Les formations rocheuses zébrées du parc national Kalbarri

On ne peut que s’émerveiller sur la capacité de la nature à sculpter des paysages spectaculaires. Ainsi, après les Pinnacles du désert de Nambung, on poursuit notre découverte des prodiges de Dame Nature avec le parc national Kalbarri. Mais, immensité de l’Australie oblige, c’est plus de 380 km qui nous sépare de notre prochaine destination. Alors, pour couper la route, un arrêt dans la ville de Geraldton est le bienvenu. C’est l’occasion de visiter son petit musée gratuit pour en savoir plus sur l’histoire de l’Australie et notamment des aborigènes.

Le parc national Kalbarri se divise en trois sections distinctes : une section côtière et deux sections à l’intérieur des terres. Voici un aperçu de ce qu’on a découvert dans chacune.

Section côtière du parc national Kalbarri

L’accès à cette partie du parc est gratuite. Elle se compose majoritairement de points de vue accessibles directement par la route. Il est donc possible de prendre sa voiture à chaque fois pour s’y rendre. Mais, pour s’immerger dans les lieux ce n’est pas l’idéale. On choisit à la place de rallier à pied les différents endroits grâce au Bigurda Trail, un sentier de 8km qui longe la côte. Cela permet de vraiment prendre le temps d’admirer les formations rocheuses striées qui caractérisent la côte dans cette partie de l’Australie. C’est le résultat de plusieurs millions d’années de sédimentation et d’érosion. Ce mode d’exploration nous a en bonus gratifié d’une colonie de dauphins surfant dans les vagues. Voilà une raison supplémentaire de laisser sa voiture au parking.

En détails, voici les formations qui jalonnent la côte du sud au nord :

  • Natural Bridge : C’est l’occasion de découvrir pour la première fois, les falaises striées et multicolores avec à la clé une arche sculptée par les éléments dans la falaise.
  • Island Rock : Pour nous, c’est le plus beau point de vue sur les falaises striées de la côte avec cette ancienne arche désormais transformée en île. Les lieux sont encore plus jolis au coucher de soleil.

Parc national de Kalbarri

  • Shellhouse Grandstand : C’est un point de vue sur une partie de la côte ayant vaguement la forme d’un coquillage (sans doute vu du ciel, car du sol ce n’est pas évident à reconnaître…). Ce n’est pas le meilleur panorama du parc mais il permet de profiter de plus de solitude le long du Bigurda Trail que sur les points de vue officiels.
  • Eagle gorge : On peut de nouveau observer les fameuses striures rocheuses rouge et blanche, mais cette fois les falaises sont un peu moins abruptes ce qui permet un accès à la plage.

Parc national de Kalbarri

  • Pot Alley : Un promontoire rocheux offre une vue sur cette jolie petite baie entourée des falaises striées colorées. Un de nos coups de coeur de la côteavec les cheveux au vent, le bruit des vagues et un magnifique coucher de soleil.
  • Mushroom Rock Nature trail – Durée : 1h / Distance : 3km / Difficulté : Facile

    Le sentier de Mushroom rock nature trail est notre balade préférée dans cette partie du parc. Elle tire son nom d’un rocher en forme de champignon mais il y a bien d’autres choses à découvrir le long de ce parcours. On a notamment adoré les formations rocheuses aux formes et couleurs étranges qui pullulent le long du sentier. Une portion porte d’ailleurs justement le nom de Rainbow Mountain. Et que dire de cette formation en forme de vague magnifiée par les rayons du coucher de soleil qui nous rappelle la célèbrissime « Wave Rock » américaine!

  • Red Bluff : Ce dernier endroit offre un panorama sur la crique de Wittecarra et en arrière-plan le village de Kalbarri. Du coup, ce n’est pas le point de vue le plus sauvage et intéressant.

Section nord du parc national Kalbarri

Pour atteindre cette première section à l’intérieur des terres, il faut emprunter une piste particulièrement défoncée ressemblant à de la tôle ondulée. Cela reste praticable avec un véhicule à deux roues motrices, mais il vaut mieux rouler comme sur des oeufs. Cela vaut quand même le coup de se faire secouer pendant quelques minutes (longues minutes…), car c’est sans aucun doute la partie la plus spectaculaire du parc avec des gorges sculptées par la rivière Murchison. Pour profiter de cette section, il ne faut pas hésiter à randonner.

  • Nature’s Windows – Durée : 15 min / Distance : 800m aller-retour / Difficulté : Facile

    Cette petite arche naturelle, véritable fenêtre sur la nature (et oui, elle porte bien son nom) vaut le coup d’oeil. Mais pour vraiment profiter de la tranquilité des lieux mieux vaut venir en fin de journée. D’autant qu’au coucher de soleil, la roche s’enflamme littéralement! Et que dire sous le ciel étoilé australien toujours aussi impressionnant!

  • The Loop Trail – Durée : 3-4h / Distance : 8 km boucle / Difficulté : Intermédiaire

    Cette boucle suit la gorge de la rivière au départ depuis les hauteurs de la falaise avant de descendre dans la gorge. Le contraste entre les falaises multicolores et la végétation est étonnant. Cela a des airs d’Ouest Américain.

    En plus, l’endroit est relativement peu fréquenté. Alors, il se dégage des lieux une atmosphère paisible qui permet de profiter tranquillement des paysages et d’observer les animaux.

  • Z Bend Lookout – Durée : 30 min / Distance : 1,2km aller-retour / Difficulté : Facile

    Z Bend est un point de vue sur une section abrupte et profonde de la gorge aux falaises rouges. Le mieux est d’y venir en milieu de journée (aux alentours de 12h-14h) pour profiter du soleil au zénith et ainsi, avoir le fond de la gorge ensoleillé.

Parc national de Kalbarri

  • Z Bend River Trail – Durée : 30 min à 1h / Distance : 2,6km aller-retour / Difficulté : Intermédiaire

    Cette randonnée est la plus cool du parc, car il faut crapahuter sur des rochers et descendre par des échelles. Les panneaux indiquent 2h aller-retour, mais en 20 minutes, on est déjà au bout du sentier ! On se retrouve alors au fond de la gorge aux falaises rougeoyantes qu’on observait depuis Z Bend lookout. En cette fin de journée, les bassins d’eau sont un véritable miroir de la gorge et de la végétation environnante.

Section Est du parc national Kalbarri

On finit notre découverte du parc national Kalbarri, par la section la plus à l’est et qui comporte deux points d’intérêts :

  • Hawks Head : C’est un joli point de vue sur la gorge de la rivière Murchison. Du haut du promontoire, on s’est amusé à observer une maman cygne noire nagée avec ses petits à la queue leu leu. C’était trop mignon!

Parc national de Kalbarri

  • Ross Graham : Cet autre point de vue sur la Murchison river est moins intéressant. L’intérêt est plutôt de descendre se balader dans le lit de la rivière. L’endroit est particulièrement photogénique avec des bassins d’eau et la végétation. Difficile de faire plus zen comme ambiance avec le chant des oiseaux. C’est vraiment un lieu qui invite à la détente et à profiter simplement du moment présent.

Notre avis

Le parc national Kalbarri n’est sans doute pas le parc national le plus spectaculaire d’Australie, mais il est possible de voir des paysages qu’on ne voit nulle part ailleurs. Notamment, les points de vue de la partie côtière avec ces falaises multicolores striées plongeant dans l’océan. Cela vaut également le coup de pousser un peu plus loin par l’intermédiaire des sentiers de randonnées qui révèlent quelques merveilles. La partie intérieure du parc n’est pas en reste avec des paysages qui rappellent l’Ouest américain comme la célèbre Nature’s Windows. L’exploration de la gorge avec les différents sentiers de randonnées est également plaisante. Ainsi, nous n’avons pas regretté d’y consacrer plusieurs jours (2 jours complets nous semblent un minimum).

Expérience :   
Les formations rocheuses zébrées du parc national Kalbarri
5 avec 1 vote

Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !
2017-12-18T16:25:33+00:000 commentaire

Laisser un commentaire