Astuces Hygiène et Beauté pour voyager léger et éco-responsable

La réalité d’une baroudeuse est très loin de toutes ces photos de nanas hyper bien sapées qu’on voit fleurir sur les réseaux sociaux aux 4 coins du globe. Quand on voyage, ce n’est pas toujours facile de garder sa féminité ! L’allure de baroudeuse c’est sympa un temps, mais sans trop de boutons et pas trop ébouriffée c’est quand même mieux. Alors, j’ai chercher des solutions « Hygiène et beauté » qui allient légèreté et souci de l’environnement pour composer ma trousse de toilette. Ces produits je les ai soigneusement choisis avant notre voyage d’un an en sac à dos. Au final, j’ai fini par adopter la plupart dans la vie de tous les jours. Voici mes astuces hygiène et beauté pour voyager léger et écoresponsable.

Shampoing solide

Shampoing solide lush
Lush propose des shampoings solides pour tous les goûts et tous les types de cheveux. Les composants sont naturels et cela peut durer de 80 à 100 lavages pour seulement 55 g !

Mon retour d’expérience:

Pour un voyage au long cours en sac en dos, je suis fan. Je ne sais pas si ce shampoing dure réellement 80 lavages (surtout avec des cheveux longs), mais il dure longtemps. C’est autant de temps où je n’ai pas eu à me trimballer avec un pot énorme et où je n’ai pas généré de déchets. Je l’utilise aussi lorsqu’on voyage en van et qu’on n’a d’autres choix que de se doucher dans la nature. Pour dépanner, il existe aussi des shampoings secs. Pour une alternative naturelle, il parait que tu peux te passer de la fécule de maïs dans les cheveux pour qu’ils soient moins gras. As-tu déjà testé ?

Amazon

Il existe un shampoing solide bio vendu directement avec sa boite en aluminium sur Amazon, ce qui est bien pratique pour le ranger lorsqu’il est encore humide. Tu peux le commander ICI.

Savon naturel

Savon de MarseilleLe savon naturel est l’élément indispensable de tout voyageur en sac à dos. Il y a bien sûr le savon de Marseille ou sinon le savon du Dr Bronner. Ils permettent de se laver ou de laver son linge, ainsi que de désinfecter une plaie.

Mon retour d’expérience :

C’est pratique de toujours avoir un de ces savons en voyage pour leur polyvalence. Après, il faut savoir que cela ne dure pas très longtemps surtout si tu l’utilises pour faire ta lessive. Je ne l’ai jamais utilisé pour les cheveux, mais pour le corps cela fait le travail. C’est un format que l’on trouve partout dans le monde (même s’il n’est pas toujours naturel à 100%), alors pas besoin de s’encombrer avec une réserve. Là aussi dès qu’on a un véhicule, je passe généralement au gel douche bio et au produit à lessive liquide plus pratiques et plus parfumés.

Amazon

Tu peux commander du Savon de Marseille 100% naturel en cliquant ICI.

Conseil

Conseil : Prends le bout de ton vieux collant déchiré ou ta chaussette en nylon pour te faire un gant. C’est peu encombrant et super léger. Cela permet de faire mousser le savon et le faire durer encore plus longtemps !

Pierre d’alun

La pierre d’alun a de nombreuses propriétés et fonctions :

  • Déodorant naturel qui peut durer facilement un an ;
  • Aide à cicatriser après le rasage ;
  • Arrête les petits saignements.

Utilisation : Il suffit d’humidifier la pierre d’alun en la mettant sous l’eau froide, puis de l’appliquer sur la partie du corps désirée. Pour en savoir plus, clique ici.

Mon retour d’expérience :

Je confirme que la pierre d’alun dure plus d’un an ! J’ai donc décidé de la casser en plusieurs morceaux et d’en prendre qu’un seul lorsque je pars en voyage pour gagner encore un peu de poids et de place. À savoir, c’est quand même plus facile à utiliser lorsqu’on a accès à un lavabo (ce qui était rarement le cas dans les steppes mongoles ou encore l’outback australien). Aussi, il y aurait une polémique sur les sels d’aluminium qu’ils contiennent et leur nocivité, avec des risques de cancer du sein en cas d’usage quotidien. Pour l’instant, je n’ai pas trouvé d’autres solutions en déodorant naturel, alors j’espace son utilisation aux jours où j’en ai vraiment besoin. Si quelqu’un à une autre proposition, je suis preneuse.

