Alors qu’on quitte la région de Wanaka sur l’île du Sud de Nouvelle-Zélande, l’ascension du Roys Peak nous a laissé un sentiment mitigé en raison de l’importante fréquentation des lieux. Devoir slalomer entre les gens ou faire la queue juste pour prendre une photo, c’est pas vraiment l’atmosphère idéale pour profiter d’un lieu. Alors en cette fin d’après-midi sur la route pour le Haast Pass, on décide de s’arrêter pour tenter l’ascension du Isthmus Peak qui se trouve en chemin. Cette randonnée est moins connue et donc moins fréquentée, mais elle semble offrir un panorama qui n’a pas à rougir face au Roys Peak. On te partage notre avis et les informations sur cette randonnée.

Informations sur la randonnée du Isthmus peak

Durée : 4-6h aller-retour

Distance : 16km aller-retour

Difficulté : Intermédiaire (1000m+)

Départ / Arrivée : parking sur le bord de la route en direction de la côte Ouest et du col de Haast depuis Wanaka. Coordonnées GPS : 44°27’59.0″S 169°14’51.8″E
La randonnée est fermée autour du 20 novembre jusqu’au 20 décembre chaque année en raison des pâturages d’été.

DESCRIPTION DE LA RANDONNÉE DU ISTHMUS PEAK

Je décide de monter au sommet du Isthmus peak pour le coucher du soleil, tandis que Sandrine passe son tour et tient compagnie à Gollum. Me voilà donc lancer sur le sentier à 16h30. Cela fait du bien de randonner sans sac sur le dos. On se sent tout de suite plus léger et cela permet de monter plus rapidement. Il faut longer un court moment la route depuis le parking sur le bord de la route pour atteindre le début du sentier.

Les deux premiers kilomètres, le sentier alterne plat et montée parfois dans la forêt, parfois à découvert en montant progressivement (200 m de dénivelé). Puis, on finit par rejoindre un sentier beaucoup plus large s’apparentant à une piste pour 4×4 qui monte en zigzagant sur le versant de la montagne. Le bon état du sentier permet de monter à une bonne vitesse et ainsi au bout d’un ou deux kilomètres de profiter d’un joli panorama sur le lac Hawea.

Tous les marcheurs que je croise en chemin sont en train de descendre. Je risque donc bien de me retrouver seul au sommet. Ce qui n’est pas pour me déplaire  ! Lorsque le sentier bascule sur l’autre versant de la montagne, je découvre alors un panorama totalement différent notamment avec ces hautes herbes jaunes si caractéristiques des zones alpines en Nouvelle-Zélande. Mais ce qui attire vraiment mon regard, ce sont ces montagnes en dent-de-scie qui plongent en direction du lac Hawea.

L’excitation de découvrir le panorama final me fait avaler les derniers kilomètres en un rien de temps. Je suis sur la crête finale seulement 1h30 après mon départ. Pas mal pour 1000m de dénivelé positif et 8 km. Je commence à ressentir les effets des semaines de trek de ces derniers mois ! Il est 18h et les lieux sont totalement déserts. Il me reste encore 30 minutes avant que le soleil diffuse ses derniers rayons de la journée. Je me décide donc à déambuler un moment sur la crête. Un silence magistral habite les lieux. Seules les touffes d’herbes jaunies qui recouvrent les montagnes s’agitent au grès du vent. Au fur et à mesure que le soleil descend dans le ciel, les montagnes s’enflamment d’une couleur dorée.

Il est temps de retourner au sommet de l’Isthmus Peak pour admirer le coucher de soleil. Le panorama est à 360º avec d’un côté le lac de Wanaka et de l’autre le lac de Hawea. C’est tout simplement splendide ! L’horizon s’enflamme petit à petit au coucher de soleil.

Complètement envouté par la magie du moment et des lieux, je ne peux me résoudre à amorcer la descente avant que la nuit noire m’enveloppe de son froid glacial. C’est donc entièrement à la lampe frontale que je redescends de la montagne. C’est fou comme l’absence de vision claire du monde qui t’entoure fait naître une certaine angoisse. Chaque bruit ou mouvement fait sursauter ou se retourner. Pourtant, aucune chance de tomber sur un ours, un grizzly ou un loup. Le plus gros risque ici serait plutôt de croiser la route d’un kiwi. Et ça ne se serait pas pour me déplaire ! Le sentiment d’avoir vécu un moment inoubliable est magnifié par la voute céleste qui s’éclaire de mille feux.

NOTRE AVIS SUR LA RANDONNÉE ISTHMUS PEAK

La randonnée d’Isthmus Peak offre un panorama majestueux à la fois sur le lac de Wanaka et le lac Hawea. Les lieux sont beaucoup plus paisibles et moins fréquentés que le Roys Peak. Il est donc plus agréable et facile de se plonger dans l’atmosphère de l’endroit. D’autant qu’il est possible de se promener ensuite le long de la crête de la montagne, ce qui laisse de la place pour ne pas se marcher les uns sur les autres. Le coucher de soleil dans cet environnement ne peut qu’être inoubliable. Le terrain est d’ailleurs propice au bivouac donc avis aux amateurs de camping en pleine nature.

Si tu cherches d’autres idées de randonnées dans les environs de Wanaka et du col de Haast (Haast pass), consulte notre guide spécial sur Les meilleurs randonnées autour de Wanaka.

Expérience :   

N’hésite pas à partager ton avis sur la randonnée du Isthmus peak dans les commentaires.