Heaphy Track : Littoral sauvage du parc de Kahurangi

Heaphy track est une des 9 Great walks de Nouvelle-Zélande, ces randonnées aménagées pour être accessible au plus grand nombre et ainsi découvrir les paysages de la Nouvelle-Zélande. Dans le cas du Heaphy track, cela permet de traverser le deuxième plus grand parc national de Nouvelle-Zélande avec ses 4 515 km2 : Kahurangi. Heaphy Track est la plus longue des Great walks avec 78.4 km et se fait normalement sur 4 à 6 jours.

West coastSi tu veux savoir ce qu’il y a d’autre à faire sur la West Coast, consulte cet article : West Coast : entre plages sauvages, glaciers et forêt pluviale

Organisation du trek

La randonnée permet de relier la Golden Bay (au nord) à la West coast. C’est justement le problème majeur de cette randonnée qui est un aller-simple. Ainsi, le point de départ est distant de plus de 400 km du point d’arrivée, car aucune route ne traverse le parc national. Organiser un transport entre les deux points est donc au pire compliqué, au mieux relativement couteux. Face à ce problème, on opte pour la solution la plus simple et la plus économique : faire une portion à la journée du trek. On se décide donc pour randonner sur la section entre l’estuaire de la rivière Kohaihai et Heaphy Hut, ce qui représente dejà 32,5km et 10h de marche.

La randonnée

La randonnée démarre au niveau de l’embouchure de la rivière Kohaihai. Le lieu est vraiment joli avec la rivière couleur thé, la végétation luxuriante et un premier pont suspendu qui enjambe la rivière. Surtout qu’à cette heure matinale, les lieux sont déserts.

Le sentier s’enfonce ensuite pendant un temps dans la forêt pour grimper jusqu’au sommet de Kohaihai bluff. Il n’y a pas de point de vue à cause de la végétation dense qui nous entoure. Il faut redescendre et longer Scott beach pour avoir un aperçu de cette longue plage de sable bordée de palmiers Nikau (espèce endémique à la Nouvelle-Zélande). Dommage que la baignade ne soit pas recommandée en raison du courant. D’autant qu’à proximité se trouve le premier camping du trek avec des toilettes.

Par la suite, le sentier continue de longer la côte avec parfois la possibilité de marcher sur la plage. S’enchaîne ensuite les plages de sable ou de galets de Big rock, Koura et Twin beach. Seule la traversée des ponts suspendus vient casser la monotonie qui commence à s’installer.

On décide de pique-niquer à l’abris de Katipo creek pour faire une pause. La routine du paysage a un peu grignoté notre motivation de rejoindre Heaphy hut. En longeant la plage de Nettle beach et Twenty minute, on peut apercevoir au loin la plage de Heaphy et la colline qui surplombe le refuge. On se rend compte que la randonnée n’aura pas grand chose de différent à nous offrir jusqu’à Heaphy Hut. On décide donc de faire demi-tour au niveau du pont suspendu de Wekakura creek.

Notre avis

En résumé, il est tout à fait possible d’avoir un bon aperçu des paysages du littoral de l’Heaphy track en randonnant à la journée. La section jusqu’à Katipo Creek Shelter nous est apparu comme la plus intéressante. Malgré une certaine monotonie, le sentier dévoile une partie encore vierge de cette région de la Nouvelle-Zélande avec de jolies plages sauvages et une forêt tropicale qui regorge d’espèces endémiques comme le superbe palmier Nikau.

Et toi qu’en penses-tu?

Expérience :   
Heaphy Track : Littoral sauvage du parc de Kahurangi
5 avec 1 vote

Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !

Laisser un commentaire