Les étapes pour préparer un long voyage

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Eh non, on n’est pas parti autour du monde du jour au lendemain sur un simple coup de tête!  Plusieurs mois avant le départ, on a dû accomplir tout un tas de démarches pour organiser et gérer ce qu’on laissait derrière nous. Alors, à moins que tes possessions matérielles soient déjà rendues au strict minimum, tu risques de devoir affronter la même chose. Cette phase demande du temps et un peu d’organisation afin d’accomplir toutes les formalités et partir l’esprit tranquille.

maison-post-it

Pour nous, le travail a été double. On a dû gérer notre fin d’expatriation au Canada et notre départ de France. On a donc vite pris conscience de la liste importante des choses qu’on aurait à régler avant de partir. Cette phase de préparation du voyage n’est pas la plus agréable et facile à gérer, car on est encore pas mal envahi de doute et de questionnement par rapport à son choix de tout quitter.

Pour ne pas nous décourager face à la montagne de tâches à accomplir, on s’est organisé pour faire les démarches petit à petit. Notamment, avec la création d’une to-do liste à l’aide de post-it. D’ailleurs, voici une photo de notre appartement à cette époque. Non, on déconne… quoi que… . Cela permet de vider son esprit et de passer ce cap plus sereinement en se fixant des tâches à accomplir tous les mois jusqu’à la date du départ ! En voyant le nombre de post-it diminuer, on mesure aussi le chemin parcouru pour réaliser son rêve !

Pour te faire gagner du temps, on te propose un résumé des formalités pour préparer un long voyage !

S’en occuper au moins 6 mois avant le départ :

Prévenir son employeur

Aménager sa période de voyage vis-à-vis de son employeur est la première des inquiétudes. Il y a plusieurs possibilités en fonction de la durée souhaitée de son voyage et de sa situation professionnelle :

  • Le congé sans solde : c’est sans doute la solution la plus facile, car elle ne demande pas de renoncer à son emploi. Mais elle nécessite l’accord de son employeur et la durée d’un congé sans solde est souvent limitée à quelques semaines.
  • Le congé sabbatique : la meilleure solution pour un voyage d’un an maximum. Pour le demander, cela nécessite de réunir certaines conditions : une ancienneté d’au moins 36 mois dans l’entreprise et 6 années d’activité professionnelle. Le gros avantage c’est que le refus est quasiment impossible pour l’employeur (sauf circonstance exceptionnelle). Il peut toutefois demander un report de la date de départ. La demande d’un congé sabbatique est à envoyer au moins 3 mois avant la date de départ souhaitée.
  • La démission ou la rupture conventionnelle : parfois nécessaire lorsqu’on veut voyager sur une plus longue durée. Elle peut intervenir dans un deuxième temps si tu es éligible à un congé sabbatique. Cela laisse un peu plus de temps pour prendre cette décision définitive.
  • La fin de contrat : si tu es en CDD, mission d’intérim ou toute autre type de mission temporaire, alors il est possible de saisir l’opportunité de la fin de son contrat pour partir.

Dans notre cas, Pierrick a profité de sa fin d’expatriation au Canada pour adresser une demande de congé sabbatique à son employeur avant de démissionner un an plus tard. Quant à moi, j’ai tout simplement attendu la fin de mon contrat de travail au Canada.

Quitter / Louer / Vendre son logement

Ce sujet peut se révéler plus ou moins compliqué en fonction de sa situation (propriétaire ou locataire), de son lieu de résidence (facilité de location ?) et de l’attachement qu’on a pour son domicile. Les situations possibles :

  • Tu es locataire de ton logement : il suffit de mettre un terme à ton bail (ou d’arriver à son terme). Parfois, il peut être possible de sous-louer ton logement si tu as l’accord du propriétaire (plus facile au Canada qu’en France).
  • Tu es propriétaire de ton logement :
    • strong>Solution 1 : laisser ton logement inoccupé pendant ton absence (en demandant toutefois à des proches ou à un voisin de confiance de venir vérifier de temps en temps). C’est la solution la plus simple, mais la plus onéreuse d’autant plus si tu as encore un crédit immobilier sur le dos.
    • Solution 2 : vendre ton logement. Il est nécessaire de commencer les démarches de mise en vente au moins 6 mois avant ton départ (en raison des délais incompressibles d’une procédure de vente interminable en France – Oui cela sent le vécu). C’est la solution la moins onéreuse, mais elle demande plus de temps que la mise en location de son bien. Il faut aussi être prêt à se séparer définitivement de son bien, ce qui n’est pas toujours facile dans un premier temps.
    • Solution 3 : mettre son logement en location meublée ou vide (à voir en fonction du marché immobilier de sa région). Chaque type de location a ses inconvénients. La location non meublée oblige à vider le logement avant son départ et de vendre ou stocker ses affaires. Quant à la location meublée, elle peut générer des coûts imprévus pendant le voyage. En effet, la loi française oblige le propriétaire à remplacer un équipement fourni au locataire qui tombe en panne (ex : four, machine à laver, etc.). Par ailleurs, passer par une agence immobilière peut permettre d’éviter d’avoir à gérer les problèmes à l’autre bout du monde surtout si le décalage horaire est important.