Amazon

Il est possible de commander une pierre d’alun sur Amazon : en cliquant ICI.

Dentifrice

Poudre de bicarbonate de soude

Pour se laver les dents au bout du monde, il existe différentes solutions :

  • Le bicarbonate de soude. Il te suffit de tremper ta brosse à dents humidifiée dans cette poudre et de te brosser les dents. Tu peux prévoir un contenant rempli de cette poudre pour ton long voyage. Sinon tu peux en trouver facilement dans les supermarchés de tous les pays occidentaux. A savoir que c’est un produit qui peut aussi servir à enlever l’humidité de tes chaussures et donc éviter les mauvaises odeurs.
  • Le dentifrice solide bio. Je ne connaissais pas ce produit au moment de notre voyage au long cours, mais cela semble être la solution parfaite. Ce dentifrice nous a été conseillé par une lectrice (merci ). Il est bio, ne génère presque pas de déchet, prend peu de place et peut durer facilement 6 mois. En plus, le prix est tout à fait raisonnable pour sa durée de vie. Pour les treks, tu peux par exemple te couper un petit bout que tu amènes dans ton sac pour gagner encore un peu de poids.

Amazon

Tu peux l’acheter en cliquant ICI.

Huile d’argan

L’huile d’argan est pleine d’acides gras. Elle est hydratante, anti-âge et aide à lutter contre le vieillissement de la peau. Elle peut être utilisée aussi de différentes façons :

Huile d'arganEn soin de peau : L’huile d’argan hydrate la peau et prévient des agressions extérieures (soleil, pollution, etc. ). Elle aurait même des bienfaits pour l’acné, l’eczéma ou pour soulager les irritations de la peau et les coups de soleil superficiels.

Utilisation : de jour ou de nuit, elle s’utilise pure ou mélangée à une crème.

En soin pour les cheveux ou les ongles : Elle nourrit les cheveux abimés, les rend plus lisses et plus brillants. Elle permet aussi de fortifier les ongles cassants.

Tu peux commander de l’huile d’argan bio en contenant léger (51g) ici.

Mon retour d’expérience :

J’étais bien naïve de croire que j’allais me faire des soins en voyageant au long cours ! On est toujours en mouvement et avec un confort sommaire, alors ce n’est clairement pas la priorité. Au final, je l’ai utilisé après un coup de soleil, mais pas pure de manière quotidienne. C’est bien trop gras ! Maintenant, je partirais seulement avec une crème hydratante que je renouvellerais sur place une fois terminée. Si je voyage en van, j’amène en plus de la crème hydratante de l’huile d’argan ou un petit flacon d’une crème plus forte pour soigner les irritations et les coups de soleil. Si tu connais une crème hydratante naturelle qui comble toutes ces fonctions, je t’écoute.

Amazon

Tu peux acheter de l’huile d’argan en petit contenant : en cliquant ICI.

Gant à démaquiller

Gant démaquillantDifficile de partir sans un minimum de maquillage. Un mini mascara, un mini crayon et un mini rouge à lèvres pour moi. Alors, pour se démaquiller voici la solution : le gant à démaquiller en microfibre !

Utilisation : L’humidifier avec un peu d’eau, le passer sur le visage et le tour est joué ! Puis, nettoyer le gant avec du savon après l’utilisation.

Mon retour d’expérience :

Je ne peux plus me passer de ce gant ! Aux oubliettes les cotons, que ce soit en voyage ou dans la vie quotidienne, c’est mieux ainsi pour la planète ! En voyage, ce gant me sert à me démaquiller, mais aussi à me laver le visage.

Amazon

Voici un gant microfibre avec lanière pour faciliter le séchage : clique ICI.

