Quoi faire au parc national Cape Le Grand en Western Australia ?

Si tu prévois un voyage près d’Esperance au sud du Western Australia, ne rate pas le parc national de Cape Le Grand et son célèbre kangourou allongé sur la plage de Lucky Bay . Même si lors de notre visite, les kangourous n’étaient pas d’humeur à faire bronzette, le parc ne manque pas d’atout. Avec ses belles plages de sable blanc, son arche géante au sommet du Frenchman Peak et ses sentiers de randonnée, il y a de quoi s’occuper plusieurs jours. On t’a donc concocté un résumé pour savoir quoi faire au parc national Cape Le Grand.

Lucky Bay

La longue plage de sable blanc de Lucky bay est la plus connue du parc. Elle est réputée pour voir des kangourous se prélasser au soleil sur le sable. Mais, même si les kangourous habitent dans le coin, en voir sur la plage, est une toute autre affaire ! Il faut sans doute avoir un peu de chance et être très matinale. À la place, on a eu le droit à toute sorte d’oiseaux. Les kangourous s’étant retranchés sur les parkings au milieu des voitures.

En tout cas, on prend un plaisir fou à déambuler sur cette plage au décor paradisiaque. Et puis, les couchers de soleil ne sont pas en reste. C’est déjà pas mal, non ?

Rossiter Bay

La plage de Rossiter bay se trouve à l’extrémité Est du parc. Mais en raison de sa localisation, la plage est jonchée de débris naturels. Ce n’est donc pas la plus jolie plage du parc. L’intérêt de l’endroit se trouve plutôt dans l’observation des oiseaux qui peuplent les environs. C’est aussi ici que se termine le sentier de Coastal track dont on parle un peu plus tard dans l’article.

Thistle Cove

Thistle Cove offre deux visages radicalement différents selon l’endroit de la baie qu’on explore. D’un côté, d’énormes rochers plongent dans l’eau comme si la terre s’engouffrait brutalement dans l’océan. De l’autre, se trouve une jolie baie de sable blanc qui invite clairement à la baignade. Mais la température de l’eau à cette période de l’année, à vite fait de nous ramener à la réalité. Certaines personnes se sont bien laissées tenter par une séance de snorkeling, mais la force du courant et celle des vagues ne semblaient pas réunir les meilleures conditions…

Du coup, ce qui a attiré notre attention dans cet endroit du parc, c’est tout autre chose. Ce sont d’énormes rochers dressés vers le ciel tels des statues et qui génèrent un sifflement avec le vent. C’est plutôt intrigant à observer et à entendre !

Hellfire Bay

Hellfire bay se traduirait par la baie « des feux de l’enfer ». Dans la réalité, il n’y a pas de flammes mais une immense baie de sable blanc qui ferait plutôt penser au paradis. À moins que son nom provienne de la force des courants qui sévit aussi dans la baie ? En tout cas, il existe de moins en moins d’endroit au monde où il est encore possible d’observer de telles plages totalement sauvages et préserver des ravages de l’activité humaine!

Cape Le Grand Beach

Cette dernière baie à l’ouest du parc est immense. Quand on dit immense, c’est qu’on n’en voit même pas le bout à l’oeil nu. Pour te donner une idée, certains australiens viennent ici en 4×4 en longeant la plage depuis la ville d’Espérance qui est à plus de 35 km d’ici ! La plage a le double avantage de se trouver à côté du camping et d’être orientée à l’Ouest. Pourquoi est-ce si important ? Tout simplement car c’est l’idéal pour observer les magnifiques couchers de soleil australiens.

Si tu suis nos aventures, tu dois commencer à le savoir, on adore explorer les lieux en randonnant. Alors voici notre avis sur les randonnées du parc :

Frenchman Peak

Durée : 1,5h / Distance : 3 km aller-retour / Difficulté : Intermédiaire

Frenchman peak est un des affleurements rocheux du parc. Culminant à 262 mètres d’altitude, c’est une des rares occasions de prendre de la hauteur dans un pays aussi plat que l’Australie. À son sommet, il y a une énorme arche s’apparentant presque à une grotte.

Tout en haut, la vue à 360o permet de voir la topographie de l’ensemble du parc national de Cape Le Grand. Le paysage alterne entre baies de sable, effleurements rocheux, plaine parsemée de marécages et de trous d’eau naturels justement utilisés pour alimenter les commodités du parc. Ce panorama rend concret l’immensité d’un pays comme l’Australie. À perte de vue, on ne voit que la nature, rien que la nature. Seules les quelques routes qui sillonnent le parc et les deux campings nous rappellent que nous sommes dans un territoire peuplé par l’homme.

Coastal track

La randonnée de Coastal track permet de longer quasiment toute la côte du parc sur 15 km. Il est donc difficile de prévoir l’aller-retour dans la journée surtout qu’il y a un peu de dénivelé et pas mal de marche dans le sable ce qui ralentit la progression. Pour ce faire, il faudrait donc prévoir de découper le trek sur deux jours avec une nuit en camping à l’une des deux extrémités du parcours. Pour notre part, on a préféré parcourir certaines sections :

De Hellfire Bay à Thistle Cove

Durée : 3-4h / Distance : 1,8 km aller-retour / Difficulté : Facile

Depuis Hellfire Bay, on rejoint rapidement la petite baie cachée de Little Hellfire. Autant dire qu’on n’est pas dérangé par la foule sur cette petite plage! Sur le parcours, c’est également l’occasion d’observer la végétation locale.

Après, le sentier laisse place à une petite grimpette sur un effleurement rocheux où il n’est pas toujours évident de repérer l’itinéraire. Puis, on redescend de l’autre coté pour traverser une minuscule plage sur laquelle il faut jouer à saute-mouton sur des rochers pour éviter la baignade forcée. Cette partie de la côte est isolée et donc très paisible, mais ce n’est pas la plus jolie. On marche sur des montagnes russes avec une succession d’effleurements rocheux jusqu’au dernier qui surplombe la plage de Thistle Cove depuis l’ouest. Du coup, pour avoir le point de vue, on conseillerait plutôt de marcher directement depuis Thistle Cove. Cette section n’a donc d’intérêt que si comme nous tu recherches l’isolement dans un nature vierge et sauvage.

De Lucky Bay à Mississipi Hill

Durée : 2h-3h / Distance : 7,5 km aller-retour / Difficulté : Intermédiaire

Dans cette section, on longe toute la plage de Lucky Bay pour atteindre une plateforme d’observation. On est surpris de voir que des personnes viennent jusqu’ici en 4X4 et que cela soit autorisé. On est dans un parc national, la protection de l’environnement devrait donc être une priorité absolue… Les rochers qui jalonnent l’endroit font de cet endroit un terrain de jeu idéal pour la photographie.

On poursuit le sentier jusqu’au sommet de Mississipi Hill pour s’offrir un panorama de la côte. Le lieu revêt un côté mystique en cette fin de journée avec le vent et les nuages qui s’approchent annonçant la pluie. Cette section de la randonnée est donc vraiment sympa à faire.

Notre avis

Le parc national de Cape Le Grand est un endroit agréable à découvrir et pour se détendre. Il se prête bien entendu à la baignade si tu le visites à la bonne saison (décembre – mars). Sinon il y a toujours les sentiers de randonnée qui permettent d’explorer le parc en laissant sa voiture au parking. C’est d’ailleurs le meilleur moyen pour observer la faune et la flore locale, notamment les kangourous et les oiseaux. Les couchers de soleil depuis la plage de Cape Le Grand, la randonnée de la plage de Lucky bay et de Frenchman Peak sont nos coups de coeur du parc. On garde également un très bon souvenir des deux campings en bord de plage pour les rencontres que nous y avons fait : voyageurs et Australiens confondus. Le mieux est donc de passer 2 ou 3 jours dans le parc pour prendre le temps de vraiment s’immerger dans les lieux.

Retrouve plus d’informations sur ce qu’il y a à faire aux alentours dans nos articles sur Cape Arid et Esperance.

Expérience :   
Quoi faire au parc national Cape Le Grand en Western Australia ?
5 avec 1 vote

Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !
2017-11-13T15:36:35+00:0013 novembre 2017|Australie, Western Australia|0 Commentaire

Laisser un commentaire