Dans notre cas, on a dû gérer la chose en double : notre logement de location au Canada et notre propriété en France. On a eu la chance de pouvoir faire correspondre la fin de notre bail au Canada avec ma fin de contrat. Pour la France, notre logement était plus ou moins resté dans le même état que lors de notre départ pour le Canada. Il fallait donc faire quelque chose pour éviter que le logement ne se dégrade pendant notre absence. Par chance, un proche s’est montré intéressé pour occuper les lieux pendant une partie de notre voyage en attendant la construction de sa maison. On a donc pu repousser la décision à plus tard. À cette époque, on n’était de toute façon pas encore prêt à se séparer de notre maison et la mise en location ne nous enchantait guère plus.

Un an plus tard, notre état d’esprit avait changé et les contraintes de le conserver devenaient trop fortes en terme financier bien sûr mais aussi d’entretien. On a donc profité d’un retour temporaire en France pour mettre en vente notre bien. Cela a bien pris 7 mois pour trouver un acheteur et finaliser la vente. Mais, on peut désormais voyager l’esprit bien plus tranquille.

Quoi faire de ses affaires personnelles ?

C’est quand on décide de tout quitter qu’on se rend compte de la montagne de choses accumulées avec le temps ! L’inévitable question se pose alors rapidement : faut-il tout garder pour le retour, faire du tri ou faire complètement table rase du passé ? Tu ne trouveras malheureusement pas de réponse toute faite à cette épineuse question dans notre article tant le choix dépend de chaque personne.

Les questions à se poser dans cette situation : Es-tu attaché à tes effets personnels ? Est-ce que tu comptes revenir t’installer au même endroit ? Si la réponse à ses deux question est OUI, alors il est sans doute plus avantageux de conserver tes affaires pour ne pas avoir à tout racheter au retour. Il est alors possible d’en stocker chez des proches (solution gratuite) ou dans un box (il ne faut pas oublier de prévoir le coût dans ton budget).

Dans tous les cas, il peut être utile de faire un peu de tri ou de tout vendre pour les moins matérialistes. Pour cela, il y a désormais les incontournables Le bon coin en France (http://www.leboncoin.fr) et Kijiji au Québec (http://www.kijiji.ca). Tu peux également faire don de certaines de tes affaires à des associations ou à des particuliers. Il est préférable de commencer à vendre ses affaires au fur et à mesure plutôt que de faire cela dans la précipitation et le stress à la fin.

Si tu es propriétaire d’un moyen de transport (voiture, scooter, etc.), la question se pose aussi de le vendre. L’avantage de la vente, c’est que cela permet d’économiser l’assurance pendant la durée du voyage. L’inconvénient, c’est qu’au retour il faudra racheter un véhicule (mieux vaut donc prévoir de conserver le gain de la vente pour le retour). Si tu conserves ton véhicule, penses à vérifier les garanties de ton assurance et à les réduire au minimum pour gagner quelques sous. De même, en fonction de l’endroit où le véhicule est immobilisé, le coût de l’assurance peut drastiquement baisser (d’une région à l’autre), alors n’hésite pas à faire le changement d’adresse nécessaire. C’est toujours ça d’économiser !

Dans notre cas, on a vendu ou donner la plupart des affaires qu’on avait acquis au Canada. On a également décidé de vendre nos voitures (même si on ne sait pas encore de quoi sera fait notre retour), car le coût d’immobilisation d’un véhicule (assurance, entretien, contrôle technique, etc.) reste non négligeable. Par contre, pour la plupart de nos affaires personnelles restées en France, la question a été plus délicate. On a préféré pour l’instant les stocker dans le garage de nos parents. Car, même si on ne s’installe pas en France par la suite, on pourra toujours faire un déménagement afin d’éviter de tout devoir racheter et consommer. Mais, il y est clair que le problème n’est pas clairement résolu à l’heure actuelle!