Epilation

Rasoir pour femmePas de grande découverte de ce côté, les solutions sont assez classiques :

  • Avec un épilateur électrique ;
  • Avec un rasoir ;
  • Avec un disque dépilatoire ;
  • En institut de beauté.

J’ai opté pour l’épilateur électrique (avec 30 min d’autonomie sur batterie) et le rasoir pour être autonome, quel que soit le lieu où on se trouve. Je ne suis pas totalement convaincue de ce choix, car l’épilateur pèse son poids, qui sait l’abandonnerais-je peut être sur la route…

Mon retour d’expérience :

Sur cette question, mon avis n’est pas plus tranché qu’au départ. Je pense que tout dépend du mode de voyage. Lorsque je vis dans un appartement, je préfère nettement l’épilateur électrique. Mais lors de notre voyage au long cours, on n’avait quasiment pas d’accès à l’électricité (voyage en van en pleine nature, trek, etc.), alors je ne l’ai presque pas utilisé. J’ai finalement décidé de m’en séparer avant l’Indonésie pour alléger le poids de mon sac à dos (on ne voulait pas devoir prendre de taxis ou de bus à cause d’un sac trop chargé). Par contre, je me suis beaucoup servie du rasoir et de la pince à épiler. On peut les utiliser partout, par exemple au bord d’une rivière ou avec une bassine (oui oui, je me suis grossièrement épilée les jambes avec la pince à épiler). Si je devais choisir qu’un outil, ce serait donc le rasoir pour sa praticité et sa légèreté. L’idéal serait sûrement de pouvoir s’offrir une épilation au laser avant de partir ou d’aller en institut de beauté, mais il faut avoir le budget qui va avec.

Amazon

J’ai l’épilateur Babylis G496E qui tient dans la main et qui peut fonctionner environ 30 minutes sans être branché (ce qui est vraiment pratique en voyage).  Tu peux commander le même en cliquant ICI. Il existe également un autre modèle plus récent mais qui fonctionne uniquement branché sur le secteur : en cliquant ICI

Pour les règles

On trouve assez facilement des serviettes hygiéniques au bout du monde, mais pour les tampons c’est plus compliqué en Asie. L’autre problème c’est qu’en sac à dos, on ne va pas vraiment amener sa réserve avec soi ou sinon ça prend beaucoup de place. C’est comme ça que j’ai découvert d’autres solutions légères et écologiques :

Serviette hygiènique lavableLa serviette hygiénique lavable : C’est tout simplement une serviette en tissu lavable à la main ou en machine.

Utilisation : Elle s’accroche comme une serviette classique avec un bouton pression. Après utilisation, elle se replie en sens inverse ou se range dans une pochette jusqu’au moment de la laver.

La coupe menstruelle : C’est une alternative au tampon, sauf que c’est en silicone et qu’on peut la garder jusqu’à 12 heures !

Coupe menstruelleUtilisation : Il suffit de rincer la coupe menstruelle à l’eau après chaque utilisation.

À la fin de tes règles, il existe deux manières de la nettoyer : soit dans l’eau bouillante (faire tremper 10 minutes), soit par stérilisation (par exemple en laissant tremper dans de l’eau froide avec un morceau de comprimé de stérilisation pour biberons dissout dans l’eau (ex. : comprimés de la marque Milton). Pour la mettre et l’enlever, ça demande un peu de pratique. Pour en savoir plus, je te conseille d’aller voir la vidéo de Beauty by Justine.

Mon retour d’expérience :

Ce sont deux solutions que j’ai adoptées autant en voyage que dans la vie de tous les jours pour leur côté écologique et économique. Je suis devenue une adepte de la coupe menstruelle, qui est vraiment pratique en voyage et sans odeurs. Par contre, après plusieurs jours d’utilisation, il peut y avoir un certain inconfort. Alors, je conseille d’alterner avec une serviette hygiénique lavable. Cette solution est moins bien pour les odeurs, mais elle est complémentaire.

