Notre avis sur Pékin

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Après ces 3 journées passées en Chine, voici venu le temps de nos impressions générales. Il est difficile de se faire une impression sur un pays aussi grand et complexe en seulement 3 jours, mais cela nous a donné un premier aperçu (bien que Pékin ne soit sans doute pas à l’image du reste de la Chine). On tenait donc à te partager notre avis sur Pékin.

Les chinois et leurs comportements

Pierre Sandrine et Hôte à PékinEn France, on a souvent l‘image que les Chinois sont des personnes froides, distantes et peu souriantes. Or notre ressenti sur place a été quelque peu différent. La plupart des personnes qu’on a croisées se sont montrées serviables et souriantes. On en a fait l’expérience à plusieurs reprises : un papy nous a spontanément accompagné jusqu’à notre hôtel ; une dame est descendue du bus dans lequel nous avions oublié notre carte de crédit et l’employée de l’hôtel nous a aidés à trouver des informations sur internet. L’image qu’on avait est peut-être liée à l’image que les médias occidentaux diffusent habituellement du pauvre chinois opprimé par le régime communiste.

On entend aussi souvent dire que les Chinois rotent, crachent ou reniflent en public. On l’a constaté sur place, mais pour être honnête à Pékin cela n’a pas été aussi fréquent qu’on le dit, peut-être que l’éducation pour les Jeux olympiques a eu un impact sur ces habitudes. Et puis, il faut bien le dire cela reste une différence culturelle qu’on juge négative de notre point de vue occidental. Les Chinois n’en pensent peut-être pas moins de nous quand on se mouche !

Le métro

Pour se déplacer dans Pékin, le plus simple est bien entendu d’utiliser le métro qui dessert tous les points d’intérêts de la ville ! Le réseau comporte plus de 15 lignes, alors autant dire qu’il est facile de se rendre où on le désire.

Pour comprendre la tarification, c’est un peu plus compliqué. Il n’y a pas d’abonnement à la semaine ou au mois, mais seulement un ticket par trajet. Concrètement, cela se traduit par le prix du ticket qui fluctue en fonction de la distance et de la ligne empruntée. C’est pourquoi il faut valider le ticket non seulement à l’entrée, mais aussi à la sortie du métro.

Attention frais bancaires

Il ne sert à rien d’acheter les tickets à l’avance au distributeur ou au guichet en pensant gagner du temps pour les jours suivants, car ils sont valables uniquement le jour de l’achat.

On a également été surpris par la modernité et la propreté du métro de Pékin. De plus, il est facile de s’y repérer, car tous les noms des stations sont écrits en caractères pinyins (tirés de l’alphabet romain). Ce qui nous a aussi amusés, c’est les contrôles de sécurité à chaque entrée du métro à la façon aéroport.Métro Pékin Après honnêtement, cela ne semble pas aussi sérieux : eau contrôlée 1 fois sur 5, contrôleur qui dort sur son clavier, etc. On a plus l’impression que ces contrôles sont là pour la beauté du geste .

Le deuxième choc fut de constater que les Chinois sont tous des geeks rivés à leur téléphone portable dernier cri. Du coup, malgré le monde dans le métro, c’est assez calme ! Mais vu le prix des tickets et les accessoires derniers cris des personnes présentes dans le métro, on a quand même l’impression qu’il reste accessible qu’à la classe moyenne ou élevée des Pékinois (surtout quand on compare au prix des bus). Il y a du monde, mais pas autant que ce qu’on a pu voir sur certains sites internet ; le changement de tarification y est peut-être pour quelque chose (le ticket était de 2 yuans avant quelque soit le trajet, alors que l’on a payé entre 4 et 8 yuans pour un trajet).

