et la normalisation du tourisme moderne

Notre avis

Pour conclure, Roys Peak offre en effet un très beau panorama sur les Alpes du Sud et le lac Wanaka. Il n’y a qu’à montrer la photo depuis la crête et tu verras la réaction de tes spectateurs. Après de là à dire qu’il s’agit du plus beau panorama des Alpes du Sud comme on le voit dans de nombreuses brochures touristiques, c’est une question de point de vue…

À toujours vouloir classifier les choses, on en oublie qu’elles doivent avant tout se vivre, se ressentir. Une ambiance, un bruit, un événement, une rencontre, toutes ces petites choses peuvent totalement changer les impressions et l’expérience d’un lieu. C’est ce qui fait qu’en dehors du panorama, on a moyennement accroché, car le lieu est très touristique et donc très fréquenté. Le pire c’est qu’on était en automne, alors on n’ose même pas imaginer l’été !

On ne peut donc que recommander de commencer tôt (ou tard) la randonnée pour profiter d’un environnement plus paisible. Sinon le bon plan dans ces cas là pour être en haut avant tout le monde est de camper sur place. Ainsi tu peux profiter du coucher et du lever de soleil rien que pour toi et redescendre quand les autres sont en train de monter.

Expérience :   
Randonnées autour de Wanaka  Cherches-tu d’autres idées de randonnées ? Lis notre article sur Les meilleurs randonnées autour de Wanaka.

N’hésite pas à nous laisser ton avis sur la randonnée du mont Roys dans les commentaires ci-dessous.

Randonnée du Roys Peak et son panorama sur le lac Wanaka
3.8 avec 4 vote[s]