Pour les deux, l’inconvénient c’est le nettoyage (surtout quand tu as tendance à aller dans les grands espaces sauvages où il n’y a pas ou peu d’eau). Pour la coupe menstruelle, je te conseille de t’organiser pour avoir accès à une toilette avec un lavabo et un robinet d’eau lorsque tu dois la changer (généralement dans les toilettes pour personnes handicapées). J’ai déjà dû la nettoyer en pleine nature et dans le froid, et ce n’était vraiment pas terrible. Pour la serviette hygiénique, il faut prévoir un certain temps pour qu’elle sèche après l’avoir lavé. Si tu voyages dans un pays chaud, pas de problème. Mais si tu voyages en van dans un pays pluvieux ou si tu trek sur plusieurs jours, alors la coupe menstruelle est quand même plus adaptée. J’étais partie avec une coupe menstruelle et une serviette lavable, mais dans l’idéal je recommanderais d’avoir deux serviettes lavables.

Et pour la stérilisation de la coupe entre chaque cycle ?

J’avais amené quelques comprimés de stérilisation, qui se sont vite transformés en poudre dans le sac à dos. Alors, dès que je pouvais, je faisais bouillir de l’eau et la transposais dans un contenant comme une boîte de conserve bien nettoyée. Puis, je laissais tremper la coupe 10 minutes dedans. J’utilise essentiellement cette deuxième méthode maintenant.

Amazon

Il est facile maintenant de se procurer des serviettes hygiéniques en commandant en ligne, celles-ci semblent bien pour le rapport qualité prix : clique ICI.

J’ai acheté ma coupe menstruelle DIVA CUP au Québec (on la trouve dans les magasins MEC ou les pharmacies Jean Coutu). Il est possible de commander la même en France en cliquant ICI. Si tu préfères acheter un produit français, tu peux commander la FLEURCUP en cliquant ICI.

Cure-oreilles

Cure oreilleJe te conseille aussi de prévoir quelque chose pour te nettoyer les oreilles. Pour cela, tu as le choix entre :

  • Un cure-oreille en bambou (ou oriculi);
  • Quelques cotons tiges en bambou;
  • Passer le jet de douche dans chaque oreille;

Mon retour d’expérience :

Lors de mon voyage en sac à dos, j’étais partie avec quelques cotons tiges que j’utilisais en alternance avec simplement de l’eau et du savon sous la douche (là au moins ça ne prend pas de place ). Mais, la solution du cure-oreille en bambou me semble mieux. Non seulement tu peux en avoir seulement un avec toi, mais c’est aussi plus écologique et puis c’est préférable pour éviter la formation de bouchons d’oreille.

Amazon

Tu peux trouver un cure-oreille en bambou ICI.

Et alors, le bilan ?

Les critères principaux dans le choix de ses produits étaient la légèreté et le respect de l’environnement. Pour cela, je ne regrette pas mes choix et je repars plus ou moins avec la même chose quel que soit le mode de voyage. Mais pour ce qui est de la féminité, c’est une autre histoire. J’ai bien testé la plupart de ces produits avant de partir, mais il est difficile de se sentir bien dans sa peau lorsqu’on se retrouve avec juste ça et une garde-robe faite quasi exclusivement de vêtements de randonnées.

Je me suis habituée à me voir sans maquillage, mais il y a des jours où on a besoin de se faire un peu plus jolie. Dans ces moments-là, une paire de boucles pendante et un peu de maquillage ont été quand même les bienvenus. J’étais partie avec un mini mascara, un mini crayon, ainsi qu’un échantillon de parfum. Je ne partirais plus sans ces accessoires et j’y ajouterais peut-être même un stick anticernes pour corriger les imperfections. Mais je pense que le choix de ces accessoires dépend de chaque personne. Le tout est de privilégier ce qui t’aide à te sentir bien dans ta peau.

Et toi as-tu d’autres astuces pour voyager léger tout en restant féminine ?