L’apparente modernité

On trouve des quartiers tout neufs sortis d’un papier cadeau avec des immeubles poussant comme des champignons et à côté des quartiers traditionnels où les conditions de vie et la propreté sont relatives. Je m’explique, il n’est pas rare qu’il n’y ait pas de toilettes privées, mais qu’elles soient communes à un bloc de maisons, voir que certains coins de rue font office de toilettes. Après, il faut être honnête, on sent bien qu’une partie de la population vit dans une grande pauvreté, mais on voit que le niveau de vie moyen des Chinois s’améliore. On regrette juste cette impression de table rase du passé en raison de la destruction des quartiers traditionnels au profit de bâtiments sans saveur asiatique et à l’architecture des plus classiques ! On ne peut qu’espérer que la Chine comprenne la valeur historique et touristique de ces quartiers traditionnels avant de les avoir tous détruits.

L’anglais, l’angl… quoi ?

Plan de la ville à Pékin en ChinoisMême dans une ville comme Pékin on ressent la barrière de la langue, par exemple les personnes qui tiennent les guichets pour vendre les tickets de métro ne parlent pas un mot d’anglais. Même dans les lieux touristiques comme la Muraille de Chine, il est rare de trouver des personnes qui parlent l’anglais. Donc, prévois tes pictogrammes ou le langage des signes ! On doit vite s’habituer à déchiffrer les signes chinois ou utiliser les gestes. Notre smartphone (ou « téléphone intelligent » pour nos amis québécois ) nous a été bien utile avec sa calculette, ses images et ses plans. C’est aussi tout ce qui fait le charme et le challenge de ce type de destination.

Les backpackers rockstars !

Les Chinois semblent peu habitués à voir des touristes, car on était souvent dévisagé, notamment lorsque l’on avait notre backpack sur le dos ! Il faut dire que le nombre de backpackers se comptait sur les doigts d’une main et que l’on ne logeait pas dans le hutong le plus touristique. Attention, le regard n’était pas négatif, mais plutôt curieux. Au départ, on avait l’impression d’être des rockstars, car en plus de nous regarder, ils voulaient immortaliser le moment où ils ont rencontré un Occidental en nous prenant en photo avec eux !

Les Chinois adooorent la photo!

On sait que cela fait un peu préjugé, mais c’est une réalité qu’on a constatée sur place. Au début on a l’impression qu’ils prennent en photo tout et n’importe quoi, puis avec le temps on comprend que leur objectif est d’immortaliser leur présence dans chaque endroit qu’ils ont visité. Ce qui débouche sur leur deuxième passion : le selfie, même dans des lieux quelconques (ex. le métro). C’est marrant d’ailleurs de voir que cette tendance s’est généralisée et est devenue une tendance internationale ! On croise énormément de personnes avec des perches pour pouvoir faire des selfies avec leur smartphone.

La sécurité

Nous n’avons pas ressenti d’insécurité particulière en Chine malgré le statut de touriste difficile à nous enlever en raison des différences morphologiques. On se promenait avec l’appareil photo à la main pour mieux s’assimiler aux Chinois.

On a aimé

On a trouvé difficile

  • La parade militaire et l’absence d’informations claires sur la fermeture des lieux publics
  • La difficulté de fonctionnement du bus, tout est fait pour guider le touriste vers des tours officiels


 Notre meilleur souvenir : Se promener sur la Muraille de Chine.

 Le moment où tu te dis, mais, qu‘est ce que je fais là ? Lorsqu’on a dû chercher un autre hôtel sans internet, mais seulement avec un plan plus qu’approximatif, le tout avec notre sac sur le dos !

Bilan : On a apprécié ce dépaysement et cet aperçu a attisé notre curiosité. On n’a qu’une envie, c’est d’aller découvrir les autres provinces de l’empire du Milieu !

Et toi, cela t’a t-il donné envie de venir découvrir la Chine ?

Parc dans Pékin

Notre avis sur Pékin
5 avec 1 vote

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !
2017-08-31T13:46:06+00:00 23 novembre 2015|Chine, Rencontrer|0 Commentaire

Laisser un commentaire