Trouver une solution pour ses animaux de compagnie

Si comme nous, tu as des animaux de compagnie (elles sont pas trop mimi nos deux petites chattes?!), il est difficile de prévoir de les amener au bout du monde en mode sac à dos. Surtout les chats, qui n’aiment pas trop les changements et qui sont plus attachés à leur environnement qu’à leur maître. Les solutions dans ce contexte sont :

  • Trouver un nouveau maître à son animal de compagnie : la solution la plus difficile car définitive, mais la plus pérenne.
  • Trouver un proche prêt à s’occuper de ton animal pendant ton absence : la solution la plus facile mais pas toujours pérenne en fonction de la durée de ton voyage.
  • Faire garder ton animal dans des centres prévus à cet effet : cela permet de ne pas dépendre d’autres personnes mais cette solution est souvent très chère.

Il est toujours difficile de quitter ses animaux de compagnies, alors mieux vaut se pencher sur une solution plusieurs mois avant le départ. On a été chanceux, nos parents respectifs ont chacun récupéré un de nos chats, on sait qu’ils sont entre de bonnes mains et cela permet de les voir lors de nos retours en France !

Evaluer et réunir son budget voyage

La dernière démarche à s’occuper au moins 6 mois avant le départ est d’estimer et réunir son budget voyage. Pour t’aider dans cette tâche, voici une liste des éléments à prendre en compte :

Charges à prendre en compte pendant la durée du voyage :

  • Impôts et Taxes : impôt sur le revenu, taxe foncière, taxe d’habitation;
  • Coût de réexpédition de son courrier;
  • Coût du box de stockage de ses affaires;
  • Coût de garde de son animal de compagnie;
  • Coût de son logement : charge de syndic, prêt immobilier et assurance du prêt, assurance habitation, entretien de la chaudière, abonnement (eau, gaz, électricité). En cas de mise en location de son logement, il faut bien sûr déduire le montant des loyers NET (après impôts et frais de syndic).
  • Véhicule : Assurance, vidange, contrôle technique;
  • Si tu fais un blog : coût de l’hébergement et du nom de domaine;
  • Frais bancaire : frais de tenue de compte, forfait cartes bancaires, etc.
  • Forfait de téléphone.

Coûts directement liés au voyage :

  • Coût des visas et du passeport;
  • Billets d’avion;
  • Vaccin;
  • Assurance voyage;
  • Équipement à acheter;
  • Budget par pays par jour (le livre Partir autour du monde de l’association ABM est une source fiable) x nombre de jours sur place;
  • Frais des opérations bancaires : retraits en espèce et paiements par carte.

À faire au moins 3 mois avant le départ :

Choisir et acheter son matériel

Les choses deviennent un peu plus concrètes avec le choix et l’achat du matériel. Cela permet de commencer à toucher du doigt son rêve  ! Je ne sais pas toi, mais nous à cette étape on était comme des enfants. En fonction de ta manière de voyager, des activités que tu aimes faire et du matériel que tu as déjà à ta disposition, l’étape peut être plus ou moins longue à réaliser. C’est donc le moment de faire l’inventaire de sa garde-robe, de ses chaussures, etc.

Si tu cherches des conseils sur les produits féminins hygiène et beauté (ex. savon, shampoing, etc.) pour voyager léger et écoresponsable, on a rédigé un article spécialement sur le sujet : Astuce Hygiène et Beauté pour voyager léger et écoresponsable. Pour le matériel de camping (sac de couchage, tente, matelas de sol, popote, etc.), on a aussi dédié un article : Matériel de camping léger et compact pour voyager et randonner.

Le choix des sacs à dos est également une étape importante. Cet assemblage de tissu est mine de rien ce qui va le plus se rapprocher d’une maison pendant les prochains mois. Alors, autant te dire qu’on a abordé cette étape avec un peu de pression par peur de se tromper. On te donne nos conseils pour choisir ses sacs à dos dans l’article : Choisir son sac à dos et les accessoires indispensables pour un long voyage.

Si tu es un(e) grand(e) anxieux comme nous, alors tu dois aussi te demander quoi amener dans ta trousse à pharmacie de voyage. Au départ, on voulait se prémunir à toutes les situations possibles et imaginables. Mais, au final le réalisme l’a emporté, car l’argument de choc, c’est que tu dois porter tout cela sur le dos! Si tu veux plus de détails, on a rédigé un article sur le contenu de notre trousse à pharmacie de voyage.

