Les sculptures fantômatiques de l’étendue salée du lac Ballard

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Lake Ballard

En parcourant les brochures touristiques de Western Australia, notre attention a été attirée par la photo d’une sculpture au milieu d’une étendue salée. Après quelques recherches, on apprend qu’il n’y a pas qu’une seule statue mais 51 réparties sur la surface du lac Ballard. Ce lac est isolé au milieu du désert australien dans la partie surnommée Golden outback.

Après notre immersion dans ce Far West australien à travers la ville minière de Kalgoorlie et le village fantôme de Menzies (consulte notre article sur Golden outback : le Far West Australien), on prend donc la direction du lac Ballard. La piste qui y mène est suffisamment en bon état pour être empruntée par un véhicule à deux roues motrices comme notre van. Il est important de demander l’état de la piste au centre d’information de Menzies, car celui-ci peut fortement varier en fonction de la météo. Par temps sec, les 55 km de piste se font sans encombre en environ une heure.

Lac Ballard

Le lac Ballard est un lac salé éphémère. En ce début d’hiver, il est complètement vide et impressionne par son immensité et sa blancheur qui contraste avec le sable rouge du désert australien. Le lac fait 20 km de large sur 50 km de long et le sol est recouvert d’une profonde couche de cristaux de sel. Seuls quelques monticules de terre qui jalonnent l’endroit viennent casser l’étendue du lac.

Le camping rudimentaire mis à disposition sur les rives du lac avec uniquement des toilettes sèches permet de profiter des lieux sur plusieurs jours. Le tout est gratuit alors on n’en demande pas plus ! On se trouve un emplacement tip-top à l’ombre d’un arbre même si la chaleur en ce début d’hiver est supportable (autour de 30°C).

Les sculptures d’Antony Gormley

Ce paysage typiquement australien a inspiré l’artiste Antony Gormley mandaté pour célébrer le 50e festival des Arts internationaux de Perth en 2003. De son esprit a germé le projet « Inside Australia » : installer 51 sculptures en métal sur 10 kmde l’étendue salée du lac Ballard. Ainsi, ce sont 51 personnes qui ont été scannées et métamorphosées en sculpture en modifiant leurs proportions. La plupart sont des habitants du village de Menzies, les autres sont des personnes de passage. Le résultat est assez surréaliste dans un endroit aussi isolé et reculé !

Atmosphère de l’outback

Les statues les plus proches sont inévitablement les plus fréquentées, du coup la croûte de sel a laissé place à un mélange de boue tout autour des sculptures. Mais en s’éloignant, les sculptures sont alors posées sur un parterre blanc immaculé et brillant. On a passé des heures à déambuler sur le lac pour découvrir la spécificité des sculptures sans non plus voir les 51 sculptures. C’est une plongée dans l’atmosphère du désert australien fait de silence et de méditation sur soi-même. Une ambiance lunaire presque surnaturelle règne dans les lieux.

Les quelques monticules de terre permettent de prendre un peu de hauteur sur ce paysage et les environs.

Le coucher de soleil finit de rajouter une touche mystique à l’endroit avec l’ombre grandissante des sculptures. C’est d’ailleurs le moment où les lieux s’animent un peu. On aperçoit plusieurs kangourous bondir au milieu de cette immense étendue de sel.

Une fois la nuit tombée, le spectacle de la voûte étoilée prend le relais. La forme élancée des sculptures fait alors penser à la silhouette d’un extra-terrestre tout droit sortie du film E.T.

Ambiance matinale

La nuit a été douce et paisible au bord du lac. Totalement envoûté par les lieux, on décide de se lever avec le soleil. Les oiseaux ont fait de même, ils chantent déjà à tue-tête. L’atmosphère des lieux est alors tout simplement spirituelle. Il est impossible de retranscrire cette émotion par des mots. Mais, explorer l’endroit en déambulant au milieu des sculptures sous la lumière douce du matin et le soleil qui fait son apparition à l’horizon est un bonheur simple, mais qui procure un profond bien-être.

C’est la tête pleine d’images et les pieds pleins de boue qu’on revient à notre campervan. On décide quand même de se remettre en route, car des orages sont annoncés dans les prochains jours. On ne voudrait pas se retrouver bloqué avec notre van de location et notre réserve en eau limitée. Mais on avoue qu’on serait bien resté plusieurs jours dans le désert rien que pour profiter de la quiétude des lieux !

Notre avis

L’étendue salée du lac Ballard et les sculptures de Gormley sont un véritable coup de cœur. Les sculptures et l’environnement qui les entourent sont une plongée dans l’ambiance du désert australien qu’on appelle communément Outback. Le camping sur les rives du lac est gratuit et fourni le minimum nécessaire. Personnellement, on ne pouvait rien demander de plus ! Ah, l’outback nous avait charmé lors de notre précédent séjour en Australie, mais là on est en train de tomber amoureux !

Expérience :   
Les sculptures fantômatiques de l’étendue salée du lac Ballard
5 avec 1 vote

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Tu as aimé cet article ? Encourage nous en le partageant sur tes réseaux sociaux !
2017-10-26T00:18:08+00:00 27 octobre 2017|Australie, Western Australia|2 Commentaires

2 Commentaires

  1. valeriane 30 octobre 2017 à 13 h 44 min - Répondre

    Arretez de me donner envie de repartir en voyage et de m’acheter un super appareil photo! 😉
    Deja que j’hesite a en acheter un a chaque fois que je repars en vacances…

    • Pierrick & Sandrine 6 novembre 2017 à 15 h 29 min - Répondre

      Ahahah. Pas facile de suivre les blogs voyage des autres ! On compatit. Pour moi la photo est devenue une passion au même titre que le voyage alors impossible de dissocier les deux. Ce n’est donc pas moi qui te donnerait des arguments pour ne pas acheter un bon appareil ! Même si on s’entend que l’appareil est loin de tout faire. Sorry !

Laisser un commentaire