Cheung Chau – L’île aux pirates

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Temple Pak Tai sur l'île de Cheung Chau à Hong Kong

Quand Pierrick a découvert qu’il y avait une ancienne île de pirates dans la baie de Hong-kong, il a tout de suite voulu y faire un tour ! On a donc attendu une belle journée pour prendre la mer, direction l’île de Cheung Chau. Cette île a l’avantage d’être 100% piétonne, on ne devrait donc pas être embêté par la circulation !

Une fois l‘encre jetée, on longe le port. Ici, cela ressemble plus à un port de vacances plutôt qu’à un village traditionnel de pêcheurs ou de pirates. Les boutiques et restaurants foisonnent. La rue est animée par les allers-retours et le bruit des sonnettes de vélos et des kaidos (sortes de vélo à 3 roues).

Temple Pak Tai

On commence par se diriger vers le temple Pak Tai. La façade est magnifique, ornée de dragons et de personnages en miniatures colorés. On pourrait passer des heures a observer toutes les scènes sculptées, gravées ou peintes  !

L’intérieur est constitué d’une petite pièce centrale ouverte sur l’extérieur par un porche de chaque côté dans lesquels il y a deux petites cours pour venir prier. À l’arrière du temple, il y a également un patio. On saute sur l’occasion pour s’assoir un moment et profiter de l’ambiance des lieux avec le chant des oiseaux. Il est vrai qu’en restant dans le centre ville de Hong Kong on perd vite le contact avec la nature !

Les ruelles de Cheung Chau et ses plages sauvages

Après cet intermède relaxant, on prend au hasard des petites ruelles en direction du nord de l’île de Cheung Chau. Le calme des lieux est vraiment appréciable, on commencerait presque à se voir vivre à Hong Kong qui offre deux visages radicalement différents. Le cimetière de l’île offre une vue plongeante sur la baie de Hong Kong. Il y aurait pire comme dernière demeure !

Ces petites ruelles finissent par nous mener à un point de vue surplombant de jolies baies entourées de verdure. On ne peut pas résister à s’approcher des lieux. D’autant que l’endroit est totalement désert alors c’est parfait pour lézarder sur les rochers pendant que Pierrick prend des photos . Par contre, quel dommage que la plage soit une vraie poubelle… Les habitants ne semblent pas prendre à coeur le fait de nettoyer leur plage…

La cave du pirate Cheung Po Tsai et le gardien du trésor…

On revient ensuite vers le village afin de louer des vélos pour quelques heures et explorer l’autre côté de l’île. Après avoir longé le port les cheveux au vent, on arrive près d’une cave, le repaire de l’ancien pirate Cheung Po Tsai. Malheureusement, pour y accéder, il y a une montée faite d’escaliers, alors ce n’est pas très pratique avec un vélo à la main ☺. Au final, la cave ressemble juste à un trou entre des rochers, alors on n’explore pas plus les lieux, bien que le trésor de Cheung Po Tsai soit caché dans les parages ☺. On décide de laisser les vélos de côté pour descendre sur la côte à pied. Au début, il faut passer dessous d’énormes rochers avant d’atteindre une plate-forme aménagée. À partir de là, le chemin est dégradé sans doute par une précédente tempête. On arrive quand même à atteindre une petite baie depuis laquelle on aperçoit le reste du sentier de l’autre côté. Mais pour l’atteindre, il faudrait escalader des rochers et surtout passer par un banc de sable gardé par un autre chien errant qui semble encore plus agressif. Un touriste chinois se risque d’ailleurs sur les lieux. Il a tout juste le temps de poser un pied sur le sable que le chien lui part après. On décide donc de ne pas tenter le gardien du trésor de Cheung Po Tsai et de rebrousser chemin jusqu’au vélo.

île de Cheung Chau à Hong Kong

Sur le chemin du retour, on fait un petit détour pour aller voir le temple de Sai Wan Tin Hau. Là aussi il y a des escaliers sur tout le chemin, mais on persiste et on finit par arriver à bon port. À la fin de la journée, on aura les bras en fer forgé ! Le temple en lui-même n’a rien d’exceptionnel. Il s’agit juste d’un lieu de prière utilisé par les locaux.

Le sud-ouest de l’île

On prend ensuite la direction du sud-ouest de l’île de Cheung Chau. Pour cela, on doit d’abord franchir une côte bien raide, qui nous oblige à poser le pied à terre. Puis, on pédale jusqu’à arriver à un cimetière où des chiens errants montrent leurs crocs. Décidément, les gardiens du pirate Cheung Po Tsai ne veulent pas nous laisser explorer ce côté de l’île ! On décide donc en attendant que ceux-ci libèrent le passage de descendre la colline jusqu’au bord de mer. Le hasard fait bien les choses car l’endroit est plutôt agréable.

Il faut maintenant faire le chemin en sens inverse, c’est-à-dire remonter la côte. C’est tout de suite beaucoup moins drôle ! Pierrick remonte plus rapidement que moi et je finis par perdre sa trace… On se cherche un moment, mais sans succès. Normal, on est parti dans des directions diamétralement opposées. On décide donc de poursuivre notre découverte de l’île chacun de notre côté. Pendant que je redescend au village, Pierrick explore la côte sud-est de l’île.

Cette dernière partie de l’île est agréable à découvrir, car tu es au milieu de la jungle. Mais le vélo est plus gênant qu’autre chose. Le terrain a de forts dénivelés et des portions importantes sont pavées avec des escaliers tous les 100 mètres. Au retour dans le village, j’arrive sur la plage locale. Malheureusement l’heure de fin de la location étant proche, je n’ai pas le temps de piquer une tête, mais tout juste le temps de me diriger vers la boutique de location pour y retrouver Sandrine.

île de Cheung Chau à Hong Kong

Avant de partir… une petite dégustation de bun !

Mais avant de reprendre la mer, impossible de repartir sans goûter aux fameux buns « Ping on bao » ! Ce bun de la paix et de la prospérité fait d’ailleurs l’objet d’un festival chaque année sur l’île. On fait donc un saut au magasin « Kwok Kam Kee Cake » pour acheter deux « Buns ». Cette sorte de brioche (ou pain au lait) est de couleur blanche avec un signe chinois inscrit en rouge  sur le dessus. Et c’est plutôt bon , c’est fourré avec une sorte de crème de marrons et des morceaux de châtaignes !

Notre avis

On a vraiment aimé explorer l’île de Cheung Chau pour ses plages sauvages, ses ruelles et le magnifique temple de Pak Tai. Cela permet de retrouver un peu de calme, loin de l’effervescence permanente du centre-ville de Hong Kong. Même si c’est agréable de découvrir l’île à vélo, tous les endroits ne s’y prêtent pas notamment la partie nord où  il y a pas mal d’escaliers.

Si tu recherches un peu plus d’authenticité, regarde notre article sur le village de pêcheurs de Tai O.

Expérience :   
Donne ton avis sur cet article !
Cheung Chau – L’île aux pirates
5 avec 1 vote

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant à tes amis sur tes réseaux sociaux !
2017-09-12T13:18:36+00:00 10 juin 2016|

4 Commentaires

  1. M claire 22 juillet 2016 à 11 h 45 min - Répondre

    Je goûterai bien

    • Pierrick & Sandrine 5 août 2016 à 3 h 35 min - Répondre

      Hihi, malheureusement on ne pourra pas en ramener 😉 Il faudrait chercher la recette sur Internet.

  2. limousin 23 juillet 2016 à 10 h 53 min - Répondre

    j’aime bien les descriptions commentaires et ou sont les photos des chiens errants?

    • Pierrick & Sandrine 5 août 2016 à 3 h 37 min - Répondre

      À ce moment-là, il faut dire qu’on a plus pensé à déguerpir qu’à prendre des photos 🙂 C’est après coup, en rédigeant l’article que l’on s’est rendu compte que l’on n’avait aucune photo pour illustrer la scène.

Laisser un commentaire

Ton avis nous intéresse !

Merci de prendre quelques instants pour nous laisser un commentaire.

 

Voici les liens pour nous suivre sur les réseaux sociaux :