Astuces Hygiène et Beauté pour voyager léger et éco-responsable
5 avec 2 votes

Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !
2018-10-30T00:44:48+00:0017 Commentaires

17 Commentaires

  1. Élodie 13 décembre 2017 à 21 h 00 min - Répondre

    Salut, merci pour tes conseils qui vont être très utiles pour mes préparatifs. Pour le déodorant, j’ai trouvé la solution c’est le déodorant schmidt’s bergamote+lime naturel sans aluminium. Franchement je suis très soucieuse à l’environnement et ce déo c’est le mieux que j’ai testé.

    • Pierrick & Sandrine 13 décembre 2017 à 22 h 08 min - Répondre

      Merci Elodie pour ton commentaire. Ce produit est vraiment bien noté! Tu l’as testé en stick ou dans un autre format?

      • Élodie 15 décembre 2017 à 0 h 10 min - Répondre

        Moi je l’ai en pot, c’est comme une cire que tu applique comme une crème. Et franchement, on sent bon toutes la journée. Même après le sport. ????

        • Pierrick & Sandrine 15 décembre 2017 à 0 h 17 min - Répondre

          Merci pour l’info ! Je crois que je testerai ça la prochaine fois ;-).

          Sandrine

  2. pamela 7 janvier 2018 à 15 h 33 min - Répondre

    Merci pour tous ces super-conseils. surtout le shampooing solide que je connaissais pas.
    Je suggère le savon d’Alep en petit format. Le vrai bien sûr 🙂 ! Je le trouve pratique parce qu’il est polyvalent : lavage corps, brossage des dents, aide au rasage, lavage des sous-vêtements et petite vaisselle, désinfectant léger pour des petites plaies, et même shampooing si on n’a rien d’autre (il faut le faire mousser avant en revanche, pas évident). A la longue, il peut assécher la peau je trouve, mais pour un voyage pas trop long, ça passe..
    J’utilise aussi de l’huile sèche (bio) comme produit hydratant visage et corps et aussi en démaquillant.

    • Sandrine 7 janvier 2018 à 23 h 18 min - Répondre

      De rien Pamela. Merci aussi pour ta suggestion. Je connais de nom mais je ne savais pas toutes ces utilisations. Comment l’utilises-tu en brossage de dents? Je suis curieuse… 😉

  3. Emma 25 janvier 2018 à 7 h 39 min - Répondre

    Hello, merci pour ces bons conseils qui vont en aider plus d’une ! Actuellement en voyage tour du monde j’en utilise la plupart. Pour le deo je m’étais confectionné un deo solide et c’est vraiment super efficace. On trouve des recettes sur internet facilement (bicarbonate de soude+cire d’abeille+huile essentielle). Comme tout c’est pas éternel. J’ai profité de la venue d’un ami pour remplacer le stock.
    J’utilisais aussi un gant démaquillant mais j’ai vite au le problème de séchage et d’odeur surtout en Indonésie.
    Pour la cup c’était une belle découverte pour moi même si dans le transsibérien ou dans la campagne mongole c’est pas toujours facile. Je revois encore la tête de l’indonésien responsable de notre bungalow perdu sur une petite île quand je lui ai demandé de l’eau bouillante et qu’il m’a demandé pour quoi faire ????.
    Pour l’épilation je trouve que le rasoir c’est la solution la moins pire et ma fois on retrouve un peu de naturel (si t’es au soleil tes poils deviennent blonds c’est déjà ça !)
    Ps: le baume du tigre permet de camoufler les odeurs de phoque une fois le parfum terminé surtout après de longs jours sans douche

    • Pierrick & Sandrine 28 janvier 2018 à 22 h 25 min - Répondre

      Salut Emma,

      Merci pour ton commentaire et ces infos bien utiles !

      Ah ah, ton expérience avec la cup me rappelle des souvenirs :-). En tour du monde, mes premières règles ont pointé le bout de leur nez lorsque j’étais en trek en Mongolie… Sympa de la nettoyer dans la nature avec 0 degré dehors et de l’eau aussi froide 😉 !

      Pour le gant démaquillant, moi aussi j’ai eu le souci de séchage et d’odeur avec le temps, mais comme je me maquille que de temps en temps, ça passe. Est-ce que tu as trouvé une autre solution écologique ?

