Muraille de Chine à Mutianyu

Avant notre séjour à Pékin, on n’était pas surs de pouvoir voir la Grande Muraille de Chine. 3 jours sur place c’était court et puis il était hors de question de passer par un tour organisé qui nous aurait gâché le moment. Mais tout cela, c’était avant de connaître l’existence de la parade militaire (cf. notre article Pékin au rythme d’une parade militaire) qui a limité nos activités possibles dans Pékin. Avec une journée de disponible, on pouvait se lancer dans l’organisation de cette visite qui constituait un rêve depuis longtemps ! Voici le récit de notre visite de la Grand muraille de Chine à Mutianyu qui restera sans doute dans nos mémoires.

Où observer la Grande Muraille de Chine ?

La première chose à définir est le lieu où observer ce chef d’œuvre. Depuis Pékin, 3 lieux principaux sont accessibles: Badaling, Mutianyu et Simatai. Nous avons rapidement abandonné le premier, car étant le plus proche de Pékin c’est l’endroit qui accueille le plus de touristes et cette section de la Muraille n’est pas des plus intéressante. Il faut dire qu’on n’avait pas envie de voir la Muraille de Chine comme ça :

Foule sur la Muraille de Chine

Avoue que cela fait beaucoup moins rêver quand même!

Pour les deux lieux restants, le choix a été plus difficile. Au départ, Simatai avait notre préférence, car moins touristique et plus « sauvage ». Mais l’organisation de la visite en une journée avec les transports laisserait très peu de temps sur place. Ce serait quand même dommage de ne pas pouvoir profiter pleinement d’un tel endroit ! On décide donc de se rabattre sur la section de la Muraille à Mutianyu.

Comment se rendre à la Muraille de Chine à Mutianyu par ses propres moyens ?

Trouver l’information pour se rendre à Mutianyu n’a pas été une mince affaire. Car d’une part il ne faut pas s’imaginer se rendre à un guichet et tout simplement demander comme on le ferait dans la plupart des endroits (car personne ne parle anglais). D’autre part, l’accès au moteur de recherche « Google » est impossible en Chine (et je n’avais pas prévu de VPN). On a quand même réussi à utiliser Bing. Mais la difficulté ne s’arrêtait pas là, car après encore faut-il mettre la main sur une information à jour. Sur la plupart des blogs, les voyageurs parlaient du bus 867 qui se rendait directement à Mutianyu depuis la gare d’autocars derrière Dongzhimen. Mais en parallèle on trouvait quelques messages qui disaient que ce bus ne fonctionnait plus depuis quelques mois. Difficile de s’y retrouver dans tout ça !!!

Au final, on décide de miser sur une information plus récente qui fait mention du bus 916 Express pour la ville d’Huairou et une fois là-bas prendre un taxi pour la Grande Muraille de Chine. Pour maximiser nos chances d’avoir peu de monde sur la Muraille, on décide de prendre le premier bus de 7 heures du matin ce qui veut dire réveil à 5 heures, youpi ! C’est pour la bonne cause.

Résumé du trajet pour se rendre à Mutianyu depuis Pékin : Il faut tout d’abord se rendre à la gare routière de Dongzhimen (station du métro du même nom). Puis une fois dans le bâtiment, se mettre tout simplement dans la file pour le bus 916 Express :

Le bus coûte 12 yuans / par personne et il faut se rendre jusqu’au terminus dans la ville de Huairou. Une fois là-bas, tu ne devrais pas avoir de mal à trouver un taxi pour finir le chemin te séparant de la Grande Muraille (dans notre cas, il nous en a coûté pour 15 yuans par personne).

Le chemin pour la Muraille de Chine… une vraie aventure !

Le matin, c’est tout excité qu’on se réveille malgré le décalage horaire encore tout frais ! Après un trajet en métro jusqu’à la station Dongzhimen, on localise très facilement le bus 916 Express dans la gare routière. Nous voici donc en route pour découvrir une des 7 merveilles du monde !

Le petit challenge du trajet, c’est que l’on n’avait pas vraiment mémorisé le nom de l’arrêt, mais uniquement le faite de ne pas descendre aux premiers arrêts dans la ville de Huairou. Au bout d’un moment, on voit un arrêt avec pas mal de touristes. On décide donc de descendre à cet endroit (au final on aurait pu aller au terminus).

Le bus allait repartir quand on a vu redescendre au dernier moment une personne qui s’est approchée de nous en nous tendant quelque chose à la main. Je ne mets pas longtemps à reconnaître le fameux objet en question : il s’agissait de ma carte de crédit ! Dans la précipitation, je l’avais effectivement laissé tombé de la poche de mon pantalon. Quelle chance d’être tombé sur quelqu’un d’honnête !

Maintenant, il va falloir trouver un taxi dans la ville de Huairou et surtout négocier le prix avec notre niveau de langue en Chinois inexistant. C’est le genre de défis qui rendent la chose encore plus mémorable.

À la descente du bus, il est facile de trouver un chauffeur de taxi ou plutôt il est facile pour eux de te trouver . La négociation commence à 80 yuans pour deux personnes… Glups, cela fait cher pépère, on vient de payer 24 yuans pour venir de Pékin ! Mais il semble impossible de lui faire entendre raison. Il reste bloqué à 60 yuans, nous lâchons donc l’affaire, car en plus j’aperçois un autre groupe de touristes qui négocient de leur côté. Le nombre faisant la force, on décide de se joindre à eux pour négocier le prix. La négociation se passe par l’intermédiaire de la calculette de mon téléphone : la meilleure invention du siècle pour les voyageurs ☺. Après une proposition à 20 yuans, je réussis à convaincre le chauffeur pour 15 yuans par personne. Plus rien ne devrait nous empêcher de voir la Grande Muraille désormais !

20-30 minutes plus tard, nous voilà arrivés. On voit déjà au loin sur la montagne cette petite merveille. On se dépêche d’acheter nos billets d’entrée pour aller enfin fouler la Grande Muraille de Chine !

Conseil

Astuce : par défaut, le ticket vendu est de 60 yuans. Il comprend l’entrée à la Grande Muraille de Chine et l’autobus aller-retour pour te rapprocher un peu de la Muraille. Sans l’autobus, le ticket est de seulement 45 yuans, donc n’hésite pas à demander juste l’entrée, c’est toujours cela d’économisé.

La 7ème merveille du monde

Après avoir atteint l’endroit où le bus s’arrête également, les choses sérieuses commencent par une montée dans la forêt le tout orchestré par le chant des cigales. La montée est éprouvante, mais l’excitation facilite grandement les choses ! Après une dizaine de minutes, on foule enfin des pieds ce grand monument ! C’est un moment indescriptible et inoubliable. Il est difficile d’imaginer que nous sommes physiquement sur la Muraille et pourtant c’est bel et bien le cas ! En plus, on est chanceux, il y a très peu de monde aujourd’hui et la météo est parfaite.

On décide de se promener dessus en explorant d’abord le côté droit. On peut y explorer des tours de guet et parfois même monter à l’étage pour y admirer la vue. On profite du moment pour prendre la Muraille sous tous les angles avec nous de temps en temps :

Et puis bien sûr quand on croise les touristes Chinois qui nous demandent après une petite hésitation de prendre une photo avec eux, on s’exécute amusé.

Les alentours de la Muraille sont également magnifiques avec les montagnes escarpées tapissées de vert. On est totalement subjugué par les lieux.

Muraille de Chine à Mutianyu

La section gauche est plus escarpée avec de longs escaliers quasiment à la verticale. Mais la difficulté est couronnée par l’accès à une section moins restaurée plus authentique de la Muraille et aussi une vue magnifique sur toute la section de la Grande Muraille de Chine de Mutianyu. Autre avantage ; cette partie est désertée par la plupart des touristes qui restent sur les sections plus plates  .

Au final, on aura bien crapahuté sur la Muraille pendant 5-6h. Il est 16h, il faut déjà penser au retour à Pékin. On refait donc le chemin à l’envers avec négociation du taxi, bus et le métro. Une dernière petite surprise nous attend en arrivant à Pékin. Lis notre article sur la parade militaire pour le découvrir ! En tout cas, nous avons passé une journée inoubliable sur la Grande Muraille de Chine ! À n’en pas douter un MUST de notre voyage qui ne fait que commencer !

Et toi, rêves-tu de découvrir la Grande Muraille de Chine ?

Muraille de Chine à Mutianyu