On profite de nos derniers jours sur l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande pour explorer les Marlborough Sounds. Cette région se caractérise par un dédale de péninsules et d’îles vallonnées parsemées de criques qui se sont formés lorsque la mer a inondé les vallées encaissées à la fin de la dernière période glaciaire. Pour découvrir cette partie de la Nouvelle-Zélande, le meilleur moyen est d’emprunter les pistes de terre qui jalonnent les péninsules. On te partage dans cet article un aperçu des points d’intérêt des Marlborough Sounds.

ROAD-TRIP DANS LES MARLBOROUGH SOUNDS – FRENCH PASS

Pour débuter notre exploration de la région, on a jeté notre dévolu sur le French Pass qui se trouve isolé tout au bout d’une péninsule seulement accessible par une piste de graviers. Pour l’atteindre, on lance notre van Gollum sur 40 km d’une route étroite et sinueuse au milieu de la forêt avec une vingtaine de kilomètres non goudronnés. Cela donne le sentiment de partir en expédition au bout du monde. Le paysage ne se dévoile réellement qu’à la fin lorsque la végétation se fait moins dense.

On découvre alors un paysage vallonné plongeant dans des baies aux eaux turquoise avec un petit air de Far North Coromandel, mais avec une végétation plus sèche. Tout au bout de la péninsule se niche la petite bourgade de French Pass à l’abris dans une baie. Le French Pass est en fait le nom donné au détroit qui sépare la côte continentale à l’île d’Urville. La navigation est à cet endroit périlleuse en raison des forts courants de marée et des fonds peu profonds. Pour l’anecdote, un dauphin nommé Pelorus Jack à escorté les bateaux de Pelorus Sound jusquà ce fameux French Pass pendant 24 ans. Clin d’œil de la nature, c’est exactement à cet endroit que l’on observe un banc de dauphins traverser le passage !

RANDONNÉES DE CONE PEAK

Quelques kilomètres avant le French Pass, il est possible de bifurquer à droite pour emprunter la route menant à Bulwer sur le deuxième bras de la péninsule. La piste de gravier serpente à flanc de falaise. Des villas toutes neuves font rêver de s’installer dans le coin. On n’hésite pas à s’arrêter à de nombreuses reprises pour profiter des panoramas sur les Marlborough Sounds. On a un gros coup de cœur pour Hallam Cove et ces montagnes sculptées en arrière plan.

On recommande aussi de prendre un peu de hauteur, en grimpant à travers champs au sommet de Cone (Cone Peak) en face de Hamilton island). Le panorama sur les Marlborough Sounds est tout simplement magnifique !

LES MOULES DE HAVELOCK

Une des activités à faire dans les Marlborough Sounds est de goûter les fameuses “Greenshell”, une spécialité de Nouvelle-Zélande et plus particulièrement de cette région. Ce sont des moules dont le contour ciselé et la coquille sont de couleur vert et turquoise. On a profité de notre passage dans la ville de Havelock pour manger au restaurant Mussel Pot. Au menu : Greenshell fumée, frite, citronnée, cuite à la vapeur, marinée à l’aigre douce ou aux fines herbes. On a une préférence pour celle cuisinée à la vapeur et fumée, quoiqu’à la sauce aigre-douce, c’est bon aussi. Bref, on a adoré  ! À vos assiettes !

Notre avis

Pour être honnête, on ne s’attendait pas à grand chose en venant explorer les Marlborough Sounds. On avait un peu peur que cela soit très touristique comme le parc national Abel Tasman que nous avons soigneusement évité. Mais, ce qu’on a découvert nous a complètement séduit. La péninsule qui conduit au French Pass a clairement des airs de bout du monde. Les paysages sur ces péninsules vallonnées entourées par la mer est tout simplement grandiose. On a eu un gros coup de cœur pour le bras droit de la péninsule. Dormir dans un endroit aussi paisible et explorer ces paysages a été une super expérience. Sans oublier bien sûr l’incontournable dégustation des moules de Havelock ! On peut dire que notre séjour sur l’île du Sud se finit en apothéose !

Expérience :   
Marlborough Sounds : road-trip, randonnée et dégustation de moules
5 avec 2 vote[s]