      Ça m’intéresse ta recette de déo. Où est-ce que tu achètes les ingrédients ?

      A+
      Sandrine

  4. Sandrine 12 février 2018 à 16 h 51 min - Répondre

    Merci pour ces astuces bien utiles… surtout le shampoing solide que je ne connaissais pas
    Pour ma part, j’avais déjà alléger pour le camping car, mais ça reste une mini maison…
    Pour le dentifrice, j’ai opté pour la formule poudre faite maison : bicarbonate, argile blanche et comprimé de fluor écrasé finement… le tout dans un petit flacon muni d’un petit embout pour saupoudrer sur la brosse à dents… très économique et longue durée.(une pointe de couteau suffit !)
    Pour le lavage corps et cheveux, savon de marseille. Si je peux, je rince au vinaigre blanc, sinon, je passe une huile (argan, ricin ou amande douce) la veille du prochain shampoing… En plus de fortifier le cheveux,ça permet de ne pas trop l’assécher avec le savon. Le bicarbonate permet aussi d’espacer les shampoings (c’est comme un shampoing sec en moins coûteux).

    Une autre Sandrine

    • Pierrick & Sandrine 19 février 2018 à 21 h 02 min - Répondre

      Hello Sandrine,

      Et ben ça c’est du conseil (ça doit être un truc de Sandrine :-)). Voilà encore pleins de bonnes idées pour du zéro déchet ! Finalement, le bicarbonate, c’est vraiment un ingrédient de base. Pour ta recette de dentifrice, est-ce que tu trouves facilement tous les ingrédients dans les magasins bio ou ailleurs ?

  5. Alice 24 octobre 2018 à 13 h 54 min - Répondre

    Merci pour l’article ! C’est bien utile pour préparer mon voyage (et même pour une vie plus sédentaire).

    Pour le dentifrice j’utilise un dentifrice solide depuis quelques semaines. Je voulais le tester avant le grand départ et pour le moment j’en suis enchantée !

    J’ai galéré pour en trouver un sans bâtonnet, que l’on peu transporté facilement dans une petite boite. J’ai fini par en dénicher un sur amazone, de la Savonnerie Aubergine, il s’appel « Jolie Bouche ». Entièrement naturel, fait main et zéro déchet. Au rythme ou il part j’en aurai pour 2 ans avant de le terminer ^^’

    • Pierrick & Sandrine 27 octobre 2018 à 21 h 05 min - Répondre

      Salut, oh, on cherchait justement un dentifrice dans une démarche zéro déchet, ton commentaire tombe vraiment bien ! Je pense rajouter ton bon plan dans l’article. Est-ce que tu l’as commandé sur Amazon France ?

      Merci beaucoup 🙂
      Sandrine

  6. Angele 30 octobre 2018 à 18 h 43 min - Répondre

    100% pour le shampoing solide. Par contre, malheureusement, Lush ce sont les pros du Greenwashing… Dans la plupart des shampoings, tu verras un ingrédient (en fin de liste et donc en quantité faible certes) qui commence par CI suivi d’un chiffre. Et ça ce n’est ni bon pour nous, ni très bon pour l’environnement 🙁

    • Pierrick & Sandrine 4 novembre 2018 à 3 h 08 min - Répondre

      Merci pour ton commentaire Angele, c’est toujours intéressant d’avoir ces informations. Lush n’est surement pas la solution parfaite, mais c’est celle que l’on avait trouvé il y a de ça quelques années. On a toujours en tête de s’améliorer, alors ça serait super si tu nous proposais la solution que tu as trouvé :-). Et puis, ça permettrait que des personnes qui ont l’intention de changer leurs habitudes trouvent toute l’information dont elles ont besoin pour se lancer facilement, sans se décourager ;-).

