Far North Coromandel : petit paradis sauvage

Far north Coromandel - Fletcher bay

Le Far North Coromandel est étonnamment isolé du reste du Coromandel. En raison de ses routes de gravier étroites et de son urbanisation quasi inexistante. Mais l’endroit est d’une beauté incroyable et mérite que l’on s’y attarde quelques jours. Ne pense pas trouver un hôtel dans le coin, la seule solution d’hébergement est le camping.

Port Charles

Port Charles est une petite bourgade de maisons secondaires nichée à l’abri dans Sandy Bay. L’endroit est très bucolique d’autant plus qu’à cette période le champ qui juxtapose la plage est fleuri de mille couleurs. C’est l’endroit parfait pour pique-niquer en bord de plage.

Stoney Bay

Après Port Charles, la route monte sur les hauteurs de la côte sans trop s’en éloigner. À la fin, on surplombe Stoney Bay et son eau turquoise. On découvre une magnifique baie logée au pied des montagnes escarpées qui sont recouvertes de forêts et d’un vert presque surnaturel.

Stoney bay dans le far north Coromandel

L’endroit est vraiment calme et reposant. Il y a même un camping du DOC en bord de plage qui permet de se poser dans l’endroit. Pour en profiter davantage, on se lance dans le Coromandel coastal walkway. Cette randonnée permet de rallier Fletcher Bay (tout au nord du Far North Coromandel). Après 1 ou 2 km de marche dans la forêt, aucun point de vue ne s’offre à nous, car la végétation est trop dense. On tente bien de s’approcher de la côte, mais sans succès. On repart donc bredouille.

Stoney bay dans le far north Coromandel

Il ne faut pas s’y méprendre, il n’y a pas de route qui fait le tour du Far North Coromandel. Stoney Bay est le terminus de ce côté. La seule solution pour rallier le nord est de randonner sur le Coromandel coastal walkway. Alors, avec notre van, pas d’autres choix que de faire demi-tour.

Côte Ouest du Far North Coromandel

Nous traversons le centre montagneux du Far North Coromandel avec ses champs et ses terrasses pour passer du côté ouest. Parcourir ces pistes de graviers sinueuses et étroites est déjà une expérience en soi.

D’autant que sur la côte ouest, la route est seulement à quelques mètres de l’océan. Par beau temps, pas de problème, mais en cas de pluie ou de vent, mieux vaut éviter de se trouver là sous peine de se retrouver bloqué. En route, on découvre une plage autorisée pour y dormir avec un véhicule self-contained. Incroyable ! Le Coromandel si mal réputé pour le camping sauvage nous offre un joli coin de paradis. Quelle chance ! Nous aurons ainsi droit à un coucher de soleil incroyable et au bruit des vagues pour nous bercer.

McDonald recreation reserve

Au petit matin, un employé du comté s’arrête en voiture pour contrôler que nous sommes bien certifiés self-contained. Il n’est même pas 8h du matin, et il a déjà roulé plus de 15 km sur piste. Autant te dire, qu’il ne vaut mieux pas s’amuser à faire du camping sauvage dans le Coromandel…

Le reste de la route jusqu’à Fletcher Bay, nous offre un spectacle aussi plaisant que la veille. Les prairies vallonnées se jettent dans l’océan créant un contraste de couleur saisissant.

Au nord, la côte devient plus escarpée et la piste titille le bord de la falaise. Le paysage est encore une fois splendide.

Fletcher Bay

À la fin de la route, on découvre une image de carte postale avec la baie de Fletcher. Le panorama est à couper le souffle. On adore ces collines verdoyantes qui se jettent dans l’océan !

On entame l’autre partie de la randonnée du Coromandel coastal walkway. Pendant quelques heures, se dévoile sous nos yeux ces collines d’un vert fluo qui terminent leur course dans des baies aux eaux turquoise. Le tout dans une nature vierge et sauvage n’ayant pas trop souffert des ravages de l’homme. Et on l’espère pour longtemps encore !

Far north Coromandel - Fletcher bay

Sur la côte Est, le sentier prend un peu de hauteur. Les falaises sont plus abruptes. Le paysage reste joli, mais on est moins conquis que l’autre côté.

Voici une vidéo des environs :

Notre avis

Le Far North Coromandel est véritablement notre coup de cœur de la péninsule du Coromandel. Nous sommes tombés sous le charme de ce petit coin de paradis, avec ces montagnes, ces prairies vallonnées, sa végétation verte fluo et ses plages sauvages. Avec un véhicule self-contained, il est même possible de free camper ! Au final, on a un seul regret : ne pas s’être construit une maison en bois pour y vivre!

Expérience :   

Cathedral cove au CoromandelLe Coromandel a encore plus à offrir, alors on t’invite à aller jeter un coup d’oeil à notre article sur le reste du Coromandel.

Far North Coromandel : petit paradis sauvage
5 avec 2 votes

Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !
2018-08-18T16:03:45+00:000 commentaire

Laisser un commentaire