Le parc national de Murramarang : ses plages de surf et ses wallabies

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Plage de Pretty dans le parc national de Murramarang

Le parc national de Murramarang est une zone protégée sur la côte est de l’état du New South Wales. Il est composé de grandes plages sauvages idéales pour le surf. On peut également y observer des animaux dans leur milieu naturel dont les fameux kangourous où plus précisément les wallabies (sorte de kangourous de petite taille vivant dans des milieux plus accidentés comme la forêt). C’est un endroit réputé pour venir les observer directement sur la plage quand ils viennent se faire dorer la pilule. D’ailleurs, c’est une photo avec toute une colonie de wallabies sur la plage qui nous a décidés d’aller faire un tour au parc national de Murramarang ! Ce parc reste un de nos meilleurs souvenirs de l’Est australien, car c’est avec Brendan, un jeune australien (et surfeur bien sûr), qu’on l’a découvert.

Wollogolong et la Kangaroo valley

En chemin pour Mollymook, ville où habite notre hôte de couchsurfing, on fait un arrêt dans la ville de Wollogolong. Ce matin, la météo n’est pas vraiment au beau fixe : le ciel est gris et nuageux. On sort donc juste quelques instants de la voiture pour prendre l’air et se dégourdir les jambes près du phare qui surplombe la longue plage de sable de la ville.

On doit rejoindre notre hôte uniquement le soir. Mais, la météo n’est pas très propice à lézarder sur la plage. Alors, on décide de faire un détour par la Kangaroo Valley en attendant. Pour atteindre cette vallée, il nous faut déjà franchir les falaises du bord de la côte recouverte d’une forêt tropicale dense. La route est étroite et sinueuse. Cela tranche avec le reste de l’Australie et ses grandes lignes droites ! Lorsqu’on arrive dans la vallée, le paysage change de nouveau avec cette fois de grandes étendues de pâturages verdoyants clairsemés de vaches. La vallée est également parcourue par une rivière enjambée par un pont en pierre rendant le tout très pittoresque ! On se croirait un instant revenu en Europe. Le village local a également un charme fou avec ses vieilles bâtisses. On prend plaisir à déambuler dans le coin jusqu’à la fin d’après-midi avant de reprendre la route.

Le couchsurfing : solution idéale pour s’immerger dans un pays

Quelques heures plus tard, on est enfin à Mollymook, petite ville côtière d’Australie où il fait bon vivre. Notre hôte habite à l’étage d’une maison et met à disposition une chambre pour ses hôtes. C’est deux jeunes voyageuses allemandes qui viennent nous ouvrir la porte et non Brendan qui est encore au travail (il est pizzaïolo dans un restaurant).

Surfeur dans le parc national de MurramarangEn attendant son arrivée, on en profite pour faire connaissance avec les deux Allemandes et échanger quelques astuces de voyageurs. C’est justement là qu’elles nous parlent d’une application pour smartphone pour trouver des spots de camping gratuit : Wikicamp. C’est trop bien, cela nous évitera d’errer en voiture pendant des heures pour trouver un endroit où dormir !

On finit de préparer le dîner lorsque Brendan débarque avec un pack de bières pour commencer l’apéro ! Il est vraiment cool et nous met très vite à l’aise pour que l’on se sente comme chez nous. Il aimerait bien faire un tour d’Europe l’année prochaine, alors on partage nos bons plans pour la France en échange des siens pour l’Australie. La soirée passe à une vitesse folle et avec la fatigue cumulée de ces dernières nuits, on ne se fait pas prier pour profiter d’une bonne nuit de sommeil sur un vrai matelas ! Demain, nous avons décidé de partir découvrir ensemble le parc national de Murramarang.

Le parc national de Murramarang

Ce matin, on prend donc la direction du parc national de Murramarang avec les planches de surf sous le bras bien sûr.

La plage de Pebbly

La plage de Pebbly est une plage réputée pour sa colonie de kangourous qui vient se faire dorer la pilule au soleil. On arrive en milieu de matinée, alors les kangourous se sont déjà retranchés dans la forêt. Brendan nous invite à le suivre pour partir à leur recherche… On s’enfonce dans la forêt et on finit par rejoindre un sentier. Mais il n’y a aucun kangourou en vue, alors on décide de faire demi-tour en suivant le sentier. C’est à ce moment-là qu’on finit par tomber sur un groupe de kangourous, et notamment une mère portant son bébé dans sa poche ! Le cliché parfait pour notre première rencontre de kangourous en Australie !

Maintenant, il ne reste plus qu’à profiter du fait qu’on soit avec un Australien et d’avoir une planche pour s’initier au surf. On teste la sensation de se prendre la vague en étant couchés sur la planche. Mais, il faut savoir que l’eau est assez froide au printemps, alors on ne reste pas des heures dans l’eau. On essaiera de se mettre debout une autre fois, car ce n’est pas en 1h qu’on va y arriver vu les vagues du coin ! Après quelques essais et une bonne tasse pour Sandrine, on décide de retourner sur la plage pour se réchauffer au soleil.

La plage de Pretty

Cet après-midi, on prend la direction de la plage de Pretty. Cette plage est typique des plages australiennes : une immense étendue de sable avec personne à l’horizon. L’endroit est parfait pour les surfeurs chevronnés, car les vagues sont assez hautes. C’est pourquoi la famille de Brendan nous rejoint pour l’après-midi. L’eau froide du matin et la hauteur des vagues nous dissuadent de retourner à l’eau. On préfère arpenter les environs. On longe donc la plage, afin de rejoindre une autre baie. Pour ce faire, nous traversons la forêt dans laquelle on croise encore des kangourous. Nous avons même la chance d’assister à une scène cocasse entre un iguane et un oiseau. En effet, l’oiseau fait des piqués sur l’iguane pour le chasser. Sans doute est-il trop proche du nid. Les iguanes sont friands des oeufs d’oiseaux. Au bout d’un moment celui-ci obtempère et prend ses distances.

On finit la fin d’après-midi à échanger sur la plage avec la famille de notre hôte. Brendan nous parle d’une randonnée dans le coin qui a l’air sympa : Pigeon House Mountain. On décide donc d’en faire notre prochaine destination.

Notre avis

Le parc national de Murramarang est bien plus paisible que le parc national de Royal. Son isolement n’y est sans doute pas étranger. Lors de notre visite, c’est bien simple, on était les seuls dans le parc. Cela a été l’occasion d’observer nos premiers wallabies (petit kangourou). Si tu cherches la tranquillité c’est le bon endroit ! Les plages sont jolies et sauvages.

Expérience :   
Donne ton avis sur cet article !
Le parc national de Murramarang : ses plages de surf et ses wallabies
5 avec 1 vote

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant à tes amis sur tes réseaux sociaux !
2017-09-12T02:04:17+00:00 13 octobre 2016|

Laisser un commentaire

Ton avis nous intéresse !

Merci de prendre quelques instants pour nous laisser un commentaire.

 

Voici les liens pour nous suivre sur les réseaux sociaux :