Visa transit 72h ChineAvant de nous rendre dans le premier pays de notre tour du monde (la Mongolie), nous avons profité de la possibilité d’une escale en Chine grâce au visa transit 72h pour visiter la ville de Pékin.

Voici quelques explications concernant l’obtention de ce type de visa :

Qu’est-ce que le visa transit 72h ?

Afin de faciliter les courts séjours touristiques de visiteurs internationaux en Chine, certaines villes chinoises ont adopté une politique de transit sans visa permettant, ainsi, aux passagers munis d’un passeport des 45 pays ci-dessous de séjourner, sans visa, jusqu’à 72 heures maximum dans la province correspondante.

Liste des pays concernés : Argentine, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Brunei, Bulgarie, Canada, Chili, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Japon, Lettonie, Lituanie, Luxembourg , Malte, Mexique, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Pologne, Portugal, Qatar, Roumanie, Russie, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Corée du Sud, Espagne, Suède, Suisse, Émirats Arabes Unis, Ukraine, Royaume-Uni, États-Unis.

Liste des villes chinoises ayant mises en place ce type de visa (dans les aéroports) : Beijing, Shanghai, Guangzhou, Chengdu, Chongqing, Harbin, Shenyang, Dalian, Xian, Guilin, Kunming, Wuhan, Xiamen, Tianjin et Hangzhou.

Quelles sont les conditions d’obtention d’un visa transit 72h ?

MISE À JOUR DU 06 MAI 2017 : Pour des séjours à Shanghai et dans les provinces du Jiangsu, le durée du transit passe de 72 à 144 h maximum (6 jours). Plus précisément, il faut arriver et partir de l’un des aéroports de Shanghai, de l’aéroport de Nankin (Jiangsu), de l’aéroport de Hangzhou (Zhejiang), de l’un des ports maritimes de Shanghai ou de l’une des gares de Shanghai.

1. Le passager aérien doit transiter par les aéroports internationaux des villes concernées par ce type de visa à destination finale d’un pays autre que la Chine (ex. : Mongolie, Vietnam, Japon, France, Australie, etc.).

2. La destination et le lieu de départ ne peuvent être identiques. Les passagers qui voyagent sur des vols aller-retour (par exemple, Paris – Pékin – Paris) ne sont donc pas éligibles.

3. Il n’est pas nécessaire que tous les billets aient été pris avec la même compagnie. Il faut juste disposer d’un itinéraire réservé. Par exemple, il est possible d’avoir un aller-retour pays d’origine – Chine. Mais, il faut en plus avoir réservé un autre billet vers une destination finale autre que la Chine dans la période comprise entre le vol d’arrivée en Chine et le vol de départ de Chine. 

4. Le séjour avec visa transit 72h s’applique, exclusivement, aux transits par voie aérienne. Les passagers par train ou d’autres moyens de transport doivent toujours demander, préalablement, le visa adéquat.

Restrictions du visa transit 72h : au cours de ces 72 heures, il n’est pas autorisé de quitter la ville ou la province correspondante.

Avantage : l’autorisation de séjour de 72 heures est gratuite ☺ !

La procédure d’obtention du visa transit 72h

1. Lors de la réservation du billet d’avion, vérifie de ne pas dépasser 72 heures de transit entre la date/heure d’arrivée et la date/heure de départ du prochain vol.

2. À l’enregistrement, signale à ta compagnie aérienne que tu souhaites faire une demande de visa de transit 72h, afin que celle-ci vérifie d’une part que tu es bien éligible et d’autre part que tu as bien tous les éléments nécessaires à disposition.

3. Dans l’avion ou à l’arrivée dans l’aéroport, il faut remplir la carte « jaune » d’arrivée et de départ. Les informations demandées sont notamment nom, prénom, numéro de passeport, date de naissance, sexe, nationalité, numéros de vols d’arrivée et de départ, etc.

Carte arrivée-départ immigration China

Exemple de la fameuse Carte jaune d’immigration en Chine

Note : cette carte est à remplir, quelle que soit ta situation d’immigration.

4. À l’aéroport, au niveau des guichets d’immigration, il faut se rendre au guichet spécifique pour les visas de transit de 72h quand c’est le cas.

Guichet immigration Chine visa transit 72h

Dans notre cas à Pékin, à notre heure d’arrivée le guichet spécifique était fermé, on a donc fait la queue comme tout le monde pour ensuite être redirigé vers un autre guichet qui portait la mention « Business visa » (ne cherche pas le rapport il n’y en a pas ☺ !).

L’agent d’immigration te demande alors les documents nécessaires, à savoir : ton passeport, la carte jaune renseignée, ton billet d’avion confirmé pour ton prochain vol international et le visa de ton pays de destination (si nécessaire). Puis, quelques questions assez standard sur le but de ta visite te sont posées.

Conseil

Il suffit d’avoir un document certifiant que ton prochain billet d’avion est confirmé. La carte d’embarquement (souvent impossible à obtenir avant 36h précédent le décollage) n’est pas obligatoire même si elle peut être utilisée dans ce contexte. Dans le cas d’un itinéraire aérien (ex. : tour du monde), pense donc bien à vérifier le statut du prochain vol indiqué sur ton itinéraire ou billet électronique.

5. Au final, l’agent d’immigration tamponne ton passeport et conserve la partie « arrivée » de la carte jaune. Tu dois conserver la partie « départ » de la carte jaune qui doit absolument être présentée lors de ton départ de Chine.

6. Dans notre cas, nous avons dû suivre un autre agent. On ne sait pas s’il s’agit de la procédure habituelle ou d’une procédure spéciale en raison de la parade militaire ☺ (voir notre prochain article sur le sujet). On a dû remplir un autre document avec le même type d’informations que celles demandées dans la carte jaune, répondre à quelques questions (but de notre voyage, etc.) et montrer notre réservation d’hôtel. Pour finir, il nous a tiré le portrait avant de nous faire signe que l’on était libre de partir à la découverte de Pékin !!

Tampon visa transit 72h Chine

Et toi, as tu des anecdotes à raconter lors de l’activation de ton visa chinois ?

Comment obtenir un visa transit 72h pour la Chine ?
4.4 avec 7 vote[s]