L’île de Lamma – Des plages dans la baie de Hong-kong

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

île de Lamma à Hong Kong

Pour finir notre immersion dans les îles du territoire de Hong Kong, on t’amène aujourd’hui sur l’île de Lamma (Lamma island). C’est la plus grande île non reliée au continent qui se trouve juste en dessous de l’île de Hong-kong. Pour être francs, au début on n’était pas attiré par l’endroit, car l’île est défigurée par une immense centrale au charbon. Pour te faire une idée, la centrale est visible depuis l’île de Hong-kong ! Oui, mais voilà, en voyageant on apprend aussi à gratter la surface pour découvrir parfois des trésors cachés. Une bonne partie de l’île étant restée sauvage, on décide de venir y faire un tour.

Pour cela, une fois n’est pas coutume, on embarque sur un ferry, décidément le moyen de transport que l’on aura le plus utilisé à Hong-kong. On choisit le ferry qui dépose au village de Sok Kwu Wan (ouest de l’île) plutôt que celui pour Yung Shue Wan (est de l’île). Car l’ouest de l’île semble plus sauvage contrairement à l’est qui abrite la fameuse centrale.

Village de Sok Kwu Wan

On débarque donc au port du village de pêcheurs de Sok Kwu Wan. Les lieux ont du charme avec les maisons colorées et en arrière-plan les collines verdoyantes. Il y a une multitude de petits bateaux de pêcheurs amarrés dans les eaux de couleur vert émeraude.

Port de l'île de Lamma à Hong Kong

On longe ensuite l’allée principale du village qui est en faite la seule rue tant le village est petit. C’est une allée de restaurants avec leur terrasse d’un côté et leurs aquariums de l’autre. Les aquariums permettent de choisir le poisson frais que tu as ensuite dans ton assiette . Il y a aussi quelques magasins qui vendent du poisson séché, Mmmh !

Il y a peu de vie dans les lieux, car c’est le milieu de la matinée et les gens viennent déjeuner seulement à compter de 11h. Notre ventre est également plein du petit déjeuner, alors on sort rapidement du village, direction une première plage : Mo Tat Wan. L’île est une nouvelle fois exclusivement piétonne, donc c’est agréable de randonner sans le bruit incessant des voitures ou des deux roues !

La plage de Mo Tat Wan

La plage se trouve dans une crique avec quelques habitations de bord de plage. Cela donne envie de piquer une tête, mais malheureusement encore une fois, le temps est gris et le ciel menaçant, alors on s’est fait à l’idée de seulement parcourir l’île sans farniente sur la plage. Mais, on décide tout de même d’aller faire un tour sur la plage pour se poser un moment et profiter du calme des environs. En route, on tombe sur un cimetière avec des gargouilles marrantes.

Dans la baie, les villas ont toutes des terrasses au bord de la plage donnant vue sur les immeubles de l’île de Hong-kong. On se met un instant à rêver de vivre ici en Robinson et partir travailler à Hong-kong le matin en bateau. Ce serait sympa, non ?

La baie de Shek Pai Wan

On continue ensuite notre chemin jusqu’à la baie de Shek Pai Wan. Sur le trajet, on traverse un village perdu au milieu de la forêt avec des airs de ville fantôme, il y a notamment une école abandonnée qu’il est possible de visiter. La plage est plus grande et sauvage. À cette heure, elle est déserte à part un pêcheur et son bateau. On en profite une nouvelle fois pour simplement admirer la mer et le paysage. C’est fou comme le son des vagues peut apaiser ! Et puis les rochers qui jalonnent la plage se prêtent bien à une séance photo.

C’est tout excité que l’on part pour notre prochaine destination, car on devrait pouvoir y observer des tortues vertes de mer qui font malheureusement partie des espèces menacées. Nous avons déjà eu le privilège d’en voir de très près lors de notre voyage à Hawaï. Mais c’est le genre de choses dont on ne se lasse jamais .

La plage de Sham Wan

Le chemin traverse une végétation encore plus dense et luxuriante. Par endroit, il y a même des habitations abandonnées sur lesquelles la nature reprend petit à petit ses droits. C’est toujours impressionnant de voir ces arbres aux racines tentaculaires.

île de Lamma à Hong Kong

La plage de Sham Wan est un des rares endroits sur terre où les tortues vertes de mer viennent pondre leurs œufs chaque année et où les petites tortues grandissent avant d’aller en mer. À notre arrivée, la plage est masquée par la végétation et une pancarte indique que l’accès à la plage est fermé à cette période de l’année, car c’est justement la période de ponte ! On cherche un peu pour voir s’il est possible d’avoir un point de vue sur la plage sans déranger les tortues, mais la végétation est tellement dense que c’est impossible. Nous sommes déçus, mais comme la cause est environnementale, on respecte à 100 %. En effet, les œufs des tortues sont protégés, car ils étaient vendus et consommés avant. Sachant qu’il faut des décennies avant qu’une tortue soit mature pour pondre, leur consommation mettait l’espèce en péril d’extinction.

Par contre, on est un peu choqué de voir tout un tas de bateaux amarrés dans la baie. Les tortues sont des animaux très craintifs quand il s’agit de venir pondre sur une plage et le moindre bruit/lumière peut les effrayer. À quoi bon protéger les œufs si on les dérange pour venir pondre…

Les hauteurs de Lamma – Le pavillon

Comme il n’existe pas de sentier pour contourner la plage, on rebrousse chemin et on grimpe sur les sommets de l’île pour prendre un peu de hauteur avant de rentrer au village. De là-haut, un pavillon surplombe le tout, malgré le temps maussade, la vue vaut le détour et c’est parfait pour une série de photos comme on les aime .

La plage de Lo So Shing

De retour au village, on décide de faire un dernier détour par la plage de Lo So Shing. En chemin, il est possible de voir une des fameuses « Kamikazes caves », ces caves creusées et utilisées pendant l’occupation japonaise au cours de la Seconde Guerre monde sans doute pour préparer une attaque. Un peu plus loin, on passe devant la dernière école encore ouverte sur l’île.

La plage de Lo So Shing est populaire pour la baignade, mais, comme il faut marcher pour l’atteindre c’est un endroit qui reste assez calme et paisible. L’endroit dispose même de douches et de vestiaires. Du coup, le bord de plage est assez bétonné ce qui lui enlève un peu ce côté sauvage. Et puis, pour ternir le tableau, tu as une vue au loin sur la magnifique centrale au charbon !

On n’aura même pas eu le loisir de nous poser sur le sable un moment, car la pluie qui ne nous aura quasiment pas quittés du séjour refait son apparition et l’heure du départ du ferry est proche pour nous ramener à Hong Kong.

Notre avis

Nous avons trouvé les lieux agréables pour une escapade à la journée loin de l’agitation de Hong-kong. Après, on est plus tombé sous le charme de la Venise de Hong-kong, le village de pêcheurs de Tai O sur l’île de Lantau ou de l’atmosphère de l’île de Cheung Chau. Si contrairement à nous, le temps te le permet, les plages sont toutefois propices à la baignade et à la bronzette. Tu ne pensais sans doute pas pouvoir aller à la plage à Hong-kong hein ??!!

île de Lamma à Hong Kong

Et toi, quelle île du territoire de Hong Kong te fait le plus envie ? Partage-nous ton avis.

Expérience :   
L’île de Lamma – Des plages dans la baie de Hong-kong
5 avec 1 vote

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !
2017-09-12T13:25:52+00:00 14 juin 2016|Hong-kong|2 Commentaires

2 Commentaires

  1. limousin 31 juillet 2016 à 10 h 37 min - Répondre

    avec tes commentaires tu pourrais écrire un livre de voyage

    • Pierrick & Sandrine 5 août 2016 à 3 h 31 min - Répondre

      Coucou, c’est marrant ton commentaire car on envisage de plus en plus d’écrire un livre 🙂 !

Laisser un commentaire