Même si le contenu de son sac à dos est quelque chose de très personnel, tu peux t’inspirer de ce qu’on a choisi d’emmener pour cette grande aventure avec tous les détails dans cet article: Quel est le contenu final de nos sacs à dos ?

Gérer ses comptes bancaires en ligne

Avant de partir en voyage, mieux vaut vérifier la date de validité de ses cartes bancaires. C’est toujours gênant de se retrouver sans possibilité de paiement à l’étranger. Il faut savoir que très souvent les banques facturent des frais en cas de remplacement anticipé de sa carte bancaire. Alors, la solution la plus économique reste d’avoir quelqu’un qui réceptionne ton courrier et te fait suivre ta nouvelle carte à l’étranger (en poste restante par exemple). Attention, il est parfois nécessaire d’activer la carte bancaire en France.

Pour la gestion de ses comptes bancaires, le plus simple et pratique est d’avoir une banque en ligne. Désormais, toutes les banques proposent une solution de gestion de ses comptes en ligne. Mais là où certaines banques font clairement la différent, c’est au niveau des opérations possibles en ligne (ex: ajout d’un bénéficiaire pour un virement, modification du plafond de ces cartes bancaires, etc.) et des frais bancaires. Pour plus de détails, on a rédigé un article spécialement sur le sujet pour t’aider à réduire au maximum les frais bancaires pendant ton voyage. C’est par ==> ICI.

Faire sa demande de passeport et de visas

Visa transit en ChineSi tu as déjà un passeport alors il faut vérifier sa date de fin de validité. Si celui-ci n’est pas valide au moins 6 mois après la date prévue de ton retour alors il est nécessaire de le renouveler. Car de très nombreux pays exigent cette condition. Tu risquerais de te voir refuser l’entrée sur le territoire d’un pays et ça avoue que ce n’est jamais très cool !

Il faut également se lancer dans les demandes de visas nécessaires. Lors de ces démarches, il faut être vigilant sur les conditions de validité des visas. Certains visas sont valides seulement pour un temps compris dans la durée de validité du visa, quand d’autres ne comprennent par la durée de séjour dans la durée de validité du visa. Je m’explique car c’est un peu compliqué. Prenons l’exemple de deux visas de 30 jours valables 6 mois :

  • Cas 1 : permet de rester 30 jours dans le pays dans les 6 prochains mois c’est-à-dire qu’au plus tard il faut être rentré sur le territoire dans 5 mois pour pouvoir profiter d’un séjour de 30 jours.
  • Cas 2: permet de rentrer dans le pays dans les 6 prochains mois pour une durée de 30 jours c’est-à-dire qu’il est possible de rentré sur le territoire dans 6 mois – 1 jour pour ensuite profiter d’un séjour de 30 jours.

Ces contraintes font qu’il n’est souvent pas possible de faire toutes les demandes de visa avant le départ. Certaines devront être faites en cours de voyage. Du coup, c’est une bonne idée de prévoir quelques photos d’identité dans son porte-feuille.

Demander son permis de conduire international

Si tu prévois de conduire un véhicule pendant ton voyage, de nombreux pays exigent d’avoir un permis de conduire traduit dans la langue du pays. Il est donc important d’avoir un permis de conduire international. En France, la demande se fait gratuitement auprès de la préfecture ou sous-préfecture de son lieu d’habitation. En général, il suffit d’envoyer une copie de sa pièce d’identité, de son permis de conduire français, des photos d’identité et le formulaire Cerfa n°14881*01 rempli (on le trouve facilement sur Internet). Le permis de conduire international est valable pour une durée de 3 ans.

Pour plus d’informations : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F11534.xhtml

Faire les vaccins et traitements médicaux

Le plus simple est de prendre rendez-vous avec un médecin d’un centre de vaccination une fois ton itinéraire établi dans les grandes lignes. Il te conseillera sur les vaccins et médicaments nécessaires en fonction des pays que tu comptes visiter et de la période à laquelle tu t’y rends. Le vaccin de la fièvre jaune se fait d’ailleurs uniquement dans ce type de centres.

Tu peux télécharger la liste des centres de vaccination sur le site du gouvernement français ICI.

Le site Santé-voyages (www.astrium.com) contient des fiches pratiques par pays sur les risques de santé et ce qui est recommandé en prévention. C’est un site fiable que nous a conseillé le médecin du centre de vaccination.

À faire au mois deux mois avant le départ :

Souscrire une assurance voyage

Il est important de souscrire une assurance pour se protéger en cas de maladie ou d’accident pendant son voyage. Pour avoir vécu au Canada, on est bien placé pour savoir que dans certains pays les frais médicaux sont vite exorbitants. Alors serais-tu prêt à prendre le risque de faire supporter cette charge à tes proches ? Pour plus de détails, consulte notre article sur Quelle assurance voyage choisir ?

Prévoir sa déclaration d’impôt et le paiement des taxes

Impôts en FranceIl y a certaines démarches qui n’attendront pas ton retour comme ta déclaration d’impôts et le paiement des taxes d’habitation ou foncière. Pour se simplifier la vie et en même temps faire un geste écologique, opte pour la déclaration et le paiement en ligne (voir le prélèvement automatique) en créant un compte sur le site http://www.impots.gouv.fr.

Ensuite, le plus simple est de numériser tous les documents nécessaires à sa déclaration (bulletins de paie, factures, etc.) et de les sauvegarder sur un service de stockage en ligne. Cela permet de faire sa déclaration facilement depuis l’étranger à condition d’avoir un accès à Internet bien entendu. Pour notre part, on a opté pour le service en ligne de Hubic qui offre 25 Go d’espace gratuitement ICI ! C’est largement suffisant pour y stocker ses documents, et même pourquoi pas ses photos de voyage.

Sauvegarder ses documents importants

Voilà un truc qu’on peut facilement oublier lors des préparatifs : sauvegarder au format numérique les documents importants qui pourraient être utiles en cours de voyage. Cela permettra notamment de disposer de copies de son passeport ou permis en cas de vol ou de perte. Voici quelques exemples :

  • Banque : informations pour faire opposition, le numéro de sa carte bancaire, etc;
  • Assurance voyage : contrat et conditions générales;
  • Papiers d’identité :  carte d’identité, passeport, permis de conduire, permis international;
  • Santé: groupe sanguin, carnet de santé, carnet de vaccination, ordonnances.

Ensuite, la solution est de stocker ces documents sur plusieurs supports. Comme ça, même si un de ces supports est volé, se casse ou si tu n’as pas d’accès à Internet, tu auras quand même l’accès à ces documents:

    • Envoi sur sa boîte mail;
    • Stockage sur une clef USB;
    • Stockage sur son ordinateur;
    • Stockage sur son téléphone;
    • Stockage sur un service en ligne comme Hubic.

Cela permet d’avoir accès à ces documents pendant tout le voyage sans générer de poids dans le sac à dos.

À faire un mois avant le départ :

Le départ approche à grand pas ! Félicitations, tu tiens le bon bout ! Voici les dernières formalités à accomplir :

Mettre fin à ses abonnements (EDF, gaz, eau, internet, etc.)

Abonnement EDF Gaz etc.Un mois avant le départ tu devrais être fixé sur ce que tu fais avec ton logement. Si tu as décidé de conserver ton logement inoccupé alors cette étape est inutile. Privilégie juste les relevés et factures en ligne, c’est plus pratique à gérer à distance et plus écologique ! Dans les autres cas, il te faut arrêter tous tes abonnements : électricité, gaz, eau, Internet, Télévision, etc. Il est souvent possible de demander la résiliation à une date précise afin de ne pas devoir attendre le tout dernier moment.

C’est important de prévoir de garder une ligne de téléphone mobile car désormais de nombreuses banques procèdent à l’envoi de codes pour autoriser des paiements faits en ligne.

Mettre en place son transfert de courrier

Courrier La PosteLe monde ne va pas s’arrêter de tourner pendant ton absence, alors il est fort probable que tu continues de recevoir du courrier. Il peut donc être nécessaire de mettre en place un transfert de courrier vers le domicile d’un proche (ou demander à quelqu’un de venir le relever de temps en temps si tu conserves ton logement). Pour cela, La Poste propose un service de réexpédition du courrier d’un coût d’environ 45€ pour 12 mois et 25€ pour 6 mois. Toute le procédure peut se faire en ligne. Pour plus de détails, voir sur le site Internet de La Poste ICI.

Pense également à donner une procuration à ce proche pour qu’il puisse récupérer du courrier recommandé ou des colis. La procédure est simple et se fait également en ligne à cette adresse ICI.

Après toutes ces formalités, tu devrais être fin prêt pour la grande aventure !

Et toi, quelles autres démarches ou formalités as-tu accompli pour la réalisation de ton rêve ?

Donne ton avis sur cet article !
Les étapes pour préparer un long voyage
5 avec 1 vote

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant à tes amis sur tes réseaux sociaux !
2017-11-09T17:45:14+00:00 8 novembre 2017|

Laisser un commentaire