Après la découverte de la région de Wanaka et la randonnée de Isthmus Peak, on poursuit notre exploration de l’Ile du Sud de Nouvelle-Zélande en direction du Haast Pass. Nous étions déjà passés par la vallée du Haast Pass lors de la fin de notre séjour sur la West Coast. Mais la mauvaise météo à ce moment-là, nous avait empêchés de randonner dans les environs. On profite donc d’une journée de beau temps pour revenir dans le coin. Située dans les environs de Makarora, la randonnée du mont Shrimpton à 2002 m d’altitude a attiré notre curiosité. Voici notre expérience et des informations pour toi aussi te lancer sur cette randonnée non balisée.

Informations sur la randonnée du mont Shrimpton (dans la vallée du Haast Pass)

Durée : 7-8h30 aller-retour
Distance : 9.5 à 10.5km aller-retour
Difficulté : Intermédiaire à Difficile (ascension finale) (820m+ jusqu’à la fin du sentier balisé)
Départ : parking sur la droite juste après l’ancien centre d’information en direction de la côte Ouest et du col de Haast depuis Wanaka. Coordonnées GPS :  44°13’42.7″S 169°13’58.8″E

Partie 1 : Du parking aux vues sur Makarora valley – Sentier marqué
Compter 6 km – 4h à 5h aller-retour

Partie 2 : De la dernière balise à la crête du sommet – Non balisé
Compter 2 km à 3 km environ – 3 à 4h aller-retour

PROMENONS-NOUS DANS LES BOIS…

Comme cela devient une habitude dans les randonnées en montagne de Nouvelle-Zélande, le sentier commence dans la forêt. Celui-est bien marqué, alors on ne peut pas se perdre. Pendant 2h, on crapahute donc progressivement à travers les bois. À la sortie de la forêt, on découvre enfin l’immense vallée du Haast Pass. Le panorama à ce niveau est déjà impressionnant et ne nécessite donc pas un gros effort. Au milieu de cette immense vallée s’écoule les méandres de la rivière Makarora au pied des chaînes de montagnes des Alpes du Sud.

ZONE ALPINE À TRAVERS LES HERBES FOLLES

Après la bushline, le sentier est encore marqué quelque temps avant de s’arrêter au niveau d’une butte. La montagne est littéralement sculptée par l’érosion. On décide de faire une pause pour profiter du panorama et étudier le parcours, car à partir d’ici, il n’y a plus de chemins balisés.

On décide de poursuivre l’ascension en suivant pendant un temps les traces des précédents randonneurs qui disparaissent petit à petit. Le terrain devenant de plus en plus abrupt, la randonnée se transforme en escalade au milieu des herbes et de la broussaille. Résultat : l’ascension se fait plus lente.

Sandrine perd courage de pouvoir atteindre le sommet à une heure raisonnable pour nous laisser le temps de redescendre. Je pars donc en éclaireur pour trouver un chemin dans le terrain rocailleux et voir le temps nécessaire.

LA CRÊTE DU MONT SHRIMPTON

Les dernières centaines de mètres se font sur des éboulis de roches instables. Il faut donc choisir son parcours avec précaution et avancer avec prudence pour ne pas chuter. Je finis par atteindre la crête et guide Sandrine pour me rejoindre. Car le panorama que je découvre est tout simplement grandiose. De l’autre côté, se trouve effectivement une montagne en forme de cirque et sans doute les restes d’un ancien glacier avec des petits lacs. Les montagnes à pic et déchiquetées sont vertigineuses. On ne s’attendait clairement pas à ce spectacle.

On décide donc de pique-niquer devant ce panorama avant de redescendre, car il ne nous paraît pas possible de pousser plus loin la randonnée à la journée avec l’heure qui tourne et vu la difficulté du terrain. Il faudrait monter avec son matériel de camping pour bivouaquer et pouvoir explorer les environs sur plusieurs jours.

LA DESCENTE

Pour redescendre il faut redoubler de vigilance, car le terrain est encore plus glissant dans ce sens. C’est clairement le genre de terrains où avoir des bâtons de randonnée est d’une grande aide (dommage pour nous) ! Une fois cette section descendue, le sentier retrouve une pente beaucoup plus douce et donc moins dangereuse jusqu’à la fin.

Notre avis sur la randonnée du mont Shrimpton

La randonnée du mont Shrimpton (mount Shrimpton en anglais) s’est révélée une excellente surprise de la région de Haast. Les panoramas offerts d’un côté ou de l’autre de la montagne sont impressionnants. La dernière ascension sur la crête est toutefois à réserver à de bons marcheurs en raison du terrain instable et de l’absence de sentier balisé. Mais, même sans aller jusque là, la vue sur la vallée depuis la zone alpine justifie de venir y faire un tour. D’autant que l’on n’est pas gêné par la foule. On a croisé personne de toute la randonnée.

Expérience :   

Cherches-tu d’autres idées de randonnées ? Lis notre guide sur Les meilleurs randonnées autour de Wanaka :

Meilleures randonnées autour de Wanaka

N’hésite pas à nous laisser ton avis sur la randonnée du mont Shrimpton dans les commentaires ci-dessous.