      Merci et au plaisir !
      Sandrine

  7. Lolotte 20 novembre 2018 à 18 h 34 min - Répondre

    Je suis étonnée de la possibilité du port de la coupe menstruelle de 12h. J’ai acquis ma coupe menstruelle en mai 2018. Lors de mes recherches sur le net et en pharmacie, le port préconisé auparavant était de 8h, puis est passé à 6h. Il y a eu plusieurs études faites dernièrement suite à l’engouement pour ce produit. Le port de la coupelle la nuit est fortement déconseillé. Pour le coup je n’ai pas trouvé ça pratique sur des longues journées de randonné ou lorsqu’il n’y a pas de toilettes pour handicapés (d’ailleurs ça me gêne de les utiliser, mon civisme en prend un coup 😜). Si vous avez des infos sérieuses sur le port de 12h sans risque, je suis preneuse. Sinon je me laisserai tenter par la serviette lavable. Ma moitié qui a fait aussi des recherches sur le sujet m’en avait parlé.

    • Pierrick & Sandrine 27 novembre 2018 à 2 h 44 min - Répondre

      Salut Lolotte,

      Tu fais bien de poster un commentaire. Je ne parle ici que de mon expérience, je ne suis en rien une experte en la question :-). 12h est la limite maximale indiquée sur mon emballage de Diva Cup achetée en 2015. Je me suis renseignée et tu as raison, il semblerait que des études récentes par les Hospices de Lyon montrent un risque de staphylocoque plus élevé avec la coupe menstruelle. Par conséquent, ils recommandent de ne pas dépasser 6h et de ne pas la porter la nuit. Naturellement, j’évitais de la porter la nuit et je l’utilisais en alternance avec une serviette hygiénique lavable. En trek, j’ai trouvé ça plus hygiénique, notamment par rapport aux odeurs. Tu peux toujours la rincer avec un peu d’eau et l’essuyer avec du papier toilette si tu n’as pas accès à des toilettes. Mais ça reste bien un choix personnel. Si tu optes pour la coupe, je te conseille de l’utiliser avant de partir en voyage ;-). Je peux comprendre ta gêne par rapport aux toilettes handicapés. Bien sur je ne les utilisais pas quand il avait d’autres personnes dans les parages ou si un lavabo était accessible ailleurs. Je suis familière avec cette problématique donc je ne me suis pas tant posée de questions. Sur le sujet, pour te rassurer sur ton civisme, voici un extrait du site internet handicap.fr :
      « Voici enfin le verdict qui nous permettra de tirer la chasse sur cette question, une bonne fois pour toutes. Utiliser les toilettes pour personnes handicapées lorsqu’on est valide, n’est pas, contrairement à l’usurpation d’une place de stationnement CIC-GIG, passible d’une amende (en l’occurrence 135 €). Le principe qui s’applique est le même qu’aux caisses des supermarchés ou dans les transports en commun : priorité ! Adapté n’est pas synonyme de réservé. L’usager handicapé peut donc légitimement s’abstenir de faire la queue, sans pour autant revendiquer le monopole de l’usage ! ».

      Voici l’article au complet : https://informations.handicap.fr/art-accessibilite-20-4385.php

      Au plaisir d’échanger ! Tes commentaires sont toujours aussi intéressants :-).

      Vous êtes rentrés de voyage ou toujours en vadrouille ?

      Sandrine

  8. Lolotte 5 décembre 2018 à 12 h 46 min - Répondre

    Hello Sandrine, merci beaucoup pour cette info et le lien sur l’usage des toilettes pour les personnes handicapées. Finalement tout est une question de bon sens, comme souvent. Mon civisme s’en portera mieux.
    Sinon l’article fait aussi référence aux toilettes et de son usage dans le monde. Et après un an en vadrouille, cela m’a beaucoup frappé de voir l’usage fait par la gent féminine…et c’est un peu désespérant. Le papier toilette utilisé comme tapis de cuvette et détourné de son utilité première notamment. Jeté dans la poubelle qui déborde ou par terre…Idem pour les pauses pipi dans la nature avec presque un chemin digne du Petit Poucet fait avec du papier toilette. Bref j’arrête là, on pourrait écrire un article entier à ce sujet.

    Enfin nous sommes de retour en métropole et venons d’acheter un van à aménager pour un roadtrip européen.

Laisser un commentaire