Pouakai Circuit : le mont Taranaki dans toute sa splendeur

Mont Taranaki - Pouakai Circuit

Après avoir attendu une accalmie météo à New Plymouth, nous pouvons enfin nous approcher du mont Taranaki dans le parc national d’Egmont. C’est un peu le mont Fuji Néo-Zélandais, car là aussi, il s’agit d’un volcan avec une forme conique quasiment parfaite. Le volcan culmine à 2518 m au-dessus de la mer. Ainsi, nous pouvions l’apercevoir depuis le sommet du mont Ruapehu situé à 200 kilomètres de là ! On vous emmène aujourd’hui explorer les flancs du volcan avec une randonnée de 2 jours : le Pouakai Circuit.

Carte Pouakai circuit

La veille nous décidons donc de faire la route jusqu’au centre d’information de North Egmont. En sortant de New Plymouth, nous traversons une vaste étendue de pâturages avant d’atteindre l’entrée du parc national. À ce moment-là, le paysage change drastiquement car les pâturages laissent place à une forêt dense et humide. Nous avons l’impression de revenir l’espace d’un instant dans les forêts tropicales d’Hawaï. La route étroite serpente sur les contreforts du volcan avant d’atteindre le centre d’information. Nous passons la nuit sur le parking. Le lieu désert est dans un épais brouillard et la pluie tombe à grosse goutte. Difficile de croire à ce moment-là les prévisions météo qui annoncent un grand soleil pour le lendemain.

Départ pour 2 jours de trek

Nous nous levons de bonne humeur ce matin. Car d’une part le van n’a pas pris l’eau, mais surtout la pluie et le brouillard ont laissé place au soleil et à un beau ciel bleu ! Les prévisions météo ne s’étaient donc pas trompées malgré notre scepticisme de la veille. Le sac sur le dos et le ventre plein, on se lance à l’assaut du Pouakai circuit. Il n’y a pas UN seul nuage dans le ciel, le mont Taranaki nous apparait pour la première fois et il est majestueux.

Mont Taranaki - Pouakai Circuit

Début de l’ascension dans la forêt

Le sentier monte progressivement dans la forêt sur les pans du volcan. Au fur et à mesure de l’ascension, nous sortons progressivement de la forêt pour finir par la surplomber. Nous croisons des coureurs qui s’entrainent pour un futur marathon avec le mont Taranaki comme terrain de jeu. De notre côté, on se contente de marcher pour éviter la chute, mais surtout profiter du paysage.

Puis, le sentier longe le volcan à flanc de falaise avec quelques passages de ruisseaux. Au loin, nous voyons un important éboulis qui semble avoir emporté tout un pan de montagne. On se demande alors si c’est la pluie de ces derniers jours qui a provoqué le glissement de terrain et si on va pouvoir continuer le trek jusqu’au bout. Mais, comme souvent en randonnée, la vue de loin est trompeuse. Une fois sur place, il est possible de traverser l’éboulis sans encombre.

Pique-nique à Holly Hut

Après quelques heures de marche, nous arrivons au premier refuge : Holly Hut. Son balcon est parfait pour pique-niquer au soleil. Au cours du repas, c’est ici que nous croisons les premiers marcheurs de la journée, pour vous dire comme il n’y a pas foule…

Nous pensons passer la nuit dans la prochaine hut à 2-3 heures de marche. Le nombre de couchages est limité à 16, et c’est le premier arrivé, le premier servi. Alors, on ne lézarde pas trop au soleil pour être sûr d’avoir une place comme on aperçoit d’autres marcheurs venir.

Mont Taranaki - Pouakai Circuit

Marais Ahukawakawa

Le sentier redescend dans une vallée recouverte de hautes herbes jaunes. La zone est marécageuse et des pontons ont été installés pour traverser l’endroit. La pluie d’hier a gorgé le sol d’eau au point que par endroit le ponton est sous l’eau. Alors, forcément au bout d’un moment on finit les pieds mouillés.

Le lieu révèle toute sa magie lorsqu’on prend le temps de se retourner pour observer les flancs du mont Taranaki. On découvre alors les crevasses creusées par l’érosion et les éruptions successives. Les différentes couleurs de la montagne dessinent un tableau surréel sous nos yeux. C’est sans conteste le plus beau panorama depuis notre arrivée en Nouvelle-Zélande.

Notre progression est ralentie par les nombreux arrêts photo. Mais, les lieux valent la peine de prendre le temps d’observer. Le sentier remonte sur un sommet qui fait face au mont Taranaki et permet de surplomber le marais. C’est l’occasion de voir quelques arbres tout droit sorti de la forêt des Goblins du Seigneur des anneaux. Pas de doute, nous sommes bien en Terre du milieu !

Arrivée à la Pouakai Hut

Le sentier suit la crête de la montagne qui fait face au mont Taranaki. On découvre la vue depuis l’autre versant.

Finalement, on arrive en fin d’après-midi au refuge. Il est déjà bien plein, car des locaux sont venus pour le weekend en passant par un raccourci (on en parle dans les tips de voyageurs). Mais, on a deux matelas de libres, c’est le principal ! L’ambiance est vraiment sympa, on rencontre des jeunes néo-zélandais de New Plymouth, une fille de République tchèque, des Canadiens et un couple de Belges !

Lac alpin du mont Taranaki

Avant de partager notre repas avec nos colocataires d’un soir, nous décidons d’aller faire un tour au petit lac alpin qui se trouve à seulement 1 km de la hut pour profiter de la vue du mont Taranaki au soleil couchant. Le vent s’est levé et le temps s’est rafraîchi en cette fin de journée. Mais la vue à cet endroit est vraiment spectaculaire. C’est un peu le cliché parfait pour les photographes, surtout quand le volcan se reflète dans l’eau. Pas de chance pour nous car comme le vent s’est levé, le mouvement à la surface de l’eau empêche le reflet. Mais, cela n’enlève rien à la beauté de l’endroit.

Mont Taranaki - Pouakai Circuit

Pour terminer la journée, on se pose un moment sur un rocher pour observer le coucher du soleil sur le mont Taranaki. Le ciel prend peu à peu une teinte rose et mauve. C’est assez magique à voir dans ce silence seulement bercé par le vent. Seul le froid ambiant nous rappelle à la réalité. C’est l’été et pourtant on supporte bien nos sous-couches et le bonnet.

Mont Taranaki - Pouakai Circuit

À l’horizon on peut apercevoir les sommets des monts Ruapehu et Ngauruhoe pourtant à 200 km d’ici !

Mont Taranaki - Pouakai Circuit

Vous voyez le Mont Ruapehu et Ngauruhoe à l’horizon ?

Heureusement, à notre retour dans la « Hut », nos colocataires ont allumé un feu ! On se retrouve donc tous dans la pièce de vie pour préparer notre repas et partager un moment convivial. Mais les bras de Morphée nous appellent vite avec la fatigue de la journée.

Retour sous la pluie

Le lendemain, on se lève la tête dans le brouillard et sous la pluie. On attend de voir si le temps se lève en prenant le temps de déjeuner près du feu. Mais, le temps n’a pas l’air de vouloir évoluer. Alors, on décide de profiter de l’une des rares accalmies pour partir.

La trêve est de courte durée, car trente minutes après notre départ, la pluie se remet à tomber. Entre l’effleurement des herbes hautes et le ruissellement de l’eau sur nos vestes en Gore-Tex, notre pantalon et nos chaussures sont complètement trempés. Lorsqu’on arrive au pied du Henry Peak, la pluie se met à redoubler. On essaie tant bien que mal de se protéger dans la montée. Il nous reste encore 4 h de marche…

Mais sans vraiment le comprendre, depuis notre arrivée en Nouvelle-Zélande, la positive attitude semble nous envahir et rien ne pourrait nous faire regretter d’être là. Le brouillard aussi est bien présent et le point de vue au sommet du Henry Peak qui culmine à 1220m nous offre un panorama à 360sur… des nuages !

La forêt des Goblins

Heureusement, la pluie cesse et, miracle de la Nouvelle-Zélande, quelques minutes plus tard le soleil fait même sa réapparition. Ça permet à nos vêtements de sécher petit à petit. Après la descente par des escaliers du Henry Peak, on pénètre dans la forêt qui encercle le mont Taranaki. Cette forêt est très dense et humide.

Avec la pluie de ces derniers jours, le sentier au milieu de la forêt est transformé en véritable parcours du combattant avec de la boue, beaucoup de boue et forcément quelques glissades. Le sentier enjambe également à plusieurs reprises des ruisseaux qui ont creusé leur lit profondément. Alors, pour traverser, nous empruntons nos premiers ponts suspendus de Nouvelle-Zélande. Il ne faut pas avoir le vertige car certains ponts vacillent fortement.

Mont Taranaki - Pouakai Circuit

À la fin nous avons le choix entre poursuivre le sentier à travers la forêt ou finir par la route. Nous choisissons la route car le sentier dans la forêt est toujours autant boueux et plus long. On est content d’arriver au van pour boire un coup et se poser pour profiter du soleil qui a définitement fait son retour. Toutefois, le repos sera de courte durée, car demain on compte se lancer dans un challenge : gravir le sommet du mont Taranaki.

Pour finir, voici un aperçu en vidéo du Trek :

Notre avis

Le Pouakai Circuit est un des meilleurs treks que l’on ait fait en Nouvelle-Zélande. La vue est magnifique. Le sentier n’est pas très difficile et il reste beaucoup moins fréquenté que les Great Walks. On recommande d’autant plus le Pouakai circuit aux personnes qui sont avides de randonnées et de photographies. Si tu es intéressé par l’ascension du mont Taranaki, tu trouveras un article dédié sur la blog ICI.

Alors, à vos chaussures de rando !

Expérience :   

Prix : Gratuit pour l’entrée du parc – 15$ NZ par personne par nuit en hut.

Pouakai Circuit : le mont Taranaki dans toute sa splendeur
5 avec 2 votes

Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !

Laisser un commentaire