À la rencontre des crocodiles de Windjana Gorge

Windjana gorge

Après notre face à face imprévu avec un crocodile à Tunnel creek (voir notre article : Face à face inattendu dans la pénombre de Tunnel Creek), on aimerait bien prendre le temps de les observer avec un peu plus de distance et de sécurité! Pour cela, direction le parc national de Windjana gorge dont la gorge est réputée infestée de crocodiles.

À notre arrivée dans le parc, c’est un peu le choc. Le parking pullule de gens ! C’est bien simple, depuis 2 mois qu’on voyage en Australie, on n’a jamais vu autant de monde ! Les voitures s’empilent sur le parking et dans le camping. Pourtant ce n’est pas une période de vacances pour les Australiens et les Kimberley sont réputées pour leur isolement… La région serait-elle désormais envahie par le tourisme de masse et l’isolement un vieux souvenir qui sert aujourd’hui d’argument marketing pour les brochures touristiques ?? La suite de notre aventure nous apportera sans doute la réponse à cette question. Il faut dire qu’avec le temps, l’Australie développe notre côté ermite : Grizzly travellers vous avez dit. On en deviendrait presque allergique aux êtres humains. Enfin, une fois sur le sentier on ne croise pas foule et on retrouve vite la tranquillité de la campagne australienne.

 Les crocodiles

Contrairement à Tunnel Creek, dans ce parc, les panneaux d’informations annoncent tout de suite la couleur : Ne pas s’approcher des crocodiles, ce sont des animaux sauvages qui peuvent faire des blessures graves lorsqu’ils sont surpris ou dérangésNe surtout pas s’interposer entre eux et l’eau… Avec bien sûr des photos bien dégueulasses à l’appui. Ah oui, ces mêmes précautions de sécurité qu’on n’a pas respectées dans Tunnel Creek  et qui auraient pu nous valoir une mésaventure plus grave. Autant dire qu’on va rester sur nos gardes!

Windjana gorge

Je souhaitais voir des crocodiles depuis longtemps, Pierrick, lui, en a déjà vu de près dans les Everglades aux États-Unis, sans compter celui de Tunnel Creek. Alors, je suis comme une enfant lorsque j’aperçois depuis les hauteurs du sentier, une trentaine de crocodiles dans la gorge. Ils sont en mode statue, en train de lézarder au soleil. Certains sur des rochers, d’autres quasiment immergés dans l’eau. Ce ne sont pas les animaux les plus actifs du monde, mais c’est impressionnant de les observer dans leur environnement naturel sans aucune barrière entre eux et nous. C’est quand même un des rares animaux encore vivants sur terre depuis l’époque des dinosaures !

Windjana gorge

Il est possible de continuer la randonnée dans la gorge en poursuivant le sentier pendant environ 2.5 km. On hésite un peu, car la piste de la Gibb River propose plein d’autres points d’intérêts et notre temps est compté. Finalement, on ne peut s’empêcher d’explorer le reste de la gorge. C’est souvent comme cela qu’on découvre des endroits magnifiques auxquels on ne s’attendait pas.

Mais, à part le début de la gorge avec ses hautes falaises et les crocodiles, le reste n’est pas particulièrement joli. Pire, 400 m avant la fin, on croise quelqu’un qui nous dit que la fin du sentier est fermée et qu’on ne voit rien de spécial ! Arf, on a un peu l’impression d’avoir perdu notre temps… On est déçu, mais c’est comme ça. On ne peut pas gagner à tous les coups. Il ne nous reste donc plus qu’à faire demi-tour et reprendre la route pour enfin rejoindre la fameuse piste de la Gibb River.

Notre avis

Le principal intérêt du parc national de Windjana Gorge est de pouvoir y observer des crocodiles dans leur milieu naturel, car la gorge en elle-même n’est pas exceptionnelle. La randonnée dans la gorge permet de s’éloigner des foules, mais n’a pas beaucoup d’intérêt. Si tu as le Holiday Pass et que tu passes dans le coin, alors c’est un arrêt sympa de quelques heures. Sinon difficile de conseiller de faire un détour ou de payer 13$ pour cela, car il est possible d’observer des crocodiles en liberté un peu partout dans le nord de l’Australie.

Expérience :   
À la rencontre des crocodiles de Windjana Gorge
5 avec 1 vote

Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !
2018-01-09T22:45:57+00:0011 avril 2018|Australie, Observer, Western Australia|0 Commentaire

Laisser un commentaire