Survol de Purnululu avec ses Bungle bungle et la région des Kimberley

Parc national Purnululu - Vue du ciel

Après 1150 km à traverser le désert sur la Tanami road, on s’est retrouvé devant le portail du parc national Purnululu (Bungle Bungle Ranges) fermé pour la saison ! Malgré notre visite du parc national de Mirima, notre déception est encore immense. Du coup, on se renseigne quand même sur les tours d’hélicoptère et d’avion pour essayer d’au moins voir les Bungle Bungle depuis le ciel. On ne reviendra probablement jamais en Australie et on a fait toute cette route pour les voir. Alors, on compare les prix et très vite on doit oublier l’hélicoptère. On se rabat donc sur l’avion. La compagnie la moins chère fait son dernier tour de toute la saison le lendemain et il y a une promotion pour l’occasion. C’était une des principales raisons de notre voyage en Australie alors pris par l’émotion, on signe malgré l’énorme entorse à notre budget de voyage. Attachez vos ceintures, prêts pour le décollage et un survol de Purnululu …

Décollage

On partage l’avion avec trois autres personnes. Après l’introduction d’usage et les consignes de sécurité, nous voilà prêts pour le décollage avec microphone et casque sur la tête. C’est parti pour 2h de survol en avion et d’explications en anglais.

Les Kimberley

On part de Kununurra, alors on doit d’abord faire la « route » qui nous sépare du parc national Purnululu. C’est l’occasion de découvrir les alentours de Kununurra avec ses champs d’agriculture irrigués, sa rivière ou encore l’immense lac Argyle. Et puis, le pilote en profite pour nous parler de la population de la région, les Kimberley, qui est essentiellement constituée d’aborigènes, vivant parfois dans des zones très reculées et désertiques.

Survol au-dessus des Bungle Bungle

Au bout de 45 minutes de vol, on s’approche des Bungle Bungle. Cette chaîne de dômes a été découverte récemment en 1983 avant d’être classée au patrimoine mondial de l’humanité en 2003. Pour autant ces formations existent depuis plus de 350 millions d’années et les aborigènes les vénèrent depuis 40 000 ans. Ce dédale de dômes rayés orange et noir ressemble à des ruches d’abeilles géantes. Ces striures sont le résultat de dépôt de sédiments alternés ayant une composition en argile différente. On a du mal à réaliser que nous les survolons en vrai. Mais, en avion nous avons seulement la possibilité de les observer de loin contrairement en hélicoptère. Finalement, cette zone n’est pas aussi étendue qu’on ne l’imaginait.

Les gorges du parc national Purnululu

Ensuite, les formes si caractéristiques des Bungle Bungle laissent place à des falaises imposantes et des gorges. On ne savait pas que le parc national Purnululu, c’était aussi d’immense gorges. On est donc surpris de découvrir cette partie du parc. C’est comme si le sol s’était fissuré sous les pas d’un géant.

La mine de diamant Argyle

Il est déjà temps de revenir sur nos pas. Sur le chemin du retour, on passe au-dessus d’une gigantesque mine de diamant à ciel ouvert près du lac Argyle. C’est une des ressources importantes de cette région désertique, alors les employés sont chouchoutés avec logement, repas et loisirs à proximité de la mine. Il faut dire qu’il n’y a pas grand chose à faire dans la région. Les employés sont transportés sur place grâce à l’aéroport local.

Le jeu de lumière sur cette immense plaine en ce matin est par endroit magnifique!

Notre avis

On arrive à l’aéroport 2h plus tard comme prévu. On est content de l’expérience, mais un peu frustrés d’avoir passé aussi peu de temps au-dessus des Bungle Bungle. Habituellement, on préfére prendre le temps de nous imprégner des lieux. Autant dire qu’en 10 minutes de survol cela est impossible, surtout quand tu fais des photos. Par conséquent, on reste un peu sur notre faim de ne pas pouvoir explorer plus ce parc national. Et puis, ce vol est une entorse conséquente dans notre budget. Avec le recul, on trouve que cela ne vaut pas tous les sacrifices que cela implique au quotidien sur la nourriture, les douches, les déplacements, etc. On aurait dû prendre le temps d’absorber notre déception avant de prendre une décision. Cela nous servira de leçon pour la suite de notre voyage…

Expérience :   
Survol de Purnululu avec ses Bungle bungle et la région des Kimberley
5 avec 1 vote

Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !
2017-10-12T22:08:03+00:002 Commentaires

2 Commentaires

  1. suzanne 1 avril 2017 à 5 h 53 min - Répondre

    merci, on aura plus de temps pour digerer notre deception .le parc devait ouvrir aujourdhui mais louverture est reportee de 15 jours.

    • Pierrick & Sandrine 1 avril 2017 à 14 h 24 min - Répondre

      Salut Suzanne,

      Arf on ne peut que comprendre votre déception… On ne sait pas combien de temps vous rester en Australie, mais si vous avez l’opportunité d’y revenir, cela vaut le coup. C’est ce qu’on a fait quelques mois plus tard et on a définitivement trouvé que c’était une expérience bien plus marquante que de le survoler. On ne regrette pas d’y être retourné.

      Est-ce que vous avez un 4X4 ?
      Il y a des trucs sympas à faire dans les Kimberley avec un 4X4 autour de la Gibb River road. On n’a pas encore rédigé tout ça, mais si ça vous intéresse on peut vous en parler.

      Au plaisir,
      Pierrick et Sandrine

Laisser un